L’arcep donne le rythme de la TAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

25052011

Message 

L’arcep donne le rythme de la TAM




Avez-vous noté, au détour d'une plaquette tarifaire, que, s'il coutait "cher" de téléphoner d'une ligne fixe vers un GSM, c'était "plus cher" si le GSM était sur le réseau de Bouygues Télécom ? D’où vient cette différence de traitement ? Entre autre, de la TAM! Qu'est-ce au juste que la TAM ? Derrière ces trois lettres qui, répétées en rythme, vous feraient peut-être remuer le bas des reins, se cache en fait la "terminaison d’appel en métropole"!

Commençons donc notre analyse au rythme du TAM-TAM Wink

Pourquoi un appel vers un GSM depuis un poste fixe coutait cher hier…

Pour faire court, quand ma grand-mère téléphone depuis sa ligne fixe France Télécom ou même depuis son GSM SFR... vers mon GSM Bouygues Télécom :

  • sur la première partie, la communication est prise en charge par l’opérateur de l’appelant sur son réseau propre
  • sur la dernière partie, l’opérateur de l’appelé fait payer un "droit d'acheminement" sur son réseau jusqu'au GSM de l’appelé
  • La somme des 2 coûts représente ce que ma grand-mère va payer à son opérateur dans le cadre de son contrat et des tarifs qui lui sont associés
Cette TAM s’apparente donc à une "taxe" qui permet aux opérateurs de soutenir financièrement le développement de leur réseau.

Pour information, en 1999, cette TAM oscillait entre 35 et 40cts par opérateur. Et oui, il y a dix ans de cela, appeler un GSM depuis son fixe était presque un luxe !
En 2005, la TAM fixée pour SFR et Orange était de 12,4cts, mais elle était de 15,79cts pour Bouygues...

Pourquoi cette différence en faveur de Bouygues ?
C’est l’arcep qui joue le rôle de régulateur ; cette autorité estimait alors que le "petit dernier" avait besoin de plus de fond pour développer son propre réseau ; nous avions donc une asymétrie tarifaire voulue mais contrôlée pour éviter les dérapages.

Pourquoi un appel vers un GSM depuis un poste fixe ne coute presque plus rien aujourd’hui…

Qu’est-ce qui a donc changé ?

"Avant" la TAM était parfois détournée par les opérateurs pour "forcer" les clients à ne téléphoner que sur les GSM de leurs réseaux... ce qui incitait aussi les utilisateurs à choisir le "plus gros" opérateur pour ne pas avoir à payer trop cher ses communications vers les GSM d'un réseau "minoritaire". Mais maintenant, le plus gros des clients - vous et moi Wink - composant le gâteau étant partagé entre les principaux opérateurs ou leurs MVO, ceux-ci tentent de nous retenir en nous proposant plus, toujours plus d'appels en abondance vers les mobiles… et chacun y va de ses heures incluses voire de l'illimité en direction des GSM depuis sa ligne fixe pour nous attirer ou nous retenir sur son réseau…
C’est d’ailleurs une des analyses faite par l’acerp dans sa longue décision n° 2011-0483 en date du 5 mai 2011 http://www.arcep.fr/uploads/tx_gsavis/11-0483.pdf . Extraits choisis :
Aujourd’hui, le contexte concurrentiel et réglementaire a fortement évolué.
En effet, le développement du marché a atteint sa maturité et la concurrence pour les services vocaux se tourne désormais vers la rétention de clients et l’acquisition de clients des opérateurs concurrents
l'Arcep y explique également comment et pourquoi la TAM va quasi disparaitre.
La présente décision (...) fix[e], pour la période du 1er juillet 2011 au 31 décembre 2013, les plafonds tarifaires que devront respecter les trois opérateurs de réseau mobile au titre de l’obligation d’orientation vers les coûts (…) imposée [par l’arcep].
Roulement de tambour... et annonce du changement de grille tarifaire TAM ! En effet, l'explication principale de la baisse programmée de la TAM est due au fait que l'arcep… demande aux opérateurs de jouer le jeu... imposé par l'Europe! Avec l'objectif de diminuer le coût de cette TAM, voire de la supprimer :
l’Autorité rappelle sa volonté que les plafonds de terminaison d’appel en métropole atteignent leur niveau cible au plus tard au 1er janvier 2013 [en passant] par la fixation [à compter] du 1er juillet 2011 de niveaux intermédiaires
Comment l’apparition des appels en abondance vers les mobiles depuis un fixe accompagne la suppression de l’asymétrie tarifaire en faveur de Bouygues Telecom...
…Ou pourquoi il n'est plus logique que ma grand-mère paye plus cher sa minute d'appel vers un GSM Bouygues à cause de la TAM!
La décision de l’arcep étant très claire sur ces raisons, je me permet de lui laisser la parole :
les opérateurs fixe ont annoncé et lancé au début de l’année 2011 des offres de « box internet » incluant les appels en abondance vers les mobiles métropolitains.
Dans ce contexte, les volumes d’appels fixe vers mobile devraient très nettement croître (...) entraînant des évolutions importantes (...) des volumes de minutes entrantes (...) notamment [sur le réseau] de Bouygues Telecom.
(...)Bouygues Telecom (...) devrait en particulier voir une plus forte augmentation du trafic qu’il reçoit des opérateurs fixe à destination de ses clients mobile, que de celui qu’il envoie à ses concurrents mobile, en provenance de ses propres clients fixe.
Ainsi, son ratio de trafic entrant sur sortant global devrait augmenter, et il pourrait ne plus être pénalisé par le maintien temporaire d’un tarif de terminaison d’appel mobile supérieur aux coûts, mais au contraire en bénéficier, comme les deux autres acteurs mobile.
Le maintien d’une asymétrie, même très légère, dans [ce]contexte (…) crée ainsi un risque important de surcompenser Bouygues Telecom au détriment des acteurs du fixe.
(...)Au regard de l’ensemble des précédents éléments, il n’apparaît plus justifié de maintenir une asymétrie pour compenser d’éventuels effets de distorsion de la concurrence sur le marché mobile du fait de la transition progressive vers la cible. (...)L’Autorité estime donc justifié et proportionné de supprimer l’asymétrie de Bouygues Telecom dès le 1er juillet 2011. c'est moi qui souligne
Et voilà, même si la TAM reste, elle sera égale pour tous et... très faible...
De 35 à 40cts en 1999, elle a quasi été divisée par deux en 5 ans, pour passer à 2cts pour tous les opérateurs au premier juillet 2011 et finir à 0,8cts en 2013!

J'en vois déjà qui pensent "chouette, ça ne va plus rien couter de téléphoner vers les GSM depuis un fixe..." Pas tout à fait...En fait, il en coûte toujours très cher de téléphoner d’un fixe vers un GSM, alors que la TAM n'est actuellement que de 3cts pour SFR et FT et 3,4 pour BT...

Par contre, cette diminution de la TAM permet déjà aux opérateurs de proposer des tarifs très attractifs, comme le précise l'arcep, sur des forfaits illimités ou non d'appels depuis des lignes fixes vers les GSM.

Ainsi, derrière les offres incluant l'illimité vers les GSM depuis les fixes, se cache, quelque part, une petite partition de TAM-TAM jouée par l'acerp Wink

peper-eliot


Nombre de messages : 3847
Date d'inscription : 05/09/2009

Autre FAI
Masculin Age : 47
Localisation : région parisienne

http://peper-eliot.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

L’arcep donne le rythme de la TAM :: Commentaires

Message le Jeu 26 Mai - 9:28 par tofoo93

Cette unification (qui est une obligation européenne) mais surtout essentiellement la forte baisse était un des enjeux cruciaux pour free et imposer dans ses futures offres de l'abondance, sans que ça ne lui coute un bras, d'ou l'offensive avec l'offre révolution d'inclure les appels vers les mobiles afin de donner un signe fort à l'ARCEP de poursuivre et entériner ce qui est fait cette baisse.

en tout cas très bon rappel du pourquoi de cette différence entre les appels vers BT et autres opérateurs...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 10 Déc - 0:51 par peper-eliot

Quelques petites infos relatives à la TAM ?
Eh bien, c'est hier que l'Autorité de la concurrence a donné un avis favorable à l'application d'une TAM asymétrique en faveur de Free Mobile et de 2 autres opérateurs full MVO, LycaMobile et Oméa télécom. NRJ Mobile serait également de la partie, mais son non n'appariat pas dans la décision de l'Autorité.
En résumé, si vous avez lu la news, le principe est que lorsque vous appellerez un FreeMobile depuis votre ligne Idéo fixe ou mobile, Bouygues va payer un droit d'entrée sur le réseau de FreeMobile pour que votre comunication arrive a destination PLUS CHER que dans le sens inverse (de FreeMobile vers un GSM BT)
Vous trouverez le communiqué de presse sur http://www.autoritedelaconcurrence.fr/user/standard.php?id_rub=388&id_article=1738
Mais le plus interressant c'est, à mon avis, les informations chiffrées du volume de communication qui sont compulsées par l'ACERP, et qui ont permis à l'Autorité de la concurrence de sortir son avis.

Saviez vous que le volume de trafic annuel directement concerné par les terminaisons d’appel vocal mobiles nationales s’élève à 46,4 milliards de minutes. Près de 30 % de ce trafic concerne les communications fixes vers mobiles, tandis que les communications mobiles vers mobiles tiers en représentent 70 % ? (Observatoire trimestriel des marchés des communications électroniques en France, ARCEP, 30 septembre 2011)

Mais qu'est-ce que ça peut bien donner en "droit de TAM" tout ça ?
un centime de terminaison d’appel vocal mobile représente pour le secteur des communications électroniques un coût global de 464 millions d’euros sur les marchés de l’interconnexion

Pas mal non ? Heu... au fait, vous avez jetté un coup d'oeil sur le tableau de l'évolution du tarif de la TAM ? ça devait drôlement rapporter quand on était aux alentours des 10 cts en 2006 Wink

Sinon, sachez que Free souhaiterait que le droit d'entrée sur son réseau soit aux alentours de 3,4cts

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum