Pas de Orange-Bouygues... pourquoi ? et maintenant il se passe quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

04042016

Message 

Pas de Orange-Bouygues... pourquoi ? et maintenant il se passe quoi ?




Martin Bouygues s’est exprimé lors d’un long entretien au Le Figaro (04/04). Pour lui le responsable de l’échec est imputable à Xavier Niel : "mais si nous étions quatre à la table des négociations, nos étions que trois à vouloir aboutir. Manifestement, l’un des protagonistes manifestait l’ambition d’avoir le maximum en payant le minimum tout en gardant la volonté de se retirer". Pour Martin Bouygues, avec un accord à quatre, le pouvoir politique et le ministère de l’économie n’auraient pas fait de difficulté.

Retour aux affaires courantes pour Bouygues Telecom et au "stand alone". Toutefois comme précisé lors de la présentation de ses résultats à fin 2015 : "avec un plan d’économie d’au moins 400 millions d’euros en 2016 par rapport à fin 2013". Cela remplace le plan d’économie de 300 millions décidé en 2014 et cela s'ajoute aux 1400 suppressions de postes de 2014/2015.

D’autre part pour 2016 : "la mise en œuvre du partage de réseau avec le groupe Numericable-SFR ainsi que les plans d’adaptation dans les métiers devraient conduire à la prise en compte d’environ 200 millions d’euros de charges non courantes en 2016 dans le résultat opérationnel du Groupe".

Bouygues et SFR/Numericable sont également associés sur un contrat de mutualisation dans le mobile signé à l’été 2013. Cet accord doit mettre en commun 11.500 antennes de SFR et de Bouygues Telecom sur une zone qui couvre 57 % de la population et plus de 80 % du territoire et permettre d’économiser 300 millions d’euros à SFR et 100 millions à Bouygues Telecom.

Une bonne nouvelle toutefois, Bouygues Telecom continu de dégrouper, ce qui lui procure de substantielles économies :


Comme l’a répété Martin Bouygues : "Bouygues reste convaincu que le marché des télécoms représente un potentiel de croissance important porté par le développement exponentiel des usages numériques et que Bouygues Telecom est particulièrement bien placé sur ce marché pour bénéficier de cette dynamique. Il dispose en effet d’un avantage concurrentiel fort et durable grâce à son portefeuille de fréquences et à son réseau 4G, reconnu comme l’un des meilleurs du marché, et il continuera d’animer fortement le marché du Fixe. Dans ce contexte, Bouygues confirme un objectif de marge d’Ebitdab de Bouygues Telecom de 25% en 2017 et de 35% à plus long terme.".

Sur le mobile, Bouygues à une position solide, même si il est quasiment devenu le quatrième opérateur mobile. Sur le fixe, "animer" ne sera pas suffisant. Il va lui falloir investir lourdement pour être présent sur le très haut débit et sur le FttH. A fin 2015, Bouygues ne comptait que 57 000 clients en FttH soit 4% du marché et 3,8% des 1,5 millions de lignes connectables déclarées au 31 décembre.

A noter que en Octobre 2015 Bouygues Telecom a porté plainte contre SFR dont il afin réclame 53 millions d'euros. Bouygues conteste les conditions d'utilisation du réseau câble loué à SFR en marque blanche. SFR dans son document de référence pour l’année 2014 donne quelques détails sur ce contrat : il arrive à échéance en 2019. Durée automatiquement renouvelée sauf décision contraire de Bouygues notifiée avec un préavis de 24 mois ou de Numéricâble mais avec seulement un préavis de 12 mois.

Enfin, à la suite d'une plainte de Bouygues Télécom, l'Autorité de la concurrence se saisit d'office afin de vérifier les conditions d'exécution des engagements pris par Numéricable sur le déploiement de la fibre lors du rachat de SFR.

Bouygues Telecom va débourser 467 millions d’euros pour un bloc de fréquence de 5 MHz de la bande de 700 MHz. Mais Bouygues comme ses concurrencent ne sont pas pris à la gorge et pourra étaler le paiement.  

La vente de Bouygues Telecom est-elle toujours possible ? Quelques acteurs vont quitter la scène : Emmanuel Macron avec les présidentielles de 2017 et Martin Bouygues va passer la main opérationnelle du groupe dans 2 ans. Sauf nécessité économique urgente, comme le déclare Bouygues dans son communiqué, nous rentrons : "Dans un marché où l’hypothèse d’une consolidation devient désormais durablement exclue". C’est combien de temps "durablement" ?

Hammett


Nombre de messages : 1858
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Pas de Orange-Bouygues... pourquoi ? et maintenant il se passe quoi ? :: Commentaires

Message le Lun 4 Avr 2016 - 21:53 par peper-eliot

Bon ben il va falloir se remettre au taf pour Bouygues... et pas avec le dos de la cuillère. Avoir un super réseau et se trouver quasi 4eme, c'est pas le top.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Avr 2016 - 6:35 par Hammett

Et pourtant, Bouygues s'est déjà mis au taf.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Avr 2016 - 9:22 par tofoo93

remettre au taff ?

Euh en même tps aucun projet n'a été arrêté ou stoppé le plan 2016 est conforme aux objectifs pour le T1 donc ce propos est un peu bizarre.

Ce qu'a fait l'actionnaire pendant 3 mois voir si il y avait possibilité de consolidation, n'a aucunement affecté la filiale et Olivier Roussat la rappelé à l'ARCEP hier sur twitter qui demande à tous le monde de se remettre au travail, mais je cois qu'aucun opérateur ne c'est arrêté dans ses plans initiaux.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Avr 2016 - 10:21 par peper-eliot

Je precise.... Durant toute cette période de négociations, le moral des troupes conjugué avec l'interrogation légitime des clients et les dernières opérations coup de poing des concurrents en fin de trimestre  ne devait pas favoriser les ventes.
Je pense même que tout ces événements ont du bien abimer les résultats du 1er trimestre pour Bouygues. Sans compter le fait que ces semaines de négociations sur la repartition des actifs et de la base client de Bouygues ont du donner une vision extrêmement complète de sa situation á ses concurrents... Bouygues s'est mis a nu, il part se rhabiller.. mais tout le monde a vu!
Donc, va falloir remotiver les équipes commerciales, redonner confiance aux clients potentiels, continuer a marche forcée les dégroupage des NRA pour augmenter ses marges... bref, rattraper le retard naturel pris en cette (trop) longue période de négociations.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Avr 2016 - 14:09 par tofoo93

On en reparle lors de la publication du T1 pour voir comment tu as tout faux...
Je dis pas que les collaborateurs ne se sont pas posés de questions c'est bien légitime.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 5 Avr 2016 - 14:13 par gilloureims

Surtout le dégroupage des NRA, car cela manque.

Free dégroupe a la campagne des NRA de moins de 600 lignes...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum