Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Hammett

Nombre de messages : 2140
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 53
Localisation : Bois-Colombes
18032016
Le monde des Telecoms est en pleine ébullition depuis un certain temps, les offres et promos s’enchaînent, la guerre des prix est de nouveau relancée, mais cela a-t-il une incidence sur les parts de marché de nos opérateurs... Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR-Numericable, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le mobile à fin décembre 2015.

Précisions:
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
 
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte. Pour avoir un peu plus de détails voir les chiffres de L’ARCEP et ceux publiés par les opérateurs.

- Pour lire le tableau : Orange est à 39,1% de parts de marché avec 29,217 millions de clients et a gagné 1,104 000 clients entre le T4 2014 et le T4 2015, soit une hausse de 3,9%.

En détail:
Bouygues Telecom fait un trimestre moyen. L’absence de promotions de fin d’année a certainement été un facteur important. Son différentiel avec Free ne tient plus qu’à un fil : 205 000 clients. Même si le rythme de recrutement de Free se normalise, Free sera complétement d’ici fin mars. Sur les forfaits, c'est déjà le cas : Free est passé devant pour 746 000 clients.

Free est à 15,6% du marché. Problématique identique aux trimestres précédents : comment atteindre l'objectif affiché de 25% du marché ? Sur 2015, la hausse reste importante, mais moindre que les années précédentes. Le recrutement se normalise petit à petit.

Orange continue de perdre sur le prépayé et les Mvno’s et est en forte croissance sur le M2M. Sur ce trimestre - comme pour l’année 2015 - et en incluant le M2M, Orange  termine devant Free.

SFR plonge un fois de plus, même si en glissement annuel c’est un peu moins fort que les trimestres précédents et heureusement que le M2M est là pour limiter un peu cet effondrement. Comme sur le fixe, la reconquête devra être vigoureuse et passera peut-être par le rachat d’une partie des clients mobiles de Bouygues Telecom.
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
Si SFR rachète une partie des clients BT, je pense que cela ne sera pas plus efficace que de remplir un récipient qui fuit...
Moins 1 million sur 1 an... C'est quand même une grosse fuite Rolling Eyes
avatar
Avec les promos de décembre 2015 SFR a repris des couleurs !

Et le réseau s améliore, pour moi pas de soucis.
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum