Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Hammett

Nombre de messages : 2082
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 53
Localisation : Bois-Colombes
15112016
Histoire de "célébrer" le n°200 de cette rubrique, retour sur une brève publiée lors du premier numéro, le 11/04/2011, sur une brève du numéro 50, publiée le 11 juillet 2013 et sur une brève du numéro 150 publiée le 8 décembre 2015. Le numéro 100 a été publié le 11 décembre 2014.

Free – N°1, le 11 avril 2011
Maxime Lombardini (Les Echos, 03/2011)., le directeur général du groupe, est serein : "Nous avons atteint un point bas de 15 % des recrutements nets dans l'ADSL au quatrième trimestre. Ce n'est pas déshonorant, d'autant que le lancement de la Freebox nous rend optimistes quant au retour vers notre part de marché historique de 24-25 %".

Au 30 juin 2016, Free est à 23% de parts de marché sur le fixe. A son maximum, Iliad a atteint 25,5% fin 2008. Une éternité. Il reste donc du taf...

Vivendi – N°50, le 11 juillet 2013
Vivendi est toujours dans la réflexion quant à l'avenir du groupe. Dernièrement, une réunion a juste confirmé que le conglomérat se séparerait d'une manière ou d'une autre du pôle télécom. Dans ce cadre, SFR prendrait petit à petit son autonomie pour aller jusqu'à une introduction en bourse en 2014. Reste à Vivendi à vendre sa filiale marocaine (Maroc Télécom) et sa filiale brésilienne (GVT).
Ne resterait chez Vivendi que le pôle "loisirs" : la télé avec Canal+, les jeux avec Activision et la musique avec Universal.

36 mois plus tard, Vivendi a vendu ce qui devait l’être et lorgne du côté de l’Italie en ayant pris la majorité du capital de Telecom Italia et dans l’attente d’une prise de participation dans le groupe Médiaset. Par contre, en France, Canal+ se porte pas très bien, mais Vivendi a 2,5 milliards d'euros de cash...

Rachat de Bouygues Telecom par Orange - N°1 ? N°150, le 8 décembre 2015
Le rachat de Bouygues par Orange signifierait une part de marché de 50,1% sur le fixe (42% sur le THD) et 55,1% dans le mobile et 60,3% du CA du secteur (avec Free et SFR). Impossible à faire passer auprès des autorités de régulation. Il faudrait un gros délestage pour rendre la copie acceptable. Tout est toujours possible, mais, là, cela semble très compliqué. Sauf à imaginer un très gros deal avec un tiers.

Finalement, le rachat ne s’est pas effectué, mais pourrait être relancé après les élections présidentielles.

Vivement le numéro 300 !
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum