Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
JojoBT

Nombre de messages : 903
Date d'inscription : 09/03/2010

Tout-en-un Ideo
Masculin Age : 26
Localisation : Soisy Sur Seine
30042011

Il semblerait que Bouygues Télécom prépare des modifications de son réseau de DSLAM, en y ajoutant une couche ACL (Access Control List), dont nous vous donnerons plus de détails dans le reste de cette news, en vue de l'application du projet HADOPI (qui, pour rappel, vise à prévenir le téléchargement illégal).

Voici deux copies d'écran d'un système informatique Bouygues Télécom reflétant cette mise en place, découvertes par le site PC Impact :





Qu'est-ce que l'ACL (au niveau Réseau) ?
L'ACL (Access Control List), ou Liste de contrôle d'accès, est "une liste d'adresses ou de ports autorisés ou interdits par le dispositif de filtrage". Cette liste, implémentée dans les équipements du FAI, permet donc d'autoriser ou de restreindre l'accès pour les abonnés à certaines adresses IP ou certains ports.

Il peut ainsi devenir possible pour le FAI de bloquer certains sites Internet qui inciteraient par exemple les internautes à télécharger "illégalement".

Les FAI ont l'obligation de respecter la loi, donc de mettre leurs équipements à niveau pour Hadopi et en prévoir les aménagements nécessaires (Orange avait procédé, en Juin 2010, à la commercialisation d'un logiciel visant à bloquer les téléchargements par certains protocoles, vite suspendu en raison de failles de sécurité).

Cependant ce filtrage peut susciter certaines questions, à savoir ce qu'il advient réellement de la célèbre Neutralité du Net ou encore la remise en question de la "puissance" des FAI, qui ont la mainmise sur les équipements réseau nous permettant d'accéder à Internet.

Concernant la suspension de l'abonnement Internet en cas de récidive, il semblerait qu'il soit possible de "restreindre" cette suspension au service Internet seulement, sans affecter les services supplémentaires comme la Télévision par ADSL ou la Téléphonie (Texte Légifrance)

Voici un petit récapitulatif des différentes étapes du processus HADOPI chez l'abonné.

Tout d'abord, un schéma :


Puis, les explications !

Un abonné repéré pour téléchargement illégal recevra tout d'abord un premier e-mail d'avertissement. S'il récidive dans les six mois à compter du premier e-mail, il recevra alors un second e-mail, accompagné cette fois d'une lettre recommandée. Cette lettre recommandée marque le début d'un avertissement "physique", une lettre recommandée constituant une preuve pour la Justice. En cas de récidive dans un délai d'un an à compter de cette lettre recommandée, la troisième étape peut être enclenchée. Cette étape conduit au transfert du dossier vers le Parquet, l'abonné risquant alors des sanctions pénales : suspension de l'accès Internet pouvant aller jusqu'à 1 mois...

Nous avons demandé plus d'informations concernant ce filtrage à Bouygues Télécom.

(Sources : Wikipedia, LegiFrance, PC-INpact, Generation-NT, site de l'Hadopi).
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
le Sam 30 Avr 2011 - 16:57StonAlchemist
Ils ont pensé à une solution pour que l'on ne puisse se plaindre d'avoir tout de couper.
Malin.
avatar
mdr, suspension de l'abonnement jusqu’à 1 mois!! oh mon dieu!!
avatar
le Jeu 5 Mai 2011 - 22:50switcheremac
La loi est débile et totalement inefficace : les internautes vont comprendre : on télécharge a fond jusqu'au second avertissement puis on reste sages quelques temps ... Si on est un peu plus affuté il suffit d'eviter le p2p français et c'est cool , une lettre à signer pour les parents aurait été plus dissuasif !

PS : je ne volle pas de musique , pourquoi en volerais-je , je ne vole pas de nourriture , de livres ou la Hifi ! La peur du gendarme ce n'est que pour les crétins ou les salauds !
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum