Les brèves du PIF...

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

31032012

Message 

Les brèves du PIF...




Dans "Les brèves du PIF", votre nouveau rendez-vous hebdomadaire sur BFN. Je vous présenterai chaque semaine l’évolution des parts de marché de nos opérateurs Français. Alors que l'ensemble des Fai's ont publié leurs résultats pour l'année 2011, il convient de faire le point sur les positions respectives des uns et des autres dans le haut et très haut débit.


Commençons par un récapitulatif des parts de marché pour l’année 2011. Cela confirme, les tendances observées pour les parts de conquête sur l'ensemble de l'année 2011.

Orange remonte à partir du troisième trimestre. La tendance de ces bons chiffres devra être confirmée. Ne serait-ce que pour retrouver les chiffres de fin 2010. Ce sera déjà pas mal. Le fait que la tendance soit positive est à noter.

SFR s’enfonce et le début 2012 risque d’être encore assez terne. L’accent commercial va certainement porter certainement sur le mobile, au détriment de l’ADSL ?

Free a retrouvé des couleurs avec le lancement de sa V6, Free Mobile va t-il lui donner un coup de fouet ? Il lui faudrait déjà garder les Aliciens.

Bouygues Telecom continue à être sur un nuage. A voir si l’arrivée de Free Mobile ne va pas lui porter préjudice. En tout cas le fait de s’être lancé dans l’ADSL et surtout d’avoir lancé le 4P, lui a permis de devenir un FAI qui compte et de fidéliser ses clients mobiles. Objectif largement atteint.

Numéricâble et Darty vivotent depuis des années. A eux deux ils vont finir par peser moins que Bouygues Télécom.

Bref 2012 devrait être passionnant avec l’impact de l’arrivée de Free Mobile et le lancement d’une offre ADSL pour Virgin Mobile et La Poste Mobile. Le quadruple Play et les économies qu’il engendre va devenir le must du marché.

Méthodologie : Les chiffres sont tirés des communiqués des opérateurs. Les chiffres de Darty et de Numéricâble sont arrêtés à octobre et septembre. Pour Numéricâble, il manque les résultats de Complétel.

A noter que Free, Bouygues Télécom et SFR ne détaillent pas entre clients ADSL et clients Fibre Optique... De la transparence ne serait pas de trop !

Sources : Orange, SFR, Iliad, Bouygues Télécom, Darty, Numéricâble.




Dernière édition par Hammett le Dim 1 Avr 2012 - 9:47, édité 1 fois

Hammett


Nombre de messages : 1858
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les brèves du PIF... :: Commentaires

Message le Jeu 17 Juil 2014 - 15:10 par Hammett

Il a commencé à stagner avec le démarrage de Free Mobile. Surprenant que BT n'ait pas dynamisé cette offre qui était vraiment intéressante.
Elle n'est plus commercialisée non ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 17 Juil 2014 - 17:45 par tofoo93

justement ils ont changé de stratégie depuis peu ils ont imposé le 4P et ça été un succès pour acquérir une majorité surement de leur base client fixe et ils compte bien le dynamiter en le rendant caduc avec des bas prix pour tous sans avoir à cumuler les offres mobile + box qui sont peut etre sympa pour la petite remise apporté mais avait une contrainte de lier les abonnements

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 17 Juil 2014 - 21:00 par peper-eliot

on verra bien si ce rétro pédalage aura su succès Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 17 Juil 2014 - 21:30 par tofoo93

on verra la tendance au T2 lors de la publication des chiffres
mais la multiplication des ventes privées et promotion plus forte que'à l'habitude de la concurrence est un signe qui ne trompe pas trop normalement... reste à savoir ce que les opérateurs ont pu mettre en place en matière de rétention lors des renseignements de résiliation de leur base client et ça c'est un sujet très opaque Smile

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 18 Juil 2014 - 8:03 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 77

Droits TV du Calcio
La Ligue italienne a mis en vente (Mediasportif, 29/06) les droits tv de la Serie A en Italie pour la période 2015-16 à 2017-18. Ce nouveau contrat devrait rapporter à la ligue italienne environ 945 millions d’euros par an (573M€ de la part de Sky et 373M€ de Mediaset), soit environ 114 millions d’euros de plus que le précédent. Il reste encore deux lots à vendre dont les droits mobiles et internet.

Il faut rajouter les droits internationaux qui rapportent 100 millions par an, soit un total de 1,045 milliard. En France, jusqu'en 2015, beIN sports et Canal+ payent 22 millions par an (avec les droits de la Bundesliga) pour la diffusion du Calcio.

Cela en fait le deuxième championnat le plus cher. A titre de comparaison, le premier championnat est la Premier League anglaise. Le marché intérieur lui rapporte 1,350 milliard et les droits internationaux près de 800 millions d’euros, soit un total de 2,150 milliards. En France, pour le diffuser, Canal+ paye 50 millions par an jusqu’en 2016.

En France, pour rappel, la LFP va recevoir 748,5 millions au lieu de 628 millions dans l’accord précèdent. Les droits à l’international vont passer de 32,5 millions actuellement à 80 millions à partir de 2018. A partir de 2018, le total sera de 828,5 millions d’euros par an.

Top 14
Le feuilleton rebondit. Comme annoncé il y a quelques semaines, beIN Sports avait saisi l’Autorité de la concurrence contre la Ligue Nationale de Rugby (Les Echos, 18/03), car la chaîne contestait l’attribution à Canal+ des droits télévisuels du championnat de France de rugby.

Sans appel d’offres, la chaîne cryptée avait en effet obtenu l’exclusivité de la compétition pour les cinq saisons à venir, moyennant 355 millions d’euros. En janvier, BeIN Sports avait prévenu qu’elle se réservait "le droit d’intenter toutes les actions pour faire valoir ses droits, (regrettant) l’absence de respect d’une procédure transparente de mise en concurrence équitable et loyale".

Selon Le Figaro (10/07) : "L'autorité de la concurrence va rendre d'ici à la fin du mois de juillet une décision « importante » concernant la guerre entre BeIn sports et Canal+ sur des droits sportifs.".

De quoi remettre en cause la "procédure d'attribution" ? Ou de la limiter dans le temps et d'arrêter le "maquignonnage" ?

Enfin, les droits tv de la Coupe d’Europe de Rugby n’ont toujours pas été attribués. Les dernières nouvelles indiquaient que le prix de réserve de 27 millions demandé par la LNR n’avait pas été atteint, malgré les offres de France TV, Canal+ et beIN Sports.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 21 Juil 2014 - 7:51 par Hammett

L’Autorité De La Concurrence souhaite que l’ARCEP mette en demeure Free sur l’itinérance qui lie Free à Orange sur la 2G et la 3G (La Tribune, 11/07) : "L'ARCEP peut mettre en demeure Free. Nous regrettons que rien n'ait été fait depuis notre avis. (…) Ce n'est pas le rôle de l'Autorité de la concurrence, c'est un travail de régulation".
Réel coup de semonce ou billevesées ? Quels sont les arguments des uns et des autres ? Qu’est-ce qu’une mise en demeure ?

Première partie : les arguments de l'ADLC et de l'ARCEP.

Du coté de L’ADLC
Pour appel, l’Autorité de la concurrence a rendu un avis en mars 2013 (Communiqué de presse, l’avis) sur le sujet.
Sur la 2G, l'itinérance court jusqu’en janvier 2016, mais pour l'Autorité de la Concurrence ce sera modulable en fonction de l’état du parc : "C’est à l’aune de cette évolution qu’il conviendra d’apprécier s’il est approprié de demander à Free de réaliser la migration de son parc avant les autres opérateurs, ou si une solution d’itinérance 2G encadrée est moins susceptible de fragiliser la dynamique concurrentielle."
Pour la 3G, c’est 2018, mais c'est dénonçable par un signataire (Free et/ou Orange) à partir de 2016. Selon les termes de sa licence, Free s’est engagé à couvrir, par son réseau propre, 75% de la population dès 2015 et 90% en 2018. Il devrait donc de lui-même demander à sortir de l’itinérance au fil de l’eau.

"L'itinérance doit prendre fin, en 2016 voire 2018. Comment ? Il faut que l'ARCEP mette en demeure Free avant l'échéance réglementaire, il faut anticiper et ne pas attendre le dernier moment, pour vérifier qu'il est sur la bonne trajectoire d'investissement (...) Mais nous avons émis des doutes et des craintes sur la pérennisation de l'itinérance, qui crée une situation de dépendance financière d'un côté et stratégique de l'autre. (il ne s'agit) pas de supprimer la licence en mettant en demeure Free de façon anticipée, avant janvier 2015.".

Pour L'ADLC, la balle est du coté de l'ARCEP : "Nous n'avons vu aucune étude à la suite de cette proposition, aucune proposition concrète, aucune réunion menée par le régulateur pour mettre en place le calendrier et la méthodologie que nous avons suggéré. Nous sommes déçus que rien n'ait été fait depuis un an. C'est un peu dommage (...) On aimerait que ce soit au moins expertisé. Réfléchir à une méthodologie pour envisager une extinction progressive par plaques régionales de l'itinérance, c'est un travail qui ne peut être mené effectivement que par l'ARCEP".

Du coté de L’ARCEP
Pour l’ARCEP, le contrat d’itinérance 3G entre Orange et Free est un accord de droit privé et n’est pas de son ressort. Pour le régulateur, sa seule mission est de vérifier que Free est dans les clous sur la couverture tel que prévue dans sa licence.

L’ARCEP vient de lancer une enquête et "vérifie que Free est bien sur une trajectoire d'investissement pour tenir ses obligations de couverture de 75% de la population à une échéance très proche, janvier 2015 : c'est demain matin", ajoutant : "A ce stade, on ne sent pas d'enthousiasme à accélérer le calendrier (d'extinction de l'itinérance) chez l'opérateur qui en tire des revenus significatifs (...) Dès 2015, il faudra regarder dans le détail cette extinction par plaque à partir de 2016 ou 2018".

L’ARCEP vient également d’ouvrir une enquête concernant le déploiement de son réseau mobile 3G : "L'Autorité a décidé l'ouverture d'une enquête afin de s'assurer que Free Mobile met en œuvre tous les moyens nécessaires à l'atteinte de son obligation et d'évaluer la réalité d'éventuels obstacles au déploiement".

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 22 Juil 2014 - 7:45 par Hammett

L’Autorité De La Concurrence souhaite que l’ARCEP mette en demeure Free sur l’itinérance qui lie Free à Orange sur la 2G et la 3G (La Tribune, 11/07) : "L'ARCEP peut mettre en demeure Free. Nous regrettons que rien n'ait été fait depuis notre avis. (…) Ce n'est pas le rôle de l'Autorité de la concurrence, c'est un travail de régulation".
Réel coup de semonce ou billevesées ?

Deuxième partie : Qu’est-ce qu’une mise en demeure ? Quelles pourraient être les suites ?

Mise en demeure : c’est quoi ?
La mise en demeure de l'ARCEP est la première étape avant une éventuelle sanction :
"Lorsqu’elle constate qu’un opérateur est susceptible d’avoir commis un manquement aux obligations qui s’imposent à lui en vertu du code des postes et communications électroniques (CPCE) ou d’une décision d’attribution de fréquences, l’Autorité peut décider de faire application de l’article L.36-11 du CPCE. Deux étapes sont à distinguer.
Après avoir reçu les observations de l’opérateur, et si le manquement en cause persiste, l’ARCEP ne prononce pas immédiatement une sanction. Elle ne peut, dans un premier temps, que mettre en demeure l’opérateur de faire cesser son manquement dans un délai déterminé.
C’est seulement si l’opérateur ne respecte pas cette mise en demeure préalable dans le délai fixé que le collège de l’Autorité, après notification des griefs et audition des représentants de l’opérateur, peut décider, en fonction de chaque situation particulière, de prononcer une sanction.
".

En décembre 2009, Orange et SFR avait été mis en demeure par l’ARCEP pour non respect de leurs engagement concernant la couverture 3G.
Orange France couvrait 87%, SFR 81% et Bouygues Telecom 80% de la population métropolitaine en 3G. L’ARCEP avait mis en place un calendrier de suivi précis du taux de couverture qui se terminait en décembre 2013. Les opérateurs avaient obtempéré et cela n’avait pas été plus loin.

Le bilan de l’ARCEP au 1er juillet 2012, indique que les trois opérateurs de réseaux 2G (Orange France, SFR et Bouygues Telecom) couvrent chacun plus de 99% de la population. En 3G, Orange France et SFR couvrent plus de 98% de la population, Bouygues Telecom près de 95% et Free Mobile 37% de la population.

Le bilan au 1 juillet 2014, les trois opérateurs de réseaux 2G (Orange France, SFR et Bouygues Telecom) couvrent chacun entre 99,1% et 99,7% de la population. En 3 G, Bouygues couvre 96,5%, Orange et SFR 99%.

Alors ?
Même si L’ARCEP voulait passer à l’étape sanction, elle ne le pourrait pas. L’ARCEP a récemment rappelé qu’elle n’avait toujours pas le pouvoir de sanction (c'est en attente de publication des décrets d'application) depuis que le Conseil d’Etat lui a interdit il y a un an et à ce jour ne peut donc pas sanctionner un opérateur.

Il est de notoriété publique que les rapports entre l’ADLC et L’ARCEP sont parfois tendus. L’itinérance de Free en est la démonstration. Le sujet devrait alimenter la chronique pendant encore quelques mois. Toutefois, si Bouygues Telecom était vendu et si Free venait à récupérer un réseau et des fréquences, nul doute que le calendrier serait revu.

La philosophie de la régulation n’est pas de taper fort lorsque le marché est concurrentiel. Une mise en demeure peut éventuellement affecter l’image d’un opérateur, mais de là à affecter sa part de marché, il y a de la marge. L’exemple de SFR et d’Orange en 2009 en est l’exemple.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 22 Juil 2014 - 22:46 par peper-eliot

l'ARCEP aboie, mais ne mort pas Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 23 Juil 2014 - 10:17 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 78
L’Equipe (24/04) a publié un récapitulatif des droits TV. Il y a ceux déjà attribués pour quelques années et ceux qui viennent à échéance.

Football :
Serie A : 2012-2015 (beIN Sports/C+)
Liga : 2012-2015 (beIN Sports)
Bundesliga : 2012-2015 (beIN Sports/C+)
Premier League : 2013-2016 (C+)
MLS : 2015 (C+)
Coupe d’Afrique des Nations : 2015 (C+)
Coupe de la Ligue 2012 - 2016 (FTV)

Ligue 1 : 2016-2020 (C+/beIN Sports)
Ligue des Champions : 2015-2018 (C+/beIN Sports)
Europa League : 2015-2018 (beIN Sport + 1 match/j sur W9)
Equipe de France  Matchs amicaux et de qualification : 2014-2018 (TF1)
Espoirs et Equipe de France Féminine : 2014-2018 (D8/D17)
Coupe de France : 2014-2018 (FTV, Eurosport)

Rugby :
H Cup : en attendant la refonte de la compétition pour 2014-2015 (FTV, C+) et Amlin Challenge Cup (FTV, Eurosport)
Pro D2 : 2016 (FTV, Eurosport, C+)
Tournoi des 6 Nations : 2017 (FTV)
Top 14 : 2014-2019 (C+)

Basketball :
Equipe de France : 2015 (C+)
NBA : 2016 (beIN Sports)
Euroligue : 2017 (beIN Sports)
Pro A : 2017 (C+)
Coupe de France : 2017 (C+)
Semaine des As : 2017 (C+)

Tennis :
Open Australie : 2012-2016 (Eurosport)
US Open : 2012-2017 (Eurosport)
Masters 1 000 et 500 : 2014-2018 (beIN Sports, sauf Bercy et Monte Carlo sur C+)
Wimbledon : 2014-2018 (beIN Sports)
Roland Garros : 2014-2018 (FTV, Eurosport)

Cyclisme :
Vuelta : Eurosport jusqu'en 2015
Tour des Flandres: France Télévisions et Eurosport jusqu'en 2016
Courses italiennes UCI Pro Tour : Milan San Remo, Tirreno-Adriatico, Giro et le Tour de Lombardie 2016 (beIN Sports)
Tour de France : 2020 (FTV, Eurosport)
Paris-Nice, Critérium du Dauphiné, Paris Roubaix, Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège : France Télévisions jusqu'en 2020 et Eurosport jusqu'en 2019

Formule 1 : 3 saisons 2013-2015 (C+)

Handball
Matches des équipes de France masculine et féminine, championnat de France féminin et Coupe de la Ligue féminine : 2017 (C+)
Ligue des Champions (H/F) : 2017 (beIN Sports)
Championnats du monde 2015 et 2017 (H et F) (beIN Sports)
D1 France et coupe de la Ligue : 2014-2019 (beIN Sports)

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 24 Juil 2014 - 7:46 par Hammett

Espiègle, voit l’esprit joueur, Bfmtv (13/07) a ressortit quelques textes signés Bouygues Telecom au sujet de la concurrence et de l’introduction d’un nouvel entrant. En l’occurrence, lorsque que le nouvel entrant était lui-même, pas Free…Le discours pourrait être celui du dernier entrant (sans le coté suragité) ou de l’ARCEP…
C’est un texte de 2006 et destiné à l’Union Européenne. Florilège.

"Les derniers entrants sont les garants d’une concurrence effective pérenne sur le marché de la téléphonie mobile. Ce constat a conduit les régulateurs à introduire systématiquement de nouveaux acteurs sur le marché à l’occasion de chacune des évolutions technologiques. Tout marché sur lequel seuls deux acteurs sont présents conduit naturellement à l’établissement d’un cosy monopoly, où les prix restent élevés et la concurrence quasi inexistante"

"Les derniers entrants ont largement contribué à la baisse des prix de la téléphonie mobile. Ils ont régulièrement joué le rôle d’agitateur. Ils ont également massivement contribué à l’emploi et à l’innovation"

"Il appartient au régulateur de tenir le plus grand compte de la situation particulière des derniers entrants, de leur fragilité et des risques pesant sur leur pérennité"

Comme on dit au cinéma : "Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.".

Petite séquence détente (au second degré). Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 25 Juil 2014 - 8:36 par Hammett

Avant la publication des chiffres du deuxième trimestre 2014, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 mars 2014.

Première partie : haut et très haut débit

1 - Calendrier de publication des résultats du deuxième trimestre 2014
Orange, le 29 juillet (avant bourse).
Numericable, le 5 août (avant bourse).
SFR, le 28 août (avant bourse).
Bouygues Télécom, le 28 août (avant bourse).
ARCEP, le 4 septembre.
Free , ??? (avant bourse).

2 - Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)




Sur le très haut débit

Hors FTTH
Hors FTTH, il y a 1,510 000 clients dont 377 000 clients pour Bouygues et donc 1,049 000 pour Numericable, soit une part de marché de 90,4%. Par défaut, le VDSL2 pourrait représenter au maximum 152 000 contre 106 000 clients pour le T1. Mais, il n'y a pas de statistiques spécifiques sur ce segment.

FTTH
Orange annonçait avoir atteint 365 000 clients pour un total de 638 000 abonnements comptés par l’ARCEP, soit une part de marché de 57,2% (59,1% pour le T4, 58,7% pour le T3, 57,6% pour le T2 et 56,4% sur le T1 et 56,0% au T4 2012.
SFR compte 221 000 clients, soit une part de marché de 34,6% (36,5% pour le T4).


En défalquant Orange et SFR des abonnements FTTH recensés par l’ARCEP, il reste 52 000 abonnements, soit une part de marché de 8,2% à se partager donc entre les autres opérateurs, soit sur cette technologie, essentiellement Free et de petits opérateurs locaux.



Récapitulatif sur le très haut débit
- Numericable, 1,049 000 million d’abonnements soit 47,3% du total (50,3% au T4, 55,2 au T3, 56,8% au T2), 

- Bouygues Telecom, 377 000 soit 17,0%(17,6% au T4, 18,1% au T3, 18,1% au T2),

- Orange, 365 000 soit 16,5%(15,4% au T4, 14,8% au T3, 13,5% au T2),

- SFR, 221 000 soit 9,9% (9,5 % au T4, 7,6% au T3, 7,1% au T2), 

- Autres (dont Free) 204 000 soit 9,2% (7,1% au T4, 4,3% au T3, 4,5% au T2).

Total : 2,216 000 millions d’abonnements.

Source : observatoire de l’ARCEP arrêté à fin décembre 2013.

3 - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
La ligne "autres" est calculée en prenant la différence entre le nombre d’abonnements calculé par l’ARCEP et le nombre total publié par les FAI. Pour les autres FAI, les chiffres sont ceux publiés annoncés lors de la présentation des résultats trimestriels.



4 - Parts de conquête
Quelques statistiques sur les parts de conquête. Cela indique le gain (ou la perte) de nouveaux clients en ADSL et Fibre Optique.

Gain de nouveaux clients sur le premier trimestre 2014
Bouygues : 100 000 soit 39,5% en part de conquête.
Orange : 31 000, soit 12,2%.
Iliad : 71 000 soit 28,1%.
SFR : 43 000, soit 17,0%.
Numericable : 8 000 soit 3,2%.
Total 253 000


Gain de nouveaux clients sur l’année 2013
Iliad : 276 000, soit 30,3% en part de conquête.
Orange : 215 000, soit 23,6%.
SFR : 182 000, soit 20%.
Bouygues Telecom : 168 000, soit 18,5%.
Numericable : 69 000, soit 7,6%.
Total 910 000

Gain de nouveaux clients sur le quatrième trimestre 2013
Bouygues : 72 000 soit 27,3% en part de conquête.
Orange : 62 000, soit 23,5.
Iliad : 60 000 soit 22,7%.
SFR : 48 000, soit 18,2%.
Numericable : 22 000 soit 8,3%.
Total 264 000

5 - Accès à la télévision (chiffres ARCEP)

Spécifiquement, Orange revendique 5,708 000 clients avec un accès actif à la TV. Les autres FAI ne communiquent pas de chiffres.

6 - Bas débit (chiffres ARCEP)

Sur 141 000 clients, Orange en revendique 80 000. Les autres FAI ne communiquent pas de chiffres.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 28 Juil 2014 - 7:31 par Hammett

Avant la publication des chiffres du deuxième trimestre, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 mars 2014.

Deuxième partie : la téléphonie mobile

1 - Nombre de clients à un service mobile (ARCEP)


2 - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des Opérateurs
Les Mvno sont indiqués à part.

Parce que seul Orange publie des résultats détaillés concernant les Mvno hébergés sur son réseau. Depuis l’arrivée de Free, SFR et Bouygues ne publient plus les résultats de leurs Mvno. SFR ne donne que ses résultats propres et Bouygues additionne ses résultats avec ceux de ses Mvno.

Les chiffres des Mvno sont ceux donnés par l’ARCEP lors de son récapitulatif trimestriel. Le nombre de clients de Bouygues est recalculé en fonction du nombre total hors Mvno défalqué des chiffres d’Orange, SFR et Free.



Les résultats sont exprimés en milliers de clients et basés sur les communiqués des opérateurs.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur quelques Mvno :  
Virgin 1,670 000 millions de clients, NRJ +/- 1,4 million, LycaMobile +/- 1million, La Poste 1,000 000, Ortel 250 000,  Prixtel 120 000,  Zéro Forfait 90 000, Numericable 202 000, Budget Telecom 25 000.

Mvno
Orange héberge 1,424 000 clients pour le compte de Mvno contre 1,561 000 au 31 mars, 1,639 000 au 31 décembre, 1,634 000 au 30 septembre, 1,658 000 au 30 juin, 1,849 000 au 31 mars, 2,288 000 au 31 décembre 2012 et 3,062 000 au 31 mars 2013. C’est le seul opérateur qui donne des chiffres sur ses clients Mvno. Bouygues Telecom et SFR ne donnent pas de chiffres. Free n’en a pas.

8,455 000 millions de clients ont souscrit à un service mobile auprès d’un Mvno, soit une hausse 338 000 (+4,2%) pour le premier trimestre 2014, contre une hausse de 202 000 (+5,2%) à fin décembre 2013, hausse de 15 000 (+0,2%) pour le T3, de 151 000 (1,9%) sur le T2, de 27 000 (+0,4%) au T1 2013.
Les Mvno représentent  11,3 du marché total de ce trimestre contre 11,0% du marché total sur le T4,  de 10,9% pour le T3, T2 et T1 2013.

3 – Numéros mobiles portés (ARCEP)
45,5% des abonnements sont désormais libres d'engagement, contre 44% au T4, 41% au T3, 39% au T2 2013, 36% au T1 2013 et 29% au T2 2012. En douze mois, le nombre de personnes sans engagement est ainsi de 17,7 millions à 26,2 millions. Free Mobile, mais aussi Sosh, B&You et Red sont passés par là.

Le nombre de numéros mobiles portés est de 1,363 000 contre 1,547 000 au T4,  1,320 000  au T3, 1,405 000 au T2 2013, 1,851 000 pour le T1 et de 1,293 000 au T3 2012. C’est du même niveau qu’avant l’arrivée de Free Mobile. Cela représente 2,5%, contre 2,9% à fin décembre 2013 et 3,6% à fin mars 2013 3,9% à fin décembre 2012 et 5,7% en mars 2012.

Le taux de résiliation pour les forfaits est en baisse et retrouve son niveau moyen de 2011. Il est de 4,2% contre 4,7% à fin décembre 2013, 4,1% au T3 2013, 4,5% au T2 2013, de 5,3% au T1 2013 et de 4,7% au T3 2012. Par contre, pour ce qui concerne le prépayé, ce taux est de 20,8%, de 17,4% au T2, de 18,1% au T1 2013 et 15,5% au T3 2012.

4 – Situation des opérateurs historiques suite à l’arrivée de FreeMobile



5 – B&You, Red et Sosh
Sosh compte 2,065 000 clients, soit 7,7% de sa base clientèle et 9,8% de ses clients avec un forfait. Il y a un an c’était respectivement 2,9% et 2,0%. B&You compte 1,876 000 clients soit 16,9% de sa base clientèle et 18,9% de ses clients avec un forfait. Red (chiffres du 31 décembre) compte 1,700 000 clients soit 8% de sa base clientèle et 10,1% de ses clients avec un forfait.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 29 Juil 2014 - 8:21 par Hammett

Orange vient de présenter ses résultats au 30 juin 2014. C’est dans la lignée du premier trimestre sur le fixe : baisse sur l’ADSL et montée en charge du FTTH. Dans le mobile, c’est plutôt bon sur les forfaits, mais une nouvelle fois catastrophique sur le prépayé

En France, la baisse du chiffre d’affaires ralentit avec -4,6 (-4,9 sur le T1 et -6,2% sur le T4). L’amélioration relative concerne à la fois les services mobiles et les services fixes. Le bénéfice net du groupe baisse de 30%. Le taux de marge, reste identique.  

Les résultats sont exprimés en milliers.



Fixe
La Fibre Optique est en augmentation de 50 000 clients sur le trimestre, après une augmentation de 47 000 sur le T1 et de 46 000 pour le T4. Le nombre de clients ADSL est en baisse de 13 000, après une baisse de 20 000 sur le T1.

Téléphonie mobile
Il y a un petit gain de 6 000 clients  grâce aux forfaits qui gagne 190 000 nouveaux clients (+130 000 M2M et +60 000 pour le reste), alors que le prépayé poursuit sa chute.
Sosh continue de progresser.  Les clients Origami et Open représentent 59% de la base clientèle contrats grand public.
Les Mvno ne représentent plus que 1,311 million, en baisse de 113 000 sur le trimestre (-7,9%). A ce rythme, il passera en dessous du million à la fin de l’année.  

Lors des trimestres précédents Orange avait:
Gagné au T1 14 000 clients, 281 000 forfaits et -267 000 en prépayés
Gagné au T4 246 000 clients, 414 000 forfaits et -169 000 en prépayés.
Gagné au T3 58 000 clients, 414 000 forfaits et -356 000 en prépayés
Perdu au T2 119 000 clients, +244 000 avec un forfait et -363 000 en prépayés.
Perdu au T1 361 000 clients, +85 000 avec un forfait et -446 000 en prépayés.

Source : Communiqué de presse Orange.

Pour rappel, les résultats au 31 mars 2014 et ceux au 30 juin 2013.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 30 Juil 2014 - 7:47 par Hammett

Orange a présenté ses résultats trimestriels hier, l’occasion pour Stéphane Richard de revenir sur quelques dossiers chauds du moment.

Bouygues Télécom
Par rapport à l’offensive tarifaire de Bouygues, rien ne presse : "Bouygues n'arrivera pas à fixer un nouveau standard de marché.", pour lui, preuve en est que la concurrence n’a même pas répliqué !
On verra donc en fonction des résultats de Bouygues présentés fin août. A moins qu’Orange soit épargné et que Bouygues ne taille des croupières qu’à Free !

Concernant la consolidation (Bfm (29/07) : "Il n’y a pas de place pour 4 opérateurs en France de manière durable. Mais quand la concentration se fera, entre quels acteurs, je ne sais pas (…) On est allé assez loin pour jouer la consolidation, on n'y est pas arrivé (…) Les discussions pour une consolidation sont stoppées à l’heure actuelle (…) cela n’est pas dit qu’on y arrive pas plus tard".

Netflix
Netflix doit « débarquer » en France pour la rentrée. Pour raisons fiscales, le service serait domicilié hors de France : dans un premier temps au Luxembourg, puis aux Pays-Bas.
La position d’Orange est connue depuis quelques semaines (mi-mai à un colloque du NPA Conseil) :


Cela a été réitéré par Stéphane Richard sur Bfm Tv (Le Figaro (29/07) : "J'ai décidé que nous n'aurions pas le service Netflix au moment de son lancement", les deux parties n'ayant pas réussi à s'entendre sur les termes d'un accord, Orange "aviserait" par la suite en fonction notamment du résultat des discussions entre Netflix et les autorités françaises.".
Bref, rien d’urgent pour le moment. La concurrence se fera aussi sur la richesse du catalogue et Orange et Canalplay ont aussi des arguments.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 31 Juil 2014 - 7:53 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 79

L’Autorité De La Concurrence (l'ADLC) a décidé de suspendre l’accord passé entre Canal+ et la Ligue Nationale de Rugby (LNR) pour la diffusion du Top14 jusqu’en 2019. La LNR et Canal+ ont fait appel (qui n’est pas suspensif) de l’avis.

Pour rappel, beIN Sports avait saisi l’Autorité de la concurrence contre la Ligue Nationale de Rugby (Les Echos, 18/03), car la chaîne contestait l’attribution à Canal+ des droits télévisuels du championnat de France de rugby.
Sans appel d’offres, la chaîne cryptée avait en effet obtenu l’exclusivité de la compétition pour les cinq saisons à venir, moyennant 355 millions d’euros. En janvier, BeIN Sports avait prévenu qu’elle se réservait "le droit d’intenter toutes les actions pour faire valoir ses droits, (regrettant) l’absence de respect d’une procédure transparente de mise en concurrence équitable et loyale".

Il y a quelques jours, dans une brève, Le Figaro (10/07) annonçait que : "L'autorité de la concurrence va rendre d'ici à la fin du mois de juillet une décision « importante » concernant la guerre entre BeIn sports et Canal+ sur des droits sportifs.". C’est fait !

L'Autorité estime que cet accord a porté une "atteinte grave et immédiate au secteur de la télévision payante et aux intérêts des consommateur (...) la situation est également préjudiciable au développement de beIN Sports, seul nouvel entrant susceptible d’animer la compétition sur les programmes sportifs de diffusion payante[/i]".

Dans son avis, l’ADLC :
"- enjoint à GCP (Groupe Canal Plus) et à la LNR de suspendre l'accord conclu le 14 janvier 2014. Afin de ne pas perturber le déroulement de la saison 2014/2015, qui reprend à la mi-août, et pour protéger l'intérêt des clubs, des diffuseurs et des téléspectateurs, cette suspension interviendra à l'issue de la diffusion de la saison 2014/2015.

- enjoint à la LNR de procéder, dans les meilleurs délais et au plus tard pour le 31 janvier 2015, à une nouvelle attribution de ces droits au titre de la saison 2015/2016 et des saisons suivantes. Cette attribution devra être effectuée à l'issue d'une procédure de mise en concurrence transparente et non discriminatoire et pour une durée qui ne soit pas disproportionnée.

- enjoint à GCP de cesser toute communication, qu'elle soit externe ou dirigée vers ses abonnés, relative à l'attribution exclusive pour les cinq prochaines saisons des droits du Top 14 jusqu'à la saison 2018/2019.
".

C’est un coup dur de plus sur le monopole de Canal+ et aussi et surtout pour la direction actuelle de la LNR.
Mais plus globalement, cela devrait clarifier les appels d'offres pour la diffusion de droits sportifs. A noter que l'attribution ds droits TV de la Ligue 1 ont été clairs, nets et transparents et n'ont pas été l'objet de contestations juridiques.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 1 Aoû 2014 - 7:01 par Hammett

L’ARCEP vient de publier son tableau de bord (données provisoires) sur la téléphonie mobile pour le deuxième trimestre 2014. Au-delà des chiffres sur la consommation voix et data, cela permet de dégager quelques tendances sur le marché du mobile.

Récapitulatif


Marché professionnels et particuliers en Métropole et DOM-TOM : généralités
Au niveau national (Métropole + DOM-TOM), il faut noter (tableau 1.1) une augmentation du parc total actif de 886 000 clients (1 client = 1 ligne mobile) sur le trimestre dont 900 000 pour la métropole, ce qui porte le total à 78,437 000 millions de cartes SIM. Augmentation en légère baisse par rapport au trimestre précédent.
Le parc total augmente de 4,8% sur un an, après 5,2% au T1 2014, 5,0% au T4 2013, de 5,1% au T3, 6,2% au T2 et 6,1% au T1.

Toujours au niveau national, le prépayé est négatif de 130 000 mais en nette décélération par rapport aux trimestres précédents. Le segment aurait-il touché le fond. A confirmer.

Professionnels et particuliers en Métropole : généralités
47,4% des abonnements sont désormais libres d'engagement (tableau 2.3), contre 45,5% au T1 2014, 44,0% au T4 2013, 41% au T3, 39% au T2 2013, 36% au T1 2013. En douze mois, le nombre de personnes sans engagement est ainsi passé de 22,3 millions à 29,3 millions

Le nombre de numéros mobiles portés est de 1,191 000 million (Tableau 2.3) Cela représente 1,9% des forfaits, contre 2,4% à fin mars 2014, 2,8% des forfaits à fin 2013, 2,3% en décembre 2011 et 5,7% en mars 2012.

Le taux de résiliation (tableau 2.3) pour les forfaits est en baisse et retrouve son niveau moyen de 2011. Il est de 3,5% contre 4,2% à fin mars 2014, 4,7% à fin décembre 2013, 4,1% au T3 2013, 4,5% au T2 2013, de 5,3% au T1 2013 et de 4,7% au T3 2012.
Par contre, pour ce qui concerne le prépayé, ce taux est de 17,8%, contre 16,8% à fin mars 2014, 17,9% à fin décembre 2013, 20,8% pour le T3, de 17,4% au T2, de 18,1% au T1 2013.

Professionnels et particuliers en Métropole : les opérateurs
Le nombre de (tableau 2.2) auprès de l’un des quatre opérateurs de réseaux mobiles métropolitains (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR), est en augmentation 560 000 (+1,0%) pour le T2 2014, contre 386 000 (+1,6%) pour le T1 2014, 1,001 000 (1,5%), de 690 000 (1,1%) au T3 2013, de 950 000 (1,5%) pour le T2 et +489 000 (+0,8%) sur le T1 2013.

Les forfaits représentent 57,564 000 millions de clients (tableau 2.2), soit une augmentation de 905 000 (+1,6%) sur ce trimestre, contre une augmentation de 911 000 (1,6%) pour le T1, 1,346 000 (+2,5%) pour le T4 2013, 1,357 000 (+2,6%) sur le T3, de 949 000(+1,5%) sur le T2, de +489 000 (+3,0%) sur le T1 2013.

Le prépayé représente 9,352 000 millions de clients soit une baisse de 345 000 (3,7%), contre une baisse de 345 000 (-5,1%) à fin mars 2014, une hausse de 353 000 (3,3%) à fin décembre 2013, une baisse de 676 000 (-6,0%) à fin septembre 2013 , une baisse de 739 000 (-6,2%) à fin juin 2013, et une baisse de 837 000 (-6,5%) à fin mars 2013.

Professionnels et particuliers en Métropole : les Mvno
8,789 000 millions de clients ont souscrit à un service mobile auprès d’un Mvno (tableau 2.2), soit une hausse de 340 000 (4%) sur le T2, contre un hausse de 338 000 (+4,2%) à fin mars 2014, une hausse de 202 000 (+5,2%) à fin décembre 2013, hausse de 15 000 (+0,2%) pour le T3, de 151 000 (1,9%) sur le T2, de 27 000 (+0,4%) au T1 2013.
Les Mvno représentent 11,6% du marché total de ce trimestre contre 11,3% pour le T1, 11,0% du marché total sur le T4, de 10,9% pour le T3, T2 et T1 2013.

Quelques tendances
- Développement des forfaits sans engagements, avec une augmentation de 8 points sur an. Le niveau des 50% du total des forfaits devrait être dépassé cette année. Les taux de résiliation et le nombre de numéros portés ont globalement retrouvé le rythme d’avant l’arrivée de Free Mobile.
- La part des Mvno est en augmentation, sur la métropole, les opérateurs ont gagné 560 000 lignes supplémentaires et les Mvno 340 000, soit un total de 900 000 nouvelles lignes : 1,008 000 million sur les forfaits et baisse de 108 000 sur le prépayé. Au niveau national, c’est une augmentation de 886 000 nouvelles lignes avec un gain de 1,016 000 sur le forfaits et une baisse de 130 000 sur le prépayé.
- Au niveau national, sur l'ensemble des forfaits du T2, Orange fait 18,7% de pdm (190 000 sur 1,016 000). Reste 826 000 à se "partager" entre Bouygues, SFR, Free et les Mvno. Pour ces derniers, le total devrait donc être supérieur à celui du T1, vu que la part de marché est en hausse.
- Lors du T1, pour Orange, c'était 26% de pdm (281 000 forfaits sur un total 1,082 000). Restait 801 000 clients, Bouygues avait gagné 30 000 clients, SFR baissé de 21 000, Free gagné 595 000 et les Mvno 197 000.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 4 Aoû 2014 - 7:52 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°89

Dernières nouvelles du rachat de SFR par Numericable (7)
Comme annoncé par Bruno Lasserre – le président de l’Autorité De La Concurrence – lors d’une interview au quotidien (Les Echos, 10/07), l’Autorité De La Concurrence va entamer un examen approfondi du rachat de SFR par Numéricâble. Concrètement, l’ADLC a 65 jours minimum pour effectuer cet examen (à partir de fin septembre).
Classiquement, cela permettra de lever les doutes sérieux d’entraves à la concurrence. L’ADLC effectuera une consultation élargie des acteurs du marché. L’ARCEP a déjà transmis ses conclusions, le CSA devra le faire également.
Le collège de l’Autorité se réunira ensuite au mois d’octobre pour examiner le diagnostic établi et les remèdes éventuels qui seront proposés. La décision finale sera prise à l’automne. Les sages de la rue de l’Echelle donneront dans le même temps leur avis sur le rachat de Virgin Mobile par Numericable.

Free veut racheter T-Mobile
Free vient de faire une offre de 11,2 milliards d’euros pour s’acheter 56% de T-Mobile (filiale US de Deutsche Telekom pour 67%) le numéro 4 du mobile et ses 50 millions de clients et 12% de parts de marché. Free n’est pas le mieux disant financièrement, mais pourrait être le candidat idéal, sachant que l’autre acheteur est Sprint le numéro 3 du marché, ce qui pose des problèmes de concurrence pour les régulateurs américains.

La question qui se pose est : coup de bluff ou non ?
- Non, au vu des partenariats engagés avec les banques HSBC et BNP Paribas et la Banque Lazard. Pour régler le chèque, Free serait prêt à s’endetter de 9 milliards et dérogerait ainsi à sa règle fondamentale de ne pas s’endetter pour grossir.
- Oui, car cela lui permettrait de se tester et par la bande de participer à la consolidation dans les télécoms en agitant la carte bleue devant le nez de Martin Bouygues, le tout en adoptant la méthode Drahi (propriétaire de Numéricâble). Sachant qu'actuellement, que le marché est prêteur de liquidités, Free peut faire quelques emplettes.

Pour rappel, Xavier Niel à titre privé ou pour Iliad s’est déjà engagé dans des rachats. Orange Suisse le coût (octobre 2011) était de 1,5 milliard à titre privé. Niel s'était associé à Goldman Sachs et avait passé le premier tour, mais pas le second. Pour Mobistar (octobre 2013), c'est resté dans les limbes. Par Monaco Telecom (avril 2014), c'est 322 millions et c'est encore à titre privé. Alice en 2008, c'était 775 millions. Dernièrement, Iliad a proposé 5 milliards d'euros pour s'offre Bouygues Télécom, ce qui a été refusé par ces derniers.

En cas de succès , le bœuf T-Mobile ne sera t-il pas trop gros pour la grenouille Free ? A suivre...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Aoû 2014 - 7:56 par Hammett

Alors que Xavier Niel veut faire des emplettes au pays de l’Oncle Sam, une question se pose, quid de la consolidation en France ? C’est justement la question qui lui a été posée par un journaliste du Wall Street Journal (01/08). A cela, il a répondu : "In France, we could still buy little bits of Bouygues Telecom if Orange SA decides to renegotiate. But everything depends on the price that Bouygues would sell. We are not bothered by staying in a market with four mobile players.”.

Xavier Niel s’était déjà exprimé (Zdnet, 08/07) : "Maintenant il y a un certain nombre d’acteurs qui pour des raisons qui leur sont propres, ont envie que le nombre d’acteurs diminue, soit par ce qu’ils souhaitent acheter un acteur, soit par ce que certains acteurs souhaitent se vendre, par ce qu’ils n’ont plus de croissance, par ce qu’ils ont fait des erreurs stratégiques.".

“Des petits bouts de Bouygues Télécom“, "erreurs stratégiques", cela doit faire plaisir chez Bouygues Télécom...

Plus sobre, Stéphane Richard avait également donné quelques explications (La Tribune, 02/07) à l'arrêt des discussions avec Bouygues Télécoms : "les demandes de Bouygues étaient trop élevées et Iliad ne voulait pas aller suffisamment loin dans sa participation à une opération. Nous avions exclu dès le départ qu'Iliad se contente de reprendre uniquement le réseau et les fréquences comme dans l'accord signé avec Bouygues en cas de rachat de SFR.", Pour Stéphane Richard, le plat pourrait bientôt repasser "peut-être dans six mois, mais ce ne sera pas à notre initiative.".

Dans un communiqué, Bouygues vient de répondre à Xavier Niel : "Suite aux récentes déclarations parues dans la presse, Bouygues rappelle que Bouygues Telecom poursuit la mise en place de son plan de transformation annoncé le 11 juin 2014 visant à lui garantir un avenir autonome. De plus, le Groupe n’a reçu à ce jour aucune offre de rachat pour sa filiale Bouygues Telecom.".

Bref, pour Xavier Niel, en cas de de vente, c’est Orange qui est maître du jeu, Pour Orange et Stéphane Richard, c’est l’inverse !

Aujourd'hui (après bourse), c'est Numericable qui publie ses résultats. SFR et Bouygues le feront le 28 août et Free, le 1er septembre.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Aoû 2014 - 8:33 par Hammett

Pour Free, cela se complique.
Selon une source proche de Deutsche Telekom (maison mère de T-Mobile), l'offre de Free manquerait de profondeur financière : "Cette offre n'est pas assez sérieuse pour se démarquer de celle de Sprint et Softbank" (Le Figaro, 05/08).Pour l'emporter, Free va devoir faire dans le XXL.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Aoû 2014 - 18:14 par Hammett

Numericable vient de présenter ses résultats du second trimestre 2014. Ils sont dans la lignée des résultats précédents.
Pour le rachat de SFR et de Virgin Mobile, le processus se poursuit normalement, Numericable espère boucler l’ensemble de l’opération avant la fin de l’année.

Récapitulatif

Nombre de prises connectables
Numericable annonce 8,573 000 millions de prises connectables au triple-play. Cela donne un taux d’occupation de de 12,4%, contre 12,2% à la fin du premier trimestre, 11,8% à la fin du premier trimestre 2013. En comparaison, Orange revendique un taux de 13,3% à la fin du premier trimestre 2014 et 11% à la fin du premier trimestre 2013. SFR ne donne pas chiffres.

Marque blanche
Les clients (Bouygues) en marque blanche sont de 366 000 contre 377 000 au 31 mars, 363 000 au 31 décembre, 334 000 au 30 septembre, 320 000 au 30 juin, 313 000 au 31 mars, 297 000 au 31 décembre 2012. C’est la première fois que ce nombre baisse.
Que cache-t-il ? Il faudra attendre la publication des résultats de Bouygues Telecom.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Aoû 2014 - 19:20 par tofoo93

Qu'à force de stagner il faller bien finir par reculer Bouygues patinent dans les ventes du reseau cable avec les problématique récurrentes tant coté réseau que parfois box qu certains se lassent et d'autres a peine arrivé fuient?

et que commercialement les signes ne trompent pas ADSL à 19.99 et FTTH à 25.99 bouygues à signé l'aret de mort du cable et de sa distribution en continuant au prix hors promo à 37.99!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 6 Aoû 2014 - 7:55 par Hammett

Pour Free, cela se complique moins.

Selon l'agence de presse Reuters, Sprint pourrait retirer son offre sur T-Mobile, "estimant qu'il sera trop difficile d'obtenir l'aval des autorités de régulation.", lasociété pourrait s'exprimer aujourd'hui.

Pour rappel, la Commission fédérale des communications (FCC) et le département américain de la Justice ne voyaient pas une telle perspective d'un bon œil, estimant que le consommateur aurait sans doute tout à perdre en n'ayant le choix qu'entre trois opérateurs.

Pour Free, ce ne serait pas gagné pour autant, car il lui faut améliorer sensiblement son offre de 11,2 milliards d'euros. Pour cela il lui sera doute nécessaire de passer par un accord avec des partenaires, parmi ceux-ci, des américains : Dish Networks (tv satellite), Cox Communications (opérateur dans le cable) et Charter Communications (petit opérateur dans le fixe) !

Parts de marché aux USA
Une ancienne infographie du quotidien Les Echos nous montre le poids des opérateurs fixes aux USA. Comcast, le plus gros opérateur national représente 24,3% du marché, AT&T représente 19,6% du marché, Time Warner 13,9%, Verizon 10,8%, Century 7,0% et Charter 5,4% du marché.  



Coté mobile (Les Echos, 31/07), il y a 4 opérateurs nationaux. Verizon et ATT, qui détiennent plus de 70% du marché et comptent respectivement 200 et 110 millions d’abonnés. Et deux plus petits : Sprint et T-Mobile avec 50 millions de clients chacun.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 6 Aoû 2014 - 11:28 par Hammett

Kal-L de [url=ww.generationcable.net/ForumGC/viewtopic.php?t=20851&postdays=0&postorder=asc&start=160]GenerationCable.Net[/url] apporte les précisions suivantes :

"Sinon, pour les US, le dernier graphique que j'ai (le Times du 4/8/2014) donne :

* Comcast (câble THD) : 24%
* AT&T (ADSL) : 17%
* Time Warner Cable (en cours de rachat par Comcast) : 14%
* Verizon : 10% (7% FTTH et 3% ADSL)
* Cox (câble) : 5%
* Charter (câble) : 4%

A terme Comcast-TWB représentera 30% des abonnés THD (1,4 M de clients Comcast passeront chez Charter et 2,5 M de clients migreraient dans une société Charter/Comcast nommée pour l'instant SpinCo).
"

Merci à lui Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 7 Aoû 2014 - 8:22 par Hammett

Quelques chiffres et statistiques (hors résultats financiers) suite à la publication des résultats d'Orange au 30 juin. Ces chiffres portent sur l’activité Internet et sur l’activité mobile. Ce qui marche : très haut débit, Open et Sosh.


* en milliers

Haut et très haut débit
C’est acquis ! Les clients Adsl baissent et migrent vers le très haut débit et permet ainsi de tirer la croissance d’Orange. Ce trimestre, c’est encore un gain de 50 000 nouveaux clients. Sur un an et pour r un total de 176 000 nouveaux clients en FTTH, Orange compte 58 000 clients en provenance de l’Adsl. D’où viennent les 118 000 autres ?  
Trimestre après trimestre le nombre de clients sans abonnement téléphonique progresse, le nombre de clients avec une offre Open est de 5,431 000 millions. Open représente 40% des clients en très haut débit.  C’est le toujours le moteur de croissance d’Orange. Les offres Open représentent 53,4% des clients avec une connexion internet.
Il reste encore 76 000 clients en bas débit. Encore quelques trimestres et les clients (45 000) via une offre satellite seront plus nombreux.  

Téléphonie mobile
Orange grâce aux forfaits progresse de  190 000 nouveaux clients (+244 000 au T1), mais ce sont des forfaits sans engagement : Sosh représente un gain de 113 000 nouveaux clients, c’est 60% du total. Par contre sur le prépayé, c’est toujours la chute, même si elle semble moins importante sur ce trimestre. Cela se ressent également pour les Mvno hébergés sur le réseau Orange, cela baisse continuellement, et le total hébergé sera certainement en dessous du million avant la fin de l’année !

Sosh représente 10,3% des clients avec un forfait contre 9,9% à fin mars 2014, 8,9% à fin décembre 2013 et 8,1% de l’ensemble des clients chez Orange, contre 7,7% à fin mars 2014 et 6,9% à fin décembre 2013. A fin décembre 2012, c’était respectivement 2,9% et 2,0%.
Sosh représente 60% des recrutements nets contre 75% à fin mars 2014, 57% pour le T4 2013, 61% sur le T3 et de 73,5% sur le T1. Sosh tire la croissance mobile chez Orange.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 7 Aoû 2014 - 13:01 par Hammett

Free veut racheter T-Mobile - Saison 1 - Episode n°4

Pour Free, c'est stationnaire et en légère évolution.
Deutsche Telekom,par la voix de son patron (La Tribune, 07/08) a déclaré à propos de T-Mobile n'avoir reçu aucune "offre satisfaisante (...) Nous avons toujours dit que Deutsche Telekom était ouvert aux transactions (concernant T-Mobile US) avec une plus-value. (...) Actuellement, il n'y a pas pour nous de telle offre."
C'est pas un rejet, mais il va falloir que Free et/ou de nouveaux partenaires sortent un peu plus de sousous.

Le patron de Dish Networks (un partenaire possible pour Free) a déclaré (Le Boursier, 07/08) que "le retrait de Sprint a probablement augmenté les options existantes pour nous, et que beaucoup de choses ont eu lieu ces dernières 24 heures. nous sommes toujours prêts à faire grandir notre activité, ce qui pourrait passer par jeter un coup d’œil à certaines entreprises.".
Question : est-ce que les 10 milliards de synergies promises par Iliad pourraient venir d'acheteurs/partenaires autochtones ?

Après le Sprint, la course d'endurance ?

Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum