Les brèves du PIF...

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

31032012

Message 

Les brèves du PIF...




Dans "Les brèves du PIF", votre nouveau rendez-vous hebdomadaire sur BFN. Je vous présenterai chaque semaine l’évolution des parts de marché de nos opérateurs Français. Alors que l'ensemble des Fai's ont publié leurs résultats pour l'année 2011, il convient de faire le point sur les positions respectives des uns et des autres dans le haut et très haut débit.


Commençons par un récapitulatif des parts de marché pour l’année 2011. Cela confirme, les tendances observées pour les parts de conquête sur l'ensemble de l'année 2011.

Orange remonte à partir du troisième trimestre. La tendance de ces bons chiffres devra être confirmée. Ne serait-ce que pour retrouver les chiffres de fin 2010. Ce sera déjà pas mal. Le fait que la tendance soit positive est à noter.

SFR s’enfonce et le début 2012 risque d’être encore assez terne. L’accent commercial va certainement porter certainement sur le mobile, au détriment de l’ADSL ?

Free a retrouvé des couleurs avec le lancement de sa V6, Free Mobile va t-il lui donner un coup de fouet ? Il lui faudrait déjà garder les Aliciens.

Bouygues Telecom continue à être sur un nuage. A voir si l’arrivée de Free Mobile ne va pas lui porter préjudice. En tout cas le fait de s’être lancé dans l’ADSL et surtout d’avoir lancé le 4P, lui a permis de devenir un FAI qui compte et de fidéliser ses clients mobiles. Objectif largement atteint.

Numéricâble et Darty vivotent depuis des années. A eux deux ils vont finir par peser moins que Bouygues Télécom.

Bref 2012 devrait être passionnant avec l’impact de l’arrivée de Free Mobile et le lancement d’une offre ADSL pour Virgin Mobile et La Poste Mobile. Le quadruple Play et les économies qu’il engendre va devenir le must du marché.

Méthodologie : Les chiffres sont tirés des communiqués des opérateurs. Les chiffres de Darty et de Numéricâble sont arrêtés à octobre et septembre. Pour Numéricâble, il manque les résultats de Complétel.

A noter que Free, Bouygues Télécom et SFR ne détaillent pas entre clients ADSL et clients Fibre Optique... De la transparence ne serait pas de trop !

Sources : Orange, SFR, Iliad, Bouygues Télécom, Darty, Numéricâble.




Dernière édition par Hammett le Dim 1 Avr 2012 - 9:47, édité 1 fois

Hammett


Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les brèves du PIF... :: Commentaires

Message le Mar 28 Aoû 2012 - 18:07 par Hammett

Bouygues Telecom vient de présenter ses résultats. Il y a 1,399 000 clients (ADSL et Fibre Optique), soit +378 000 (36,9%) sur un an et +70 000 (5,4%) sur le dernier trimestre. Bouygues est donc un peu en dessous d’Orange.
Coté mobile, Bouygues a perdu 16 000 clients, soit 71 000 en prépayés et affiche un solde positif de 55 000 clients forfaits. B&You enregistre 452 000 clients.

Source : Bouygues

Pour rappel
Au 31 mars 2012
Il y a 1,300 000 clients (ADSL et Fibre Optique), soit +360 000 (38,3%) sur un an et +59 000 (4,75%) sur le dernier trimestre. Dans son communiqué Bouygues donne +88 000, mais à fin décembre le nombre de clients était de 1,241 000, soit +59 000 de différence pour arriver à 1,300 000.

C’est un trimestre moyen pour Bouygues, qui fait jeu égal avec Orange.
Avec l’arrivée de Free Mobile, Bouygues a perdu 379 000 clients, soit 210 000 clients abonnés et 169 000 en prépayés. Cela représente 3,9% de sa base clientèle contre 2,9% pour SFR et 2,3% pour Orange.
B&You représente 253 000 clients et les MVNO présents sur le réseau 1,900 000 clients en augmentation de 300 000 clients sur le trimestre.

Au 30 juin 2011
Il y avait 1 023 000, soit +498 000(94,9%) sur un an et +83 000(8,8%) sur le dernier trimestre. Bouygues dépasse le million de clients, deux ans après le lancement d’Idéo. Le millionième client avait été atteint le 8 juin.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 28 Aoû 2012 - 19:45 par Hammett

Rectification :

Coté mobile, Bouygues a perdu 71 000 clients, soit 126 000 en prépayés et affiche un solde positif de 55 000 clients forfaits. B&You enregistre 452 000 clients.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 28 Aoû 2012 - 23:09 par tofoo93

dude à vu juste, j'avais aussi la même fourchette Smile
la partie FAI tire bien son épingle du jeu

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Aoû 2012 - 7:53 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°18

Une relance de la Fibre pour Free ?
Alors que Free vient de se voir octroyer un prêt de 200 millions d’euros par la Banque européenne d’investissement pour investir dans la Fibre Option e l’ADSL, le quotidien La Tribune nous récapitule les investissements de Free dans la Fibre Optique. Entre 2007 et 2011, Free a investi 560 millions. 156 en 2011, 194 en 2010, 112 en 2009, 65 en 2008 et 33 en 2007.
En 2006, Free avait annoncé un investissement d’un milliard pour fin 2012. Il y a un an, un accord était signé entre Orange et Free pour le déploiement de la fibre dans des zones moins denses. Free n’a jamais donné le nombre de clients sur le très haut débit.

Comme c’est de l’argent public, il faut espérer qu’un suivi sera fait. Cela reste quand même surprenant qu’une société du secteur des télécoms ne passe pas par le circuit bancaire classique. Ces prêts devraient pouvoir se porter sur des sociétés un peu plus dans le "besoin".

Rapprochement CSA/ARCEP
L’ARCEP n’a pas tardé à réagir suite à l’annonce du gouvernement d’envisager un rapprochement entre l’ARCEP et le CSA. Pour le régulateur (communiqué du 27/078) des télécoms : "L’ARCEP mobilisera toute son expérience et ses capacités d’expertise afin de faciliter le bon aboutissement de ce travail." Toutefois en gardant "à l’esprit les différences de finalité, d’intensité et de modalité entre la régulation des réseaux, celle des programmes audiovisuels et le régime applicable aux autres contenus acheminés sur ces réseaux."

Le CSA semble plus "compréhensif" et envisage la suite (Nouvel Obs, 22/08) par son président : "On peut imaginer notamment une fusion avec deux collèges et un seul président, deux institutions avec chacune un président ou bien une présidence unique, deux autorités distinctes mais avec des prises de décisions coordonnées ou conjointes..."

Ambiance, ambiance...
Quand même, manquerait plus que l’ARCEP ne "facilite pas le bon aboutissement de ce travail" ! Au nom de quoi pourrait-il s’y opposer ?
A suivre...Les prochains épisodes seront certainement sur la place publique.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Aoû 2012 - 12:29 par Hammett

Complément sur les chiffres de Bouygues Telecom après la présentation ce jour, des résultats à la presse.

Mobile
L’ARPU mobile est passé de 481€ à 411€ en 1an. B&You représente 4% de la base clientèle, alors que c’était peanut il y a 6 mois. La baisse du CA est également là !

L’usage data est de 150Mo par mois et par client.

Après une perte de 210 000 clients forfaits sur le premier trimestre, la remontée est continuelle depuis avril avec 9000 nouveaux clients, puis 4000 en mai et 42 000 en juin.

Il y a deux millions de clients Mvno, contre 1,900 000 à la fin du trimestre précédent et 1,600 000 à fin décembre.

Fixe
Darty sera intégré dans la base client au T3. Pour Bouygues Darty, c’est 300 000 clients, dont 100 000 au très haut débit. De son coté, sur 1,399 000 clients, Bouygues déclare 131 000 clients en très haut débit (sur le réseau Numéricable).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 29 Aoû 2012 - 14:30 par Hammett

Des "analystes" donnent ces résultats pour Iliad : "En ce qui concerne les abonnés, Berenberg attend 5,108 millions de souscripteurs ADSL (consensus 5,114 millions), et 3,461 millions de clients mobiles, dont 851.000 sur le seul second trimestre. Le consensus est positionné à 3,294 millions d'abonnés mobiles (+684.000 sur le trimestre)."

Soit entre +68 000 et +74 000 nouveaux clients en ADSL et donc entre +684 000 et +851 000 nouveaux clients sur la partie mobile. Les réponses pour vendredi matin.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Aoû 2012 - 8:48 par Hammett

SFR vient de présenter ses résultats pour le second semestre. Il y a 5,016 000 clients (ADSL et Fibre Optique), soit + 33 000(+0,66%) sur un an et +22 000(+0,4%) sur le dernier trimestre.

L’offre multi-packs représente 1,600 000 clients.

Dans le mobile, SFR a gagné 122 000 clients forfaits en net, après une perte de 620 000 clients au premier trimestre et une perte de 53 000 sur ce trimestre. SFR accuse lui aussi une perte de 175 000 clients en prépayés. SFR ne donne pas de détails sur son offre « low cost » Red.

Autant coté ADSL, c’est anémique, mais en redressement après le « nettoyage « du premier trimestre, autant coté mobile pour SFR, l’épisode Free Mobile semble - comme pour Bouygues et Orange - en partie derrière lui. Reste que la maison mère Vivendi est en pleine période de réflexion sur l’avenir du groupe dans un contexte d’économies. Quel sera l’avenir de SFR ?

Au vu des estimations de France Télécom, Free pourrait donc avoir gagné 101 000 nouveaux clients (ADSL et Fibre Optique) ce trimestre.

Source : SFR

Pour rappel
Au 31 mars 2012
Il y avait 4,994 000 clients (ADSL et Fibre Optique), soit +42 000 sur un an (+0,8%) et -48 000 (-0,9%) sur le dernier trimestre. SFR annonce que la nouvelle Neufbox a conquis 711 000 clients soit 14,2% du parc.

L’offre multi-packs convergents (quadruple-play) représente 1,400 000 clients. A ce rythme, Free devrait repasser devant peut être sur ce trimestre.

Dans le mobile, SFR a perdu (en net) 620 000 clients soit 2,9% de sa clientèle (au 31 décembre). Cela se décompose en 274 000 forfaits et 346 000 prépayés.

Au 30 juin 2011
Il y a 4,983 000 clients, soit + 301 000 sur un an(6,4%) et +31 000(0,6%) sur le dernier trimestre. 
Petit trimestre pour SFR, la baisse « relative » se confirme de trimestre en trimestre depuis 15 mois. Depuis le 16 novembre 2010, la nouvelle Neufbox Evolution a conquis 415 000 clients. Ce qui reste moyen quand même. Cela représente 8,2% de sa clientèle…
Sur le mobile SFR passe de 21 039 000 à fin mars à 21 059 000 clients à fin juin.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 30 Aoû 2012 - 11:08 par Hammett



Suite à la publication des résultats d’Orange, de Bouygues et de SFR, il est un peu plus simple de se faire une idée de l’effet Free Mobile pour ces trois opérateurs, les départs ne correspondent automatiquement à une arrivée chez Free, car il y aussi des mouvements entre opérateurs et Mvno.
Il conviendrait d’analyser un peu plus les données de ces derniers, mais ils publient beaucoup moins.

Il est d’abord à noter qu’après un premier trimestre cataclysmique, le deuxième trimestre semble un peu plus équilibré, avec même un retour à un solde positif pour les clients avec un forfait, qui n’efface pas les pertes du premier trimestre.
Sur six mois, les clients abonnés représentent 32% du total des départs ce qui est finalement un moindre mal pour ces opérateurs. En proportion, c’est SFR à égalité avec Bouygues avec 25% qui résiste le mieux et Orange le moins bien avec 50% du total (301 000 sur 608 000).
Les résultats s’inversent pour le prépayés.

Par rapport à la base clientèle au 31 décembre, c’est Bouygues qui souffre le plus avec une perte de 4,6% de ses clients suivi de SFR avec 3,1% et d’Orange avec 2,8%.

Dans l'ensemble, si on retient l'hypothèse que la grande majorité des départs se font vers FreeMobile, ce sont d'abord et surtout les petits consommateurs en prépayés qui se dirigent vers Free (pour passer sur l'offre à 0/2€ ?).
Il serait vraiment interessant que Free donne la proportion de ses clients. Il resterait à connaitre les clients mobiles qui partent tout en étant déjà client chez Free pour une ligne ADSL et là aussi pour quel type de forfait.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Aoû 2012 - 8:07 par Hammett

Free vient de présenter ses résultats pour le second trimestre.
Il y a 5,147 000 clients, soit +430 000 (9,1%) sur un an et +107 000 (2,1%) sur le dernier trimestre. Dans le détail : +165 000 pour Free soit 4,885 000 et -58 000 pour Alice soit 262 000.

Il y a 93,6% de clients dégroupés, soit 4,817 000 et donc 330 000 non dégroupés. Depuis son rachat par Free, il y a trois ans, Alice a perdu 588 000 clients.
En téléphonie mobile, il y a 3,600 000 clients, soit 990 000 de plus qu’au 31 mars et comme le trimestre dernier : "ces recrutements se répartissent de manière équilibrée entre les deux forfaits"

Bon trimestre pour Free, qui consolide sa place de premier alternatif devant SFR et qui bénéficie de son offre mobile pour recruter dans le fixe. Même si cela reste à un niveau élevé, l’effet est mécanique, par rapport au premier trimestre les recrutements sont moins forts dans le mobile et donc dans le fixe.

Comme pour le trimestre précédent, il faut relativiser en gommant l’effet migration d’Alice qui représente 26% des recrutements de Free. La très grande majorité des clients Alice reste dans le giron de Free.

A noter également un manque de transparence : pas de détails chiffrés entre l’ADSL et la Fibre Optique. Ni sur le nombre de V6. Ni sur la répartition des clients mobiles entre ceux à 0/2€ et ceux à 16/20€.


Source : Iliad

Pour rappel :
Au 31 mars 2012
Dans le fixe, Iliad dépasse 5 millions de clients et repasse devant SFR. Dans le mobile, Free s’installe en moins de trois mois comme le quatrième opérateur mobile.
En téléphonie mobile, il y a 2,610 000 clients et "ces recrutements se répartissent de manière équilibrée entre les deux forfaits". C’est la fourchette basse des dernières estimations.

Il y avait 5,040 000 clients, soit +379 000 (8,1%) sur un an et +191 000 (3,9%) sur le dernier trimestre. Dans le détail : +259 000 pour Free soit 4,720 000 et -68 000 pour Alice, soit 320 000. Free indique que 46 000 clients Alice ont migré vers Free.
Il y a 93,1% de clients dégroupés, soit 4,692 000 et donc 348 000 non dégroupés. Depuis son rachat par Free il y a trois ans, Alice a perdu 530 000 clients (sur 850 000).
Pas de détails chiffrés entre l’ADSL et la Fibre Optique. Ni sur le nombre de V6.

Au 30 juin 2011
Il y avait 4,717 000 clients, soit +203 000(4,5%) sur un an et +56 000(1,2%) sur le dernier trimestre. Dans le détail : +100 000 pour Free, soit 4,245 000 et -44 000 pour Alice, soit 472 000. Free indique que l’ensemble des 44 000 clients Alice ont migré vers Free. Cela ramène le gain net de Free à +12 000 sur ce trimestre. 
Il y a 90,8% de clients dégroupés, soit 4,283 000 et donc 434 000 non dégroupés. Depuis son rachat par Free, Alice a perdu 378 000 clients. Pas de détails entre l'ADSL et la Fibre Optique.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Aoû 2012 - 8:20 par Hammett

Quelques statistiques sur les parts de conquête. Cela indique le gain (ou la perte) de nouveaux clients en ADSL et Fibre Optique.

Iliad avec Free termine en tête devant Orange et Bouygues. SFR ferme la marche. Numericable affiche un score négatif.

En ce qui est des offres en quadruple play. Orange revendique 2,100 000 clients Open, SFR avec son offre multi-packs 1,600 000 clients et Bouygues ferme maintenant la marche avec 1,399 000 clients. Free ne donne pas de chiffres, mais cela doit être important également. .

Gain de nouveaux clients sur le deuxième trimestre 2012
Iliad 107 000 (Free 165 000, Alice -58 000), soit 38,6% en part de conquête,
Orange 78 000, soit 28,2%,
Bouygues Telecom 70 000, soit 25,3%,
SFR 22 000, soit 7,9%.
Numericable, une perte de 1000 clients.
Total 277 000

Gain de nouveaux clients sur le premier trimestre 2012
Iliad 191 000 (Free 259 000, Alice -68 000), soit 54,3% en part de conquête,
Bouygues Telecom 88 000, soit 24,9%,
Orange 73 000, soit 20,7%,
SFR (48 000).
Total 352 000

Gain de nouveaux clients sur l’année 2011
Bouygues Télécom 433 000, soit 33,4% (38,3% en 2010) en part de conquête,
Orange 391 000, soit 30,2% (21,2% en 2010),
Iliad 315 000 (Free +492 000 et Alice -177 000), soit +24,3% (6,1% en 2010).
SFR 156 000, soit 12,0% (34,4% en 2010),
Total 1,295 000.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Aoû 2012 - 8:52 par peper-eliot

Les jeux sont quasi fait Wink
Pour le million et des poussières de l'année 2012, on aura
free avec plus de 35-40%
BT grâce a l'intégration des clients Darty 30-35%
Orange 25-30%
Et SFR 5-10%... Il commence déjà a brader sa box...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Aoû 2012 - 21:31 par tofoo93

atention on attend la nouvelle Livebox, ça n'aura certes pas un impact fort en recrutement, mais ça peut diminuer les perfs
il y a une grosse attente à priori et certains opérateurs la redoute d'avoir un impact sur leur vente quand même...

La croissance de SFR n'a tjrs été que sur du rachat essentiellement sauf quand ils ont l'idée de dupliquer ce qu'applique bougyues de proposer sa box systématiquement à ses clients mobiles...
ça fait un lourd potentiel... sauf que le prix chez SFR n'a jamais été attractif donc la prise fut sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 31 Aoû 2012 - 22:51 par Hammett

Cela devient catastrophique pour SFR, sur un an, c'est un recrutement de 33 000 nouveaux clients, cela vient après un recrutement (toujours sur un an) de 42 000 clients à la fin du T1.
SFR avait progressé, lorsque la marque NEUF avait été absorbé et les resultats ont été assez bons jusqu'à fin 2010, début 2011. Depuis, cela roupille sec...

Pour la Livebox, cela ne sera sensible qu'en 2013. Mais comme d'habitude, c'est d'abord l'occasion de mettre les clients à niveau.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 3 Sep 2012 - 7:56 par Hammett

Le tableau récapitulatif des parts de marché en haut et très haut débit. Les chiffres sont arrêtés au 30 juin. Bouygues Telecom ayant racheté Darty, par commodité, les deux opérateurs ont été regroupés, cela permettra également de voir les évolutions futures.
Virgin n’a pas encore donné de chiffres sur ses résultats en ADSL.

Free continue de bénéficier du lancement de FreeMobile mais à un rythme moins important qu’au premier trimestre. Il conforte sa place de premier alternatif et creuse l’écart sur SFR. Conjugué avec l’effet V6, les résultats restent à un haut niveau.
SFR continue sa descente. Sur les douze derniers mois, il n’a recruté que 33 000 nouveaux clients. Une misère. De nouvelles offres devraient voir le jour courant septembre. A voir donc pour une relance.
Bouygues continue sur sa lancé, mais avec un rythme en décélération. Cela commence à ressembler à un atterrissage. Sur les douze derniers mois, Orange lui passe devant et il va falloir intégrer Darty avec la perte possible de clients.
Orange descend un peu moins rapidement et se paye même le luxe de devancer Bouygues sur les douze derniers mois. Toutefois, ce n'est pas assez important pour remonter la pente.

Sur les douze derniers mois, les gagnants sont Bouygues avec un gain de 1,3 de part de marché, suivi de Free avec 0,7. Les perdants sont SFR avec une perte de 1,1% et Orange de 0,7%.

En ce qui est des offres en quadruple-play, Orange revendique 2,100 000 clients Open, SFR avec son offre multi-packs 1,600 000 clients et Bouygues ferme maintenant la marche avec 1,399 000 clients. Free ne donne pas de chiffres, mais cela doit être important également.

Darty devrait être intégré aux résultats de Bouygues à partir du prochain trimestre. Pour Alice, la fin se rapproche, à ce rythme, dans 12/15 mois, ce sera une vraie coquille vide.



Sources : Orange, Iliad, SFR, Bouygues.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 4 Sep 2012 - 7:49 par Hammett

Le tableau récapitulatif des parts de marché pour la téléphonie mobile. Les chiffres sont arrêtés au 30 juin. SFR n’a pas donné des chiffres pour ses Mvno, j’ai donc reconduit le résultat du trimestre précédent.

Avec l’arrivée de Free Mobile qui arrive à prendre une part de 5,4% au bout de 6 mois. Celui-ci ayant normalement profité de sa base de clients ADSL et de son offre à 2€ pour démarrer très fort.

Par rapport à la base clientèle au 31 décembre, c’est Bouygues qui souffre le plus avec une perte de 4,6% (3,9% le trimestre précédent) de ses clients suivi de SFR avec 3,1% (contre 2,3%) et d’Orange avec 2,8% (contre 1,2%). La perte pour les historiques est moins forte que lors du trimestre précédent et touche en grande partie (2/3) les offres prépayés.
En pourcentage, avec 1,7% c’est Bouygues qui perd le plus de clients sur les douze derniers mois.
L’ensemble des Mvno souffrent, sauf ceux hébergés par Bouygues.

Il faudra certainement encore un semestre pour que cela se stabilise.

Du coté des offres sans engagement, B&You avec 452 000 clients est en hausse de 199 000 sur le trimestre, Sosh 367 000 clients soit une hausse de 157 000 clients et Red 300 000 clients en hausse de 100 000 clients sur le dernier trimestre.

Pour les MVNO, c'est pire avec 4,9% de 7,675 000 à fin décembre, à 7,302 000 à fin juin, contre 4,1% et 7,359 000 à fin mars).
Au 30 juin Virgin Mobile comptait 1,925 000 clients Sur le trimestre, L’opérateur avait gagné 57 000 clients avec un forfait et perdu 49 000 clients en prépayés, soit un solde positif de 8000 clients.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno :
Virgin 1, 925 000 millions de clients, NRJ +/- 1 millions, La Poste 550 000, Ortel 250 000, Simyo 180 000, Prixtel 120 000, Zéro Forfait 90 000, Numericable 51 000, Darty 40 000, Budget Telecom 25 000.



Sources : Orange, Iliad, SFR, Bouygues.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 5 Sep 2012 - 8:11 par Hammett

3.6000 000, 320 millions, -44 millions !
Soit au bout de 6 mois, le nombre de clients de FreeMobile, Le chiffre d’affaire et la perte d’exploitation.
Le succès commercial est là, mais pas encore les résultats financiers. Pour Free, la rentabilité passe par le déploiement de son propre réseau afin de s’affranchir de l’accord d’itinérance d’Orange (1 milliard sur 3 ans et 2 milliards sur 6 ans).
Reste quelques questions.

Quel réseau ?
Au-delà de la qualité du réseau, les dirigeants d’Iliad assurent qu’il : "qu’il faut 8 à 10.000 antennes (2000 antennes à ce jour) pour couvrir 90% de la population et chaque site coûte en moyenne 80 à 100.000 euros, soit un total de 1 milliard d'euros sur plusieurs années au maximum".
De son coté Martin Bouygues déclare : "Free annonce que son réseau lui coûte 1 milliard. Or un réseau mobile couvrant la France coûte au minimum 10 milliards ".

Au-delà de la guéguerre (un peu infantile), une question se pose : les investissements de Free seront-ils suffisants afin de construire un réseau solide pouvant répondre à la demande ? Combien d’antennes faut-il pour arriver à couvrir correctement et les fréquences achetées seront-elles suffisantes ?
D’autant que l’ambition est de conquérir 25% de parts de marché. Sur la base du nombre de client au 30 juin, cela donne plus de 17 millions de clients.

Les moyens de ses ambitions ?
Lors de la présentation des résultats, les dirigeants d’Iliad ont assuré que les clients se répartissaient entre les deux forfaits et entre Freenautes et non-Freenautes. A partir de là, il est assez simple de faire un petit calcul simple.
Sans compter bien sur le hors-forfait, les services mobiles et la terminaison d’appels qui sont favorables à Free pendant encore 12 mois.

Soit 3,600 000 clients, 900 000 à 20 euros = 18 000 000 €, 900 000 à 16 euros = 14 440 000 €, 900 000 à 2 euros = 1 800 000 €, le reste est à zéro.
Total = 34 200 000€/mois en moyenne ou 9,5€/mois par client sur un mois plein.

Autre calcul, Free a indiqué que sur le semestre son chiffre d’affaire mobile était de 320 millions, ce qui donne une moyenne de 14,8€/mois par client.

Est-ce au niveau des ambitions ? That is the question !

Alors ?
L’opérateur va mettre un certain temps avant que l’activité mobile dégage du cash pour financer son développement. Tout naturellement, c’est l’activité ADSL qui va financer l’activité mobile.
Avec le risque que cela coince quelque part (dégroupage, Fibre, développement nouvelle Box, réseau mobile, 4G, etc...).
D’ailleurs Free vient de se voir octroyer un prêt de 200 millions d’euros par la Banque européenne d’investissement pour investir dans la Fibre Option et l’ADSL (La Tribune, 27/08).
En attendant, au vu de l’accord d’itinérance, Orange ne doit pas être pressé de voir Free développer son propre réseau.

Sources : La Tribune (31/08), La Tribune (29/08).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Sep 2012 - 7:54 par Hammett

Alors que SFR annonce le lancement d’une offre (Le Monde, 01/09): "Vous allez voir, ça va être quelque chose dont on devrait beaucoup parler...une offre révolutionnaire" associé à une nouvelle marque et doté de services "très innovants".
Alors, guerre des prix ? La data mutualisée ? la téléphonie fixe répliqué sur le mobuile ?

Chez Vivendi, cela phosphore...
La question se pose toujours pour la maison-mère de SFR : quel avenir pour Vivendi ? Fin août, lors de la présentation des résultats (La Tribune, 30/08) quelques pistes ont été données : "un scénario de scission simple, entre les médias et les télécoms ne fonctionne pas. Quand on regarde bien, on n'arrive pas à répartir la dette, les télécoms auraient trop de dette. Cela n'exclut pas des tas d'autres scénarios."
On se dirige donc vers une vente morceau par morceau ou vers un démantèlement progressif. Des décisions pourraient intervenir dans les 6 mois.

Bref, le "jeu" va être de trouver quelle sera cette offre révolutionnaire lancée début octobre (et si SFR relançait une petite guerre des prix ?) et surtout d'imaginer ce que va devenir SFR dans la recomposition de Vivendi !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Sep 2012 - 8:49 par JiKa59

Bonjour,

Juste pour te dire "merci" de toutes ces infos que tu nous remontes. Te lire de bon matin est toujours un plaisir pour ma part.

Bien à toi,

Julien

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Sep 2012 - 9:06 par Dude

En plus, vu l'heure à laquelle tu te lève on est quasiment sûr d'avoir de la lecture le matin :-)

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 7 Sep 2012 - 8:01 par Hammett

Vous allez me faire rougir. Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 7 Sep 2012 - 8:01 par Hammett

Alors, qui c’est le meilleur ?
Depuis quelques jours les dirigeants de Bouygues Télécom et ceux de Free ont anticipé la rentrée des classes et se livrent à une bataille de cours de maternelle.
L’enjeu du débat : qui "qu'est le gentil" et qui "qu’est le méchant" et donc qui lave le plus blanc au sujet des résultats financiers.

Les opérateurs ont publié leurs résultats semestriels, il est donc possible de comparer quelques points entre le premier semestre 2012 et le premier semestre 2011.
Petit survol. Il est bien sur possible et souhaitable de pousser un peu plus loin l’analyse financière.

Définitions (tentatives)
Même si ce n’est qu’un indicateur parmi d’autres, L’EBITDA est un montant qui permet de comparer les résultats des uns et des autres. Il présente les revenus générés par l’activité indépendamment des conditions de son financement (les charges financières), des contraintes fiscales (impôts et taxes), et du renouvellement de l’outil d’exploitation (amortissements sur le réseau, les licences, l’itinérance, etc.). Une règle de trois sur le Chiffre d’affaire permet de calculer le taux de profits.
Un autre ratio est possible : celui du résultat d’exploitation (bénéfice avant produits et frais financiers, impôts et participation des salariés, etc.) sur le chiffre d’affaire.

Le détail
Free ne dégage pas de marges sur son activité mobile mais en intégrant le fixe, le ratio est de 28,9%. Il est même à 40,11% pour la seule activité internet. Le ratio sur le résultat est de 12,4% au lieu de 25% pour la période précédente. Le bénéfice est en baisse de 45% à 80 millions au lieu de 145 millions.
C’est Free qui dégage la plus grande rentabilité sur les activités internet.

Bouygues Telecom sur le premier ratio est en baisse de 2 points à 20,9% et à 23,4% en intégrant le fixe. Le ratio sur résultat est de 5,1% au lieu de 11,5%. Le bénéfice est en baisse de 57% à 92 millions au lieu de 213 millions.

SFR, pour l’ensemble de l’activité, le taux est en légère augmentation à de 32,1% au lieu de 31,8%. Le ratio sur résultat est de 19,3% au lieu de 20,3%. Le bénéfice est en baisse 10,3% à 1,113 milliard au lieu de 1,241 milliard.

Orange France, est en baisse de 2 points pour l’activité mobile à 34%, il est à 36,8 pour l’activité internet et à 34,7 en cumulant les deux. Le ratio sur résultat est de 26% au lieu de 28%. Le bénéfice est en baisse de 11% à 2,815 milliards au lieu de 3,164 milliards.

La perte de clients se traduit par une perte au niveau du résultat d’exploitation. Au total, les opérateurs ont vu leur résultat d'exploitation baisser de 610 millions d’euros en six mois: 407 millions pour Orange France, 97 millions pour SFR et 106 millions pour Bouygues Telecom. Cette perte n’est pas forcément imputable qu’à l’arrivée de FreeMobile. Il faut compter par exemple sur les effets de la réglementation.

Alors ?
Globalement, Voilà des marges qui permettent de vivre. Pour avoir un ordre d’idée, pour une entreprise comme Total, le premier ratio est à 17,3% et le deuxième est à 13,2%.
Mécaniquement, c’est Bouygues Telecom qui souffre le plus et c’est d’autant plus sensible que c’est le plus "faible" des 4. C’est certainement aussi le concurrent le plus direct de Free.
Voilà qui certainement aussi les déclarations brutales des uns et des autres en ce moment. Malheureusement (et c’est une habitude), la classe n’est pas toujours en rapport avec la hauteur des bénéfices et de la fortune personnelle...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 10 Sep 2012 - 9:52 par Hammett

Un tableau qui mesure par FAI, les gains de nouveaux clients en évolution annuelle par trimestre (T2 2012 à comparer au T2 2011) et ce que cela représente en part de conquête. Cela permet de voir un peu plus précisément les tendances sur le long terme. Ce sont les chiffres pour l’ADSL et le Fibre Optique.

Bouygues Telecom ayant racheté Darty, par commodité, les deux opérateurs ont été regroupés, cela permettra également de voir les évolutions futures.
Virgin n’a pas encore donné de chiffres sur ses résultats en ADSL.

Comment lire ce tableau ? Par exemple, entre le T2 2011 et le T2 2012, Orange a gagné 370 000 nouveaux clients, ce qui représente un gain de 4,0% de sa base clientèle sur la période et 30,6% en part de conquête cumulée sur cette même période. Il y a eu un gain de 1,233 000 nouveaux clients entre le deuxième trimestre 2012 et le deuxième trimestre 2011.

Globalement, cela confirme les analyses précédentes. En glissement annuel, Orange gagne dixième par dixième, Free avec la V6 et surtout avec FreeMobile obtient de très bons résultats et se place en tête devant Bouygues qui lui poursuit son tassement. Ces trois opérateurs sont à un bon niveau. SFR est catastrophique et se rapproche du niveau de Numericable, c’est dire…

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Sep 2012 - 9:38 par Hammett

Un tableau qui récapitule les gains des FAI (Fournisseur d'accès à Internet) depuis que Bouygues Télécom a lancé son offre de Quadruple-Play en mai 2009.

Bouygues Telecom est en tête depuis un an, alors qu’il partait de zéro.
Orange a pris la deuxième place en juin 2011.
Free est en train de rebattre les cartes.
SFR se devra de réagir rapidement pour remonter la pente. Faut-il rappeler qu'à fin décembre 2010, SFR était en tête, et est passé de 35% à 20% de part de marché. Sur la même période, Free est passé de 7,4% à 22,2%, Orange de 26,0% à 26,8% et Bouygues de 33,1% à 30,8


Arrêté à fin juin 2012


Arrêté à fin décembre 2011


Arrêté à fin décembre 2010

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 12 Sep 2012 - 8:06 par Hammett

Une autre série de statistiques. Elle concerne plus particulièrement Iliad et mesure l’évolution trimestrielle de Free et d’Alice depuis son rachat par Iliad au mois d’août 2008.
A quand la disparation naturelle d’Alice ? A ce rythme, encore 12 à 15 mois….

Lors du rachat d’Alice par Free, Alice comptait 850 000 clients (selon les chiffres d’Iliad) et Free 3,275 000 clients pour un total de 4,125 000. En 46 mois, le total a augmenté de + 1,022 000, soit une augmentation de 24,8 % de la base client.
Dans le détail : pour Free, c’est une augmentation de + 1,610 000, soit +49,1% et pour Alice une diminution de 588 000, soit une baisse de 69,2% de la base client.

A comparer (pour l'exercice de l'art...) pour la période de fin troisième trimestre 2008 à fin du deuxième trimestre 2012 et nonobstant les différents événements de la période avec
Orange qui est passé de 8,080 000 clients à 9,749 000, soit une augmentation de 1,669 000 clients (+20,7%).
SFR est passé de 3,730 000 à 5,016 000, soit une augmentation de 1,286 000 clients (+34,5%).
Bouygues est passé de 11 000 (au T4 2008) à 1,399 000, soit une augmentation de 1,388 000 clients (+12 618%).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 14 Sep 2012 - 8:02 par Hammett

Ah oui...Quand même !! (N°6)

Alors qu’Apple sort l’iPhone 5 et que toutes les marques présentent de nouveaux Smartphones en prévision des ventes de Noel, sur le marché des téléphones mobiles, Samsung détient 21,6% de parts de marché contre 6,9% pour Apple, qui reste derrière Nokia (19,9%), selon une étude du cabinet Gartner publiée le 11 août.

Détrôné par Samsung au premier trimestre Nokia a vu ses ventes chuter de 15% au deuxième trimestre, avec une part de marché de 19,9% (contre 22,8% un an plus tôt).
Concernant les seuls Smartphones, Samsung a raflé 32,6 % du marché au deuxième trimestre, avec 50,2 millions d'appareils vendus selon le cabinet IDC. Apple n'a atteint que 16,9 % de parts de marché avec 26 millions d'iPhone vendus.

Les ventes de téléphones portables ont baissé de 2% au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier pour s'établir à 419 millions d'unités, selon Gartner. C’est le deuxième trimestre consécutif de baisse.
Sur le terrain des systèmes d'exploitation, Android règne quasiment sans partage. Le système de Google a réalisé 64,1% des ventes. Apple, numéro 2, reste bien loin derrière avec 18,8% de parts de marché.

Voici le tableau récapitulatif. Dommage que la rubrique "others" ne soit pas détaillée...



Source :La Tribune (14/08).

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum