Partagez
avatar
Hammett

Nombre de messages : 2321
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 54
Localisation : Bois-Colombes
10082015
Alors qu’Orange et SFR ont publié leurs résultats du deuxième trimestre, quelques statistiques peuvent être intéressantes à suivre : celle du niveau du taux d’occupation des prises très haut débit, soit le nombre de clients par rapport au nombre de prises connectables. Il va de soi que c’est significatif pour les deux plus gros « fibreurs ». Bouygues loue des capacités principalement à SFR et Free n’étant pas vraiment dans la course.  

Depuis plusieurs trimestres, Orange multiplie les efforts afin de convertir ses clients au très haut débit et tente de grignoter son retard sur SFR qui est en pleine restructuration semble lever (un peu) le pied.    

Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients/nombre de lignes connectables. A fin juin, ce taux d est de 18,1% pour SFR et de 16,7% pour Orange. A fin décembre 2014, il était de 17,1% pour SFR et 15,5% pour Orange. A fin décembre 2013, il était de 14,9% pour Numericable et 12,4% pour Orange.
L’objectif pour Orange est d’avoir une base de 60% clients sur fibre d'ici à 2018 et 1 million de client d’ici à la fin de l’année.

Lignes connectables
Chez SFR, le nombre de lignes connectables est de 9,210 millions contre 9,119 millions à fin mars et de 9,958 millions à fin juin 2014, soit une baisse de 7,5%. Pourquoi cette baisse ? Un nettoyage lié au rachat de SFR ?
Chez Orange, c’est 4,314 millions de ligne connectables, contre 3,932 millions à fin mars et 3,028 millions à fin juin 2014, soit une augmentation de 42,5 sur un an.

Gains de nouveaux clients ?
Dans la conquête de nouveaux clients, Orange fait mieux que SFR, mais cela reste à un niveau relativement moyen.
- Orange
A fin juin sur 82 000 nouveaux clients, 43 000 étaient des migrations de l’ADSL et 39 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 75 000 nouveaux clients, 38 000 étaient des migrations et 37 000 de nouveaux clients. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 396 000 clients sur le ftth,193 000 étaient de «nouveaux » clients, soit 48,7% (48% sur l’année 2014 et 47,7% sur 2015).
- SFR
A fin juin sur 70 000 nouveaux clients, 64 000 étaient des migrations et 6 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 48 000 nouveaux clients, 22 000 étaient des migrations.  

Objectifs de développement
Lors de la présentation de son plan « essentiels 2020 », Orange a prévu le raccordement de 12 millions de foyers pour fin 2018 et 20 millions à fin 2022.

Chez SFR, un plan d’action prévoit de desservir 7,7 millions de prises en 2015 puis 12 millions en 2017 et 15 millions en 2020.

Bouygues prévoit 2 millions de prises ftth à fin 2015.

Free prévoyait (en 2006) 4 millions de prises pour 2012 et 750 000 abonnés (il vient juste de dépaser 100 000 clients ). Depuis, en 2011, Free s’est rapproché d’Orange dans 60 agglomérations et pourrait lancer une offre en ZMD et cela pourrait même  être "une des surprises de Free en 2015".
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
le Jeu 9 Aoû 2018 - 6:51Hammett
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°304

Convergence
Lors de la présentation de ses résultats, l’opérateur britannique BT a annoncé avoir doublé ses profits au premier trimestre grâce à un effet de comparaison favorable, mais ses ventes ont reculé, témoignant de la mauvaise passe traversée par le groupe.
Son bénéfice après impôt a atteint 617 millions d'euros entre avril et juin, correspondant au premier trimestre de son exercice décalé, contre 285 millions un an plus tôt.

Cette progression spectaculaire du bénéfice est principalement due au fait que BT avait passé dans ses comptes à la même période l'an dernier une importante charge liées à un scandale comptable dans sa filiale italienne.
Sans tenir compte de cet élément exceptionnel, le profit de BT a quasiment stagné au cours du premier trimestre, alors que son chiffre d'affaires a reculé dans le même temps de 2% à 5,7 milliards de livres (Le Figaro, 27/07).

Sachant que la convergence de BT est un des modèles pour SFR, il y a de quoi se poser quelques questions....

Scenso.tv
Selon Les Echos (20/07), Scènso.tv est une nouvelle plate-forme SVOD qui va proposer du théâtre, des concerts, de l'opéra etc. Le service est lancé depuis le 20 juillet et vise 30 000 abonnés d'ici à deux ans.

Scenso.tv devrait disposer d’un catalogue d'environ 300 captations en septembre et espère en avoir 3.000 en 2019. Le service sera d'abord lancé en OTT en France au prix de 10 euros par mois, avant de viser d'autres pays européens. Le service va se retrouver en concurrence avec Medici.tv et aussi avec la nouvelle offre numérique du secteur public.

les GAFA
Petit résumé de la situation financière des GAFA. Cool la coolitude...

avatar
le Ven 10 Aoû 2018 - 6:34Hammett
Brèves du sport business et de la TV payante – n°274

Gains des droits tv
Alors que le championnat de France de Ligue 1 reprend aujourd’hui, un point sur ce que les clubs ont gagné via les droits tv pour la saison écoulée. Les chiffres ont été donnés par le quotidien l’Equipe.

Le Paris SG va toucher 56,7 millions d'euros, une somme qui place le club en tête du classement, devant Marseille (51,7 millions), Lyon (48,7) et Monaco (44,4). Paris perd toutefois un million d'euros par rapport à l'exercice précédent.

Le compte Twitter (14/05) de Financial Sports publie les gains des clubs de Premier League à l’issue de la saison 2017/2018, ce qui permet de faire un comparatif sur les droits tv touchés pour la saison 2017-2018 :



Budget des clubs
D'autre part, ecofoot publie les budgets des 20 clubs de la Ligue 1. A part pour les 4 premiers que l'on retrouvent en tête des classements, pour les autres clubs, il peut y avoir encore une petite part d'aléatoire.

avatar
le Lun 13 Aoû 2018 - 6:30Hammett
Début juillet, l’ARCEP a publié son observatoire des marchés des communications électroniques du premier trimestre 2018. L’occasion de ressortir quelques données.

Revenus des opérateurs
Malgré la montée en charge du très haut débit, les revenus (HT) sur le fixe continuent de décroitre de 0,6% sur un an. Plus précisément ce sont les communications téléphoniques qui plombent les revenus du fixe et dans un moindre cas ceux liés aux revenus liés aux communications vendus aux entreprises. Les revenus liés au très haut débit augmentent de 2,2% et ceux liés aux contenus de 0,2% à 679 millions, mais ne compensent pas.

Pour les revenus (HT) des opérateurs sur le mobile (hors m2m), la hausse se poursuit. Globalement, le trimestre reste positif sur un an, mais baisse fortement sur le trimestre.



Pour rappel, le récapitulatif du chiffre d'affaire par opérateur à fin mars 2018.

avatar
le Mar 14 Aoû 2018 - 6:53Hammett
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°305

Mvno
Selon le dernier décompte de l’ARCEP, les Mvno’s comptent 7,853 millions de cartes sim. Parmi ces mvno’s, EI Telecom qui abrite les marques NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, Blancheporte Mobile, Auchan Télécom et CDiscount Mobile. Comme à fin 2016, EI Telecom revendique 1,6 million de clients à fin 2017. La filiale téléphonie mobile du groupe bancaire Crédit Mutuel n’est pas très transparente sur le sujet.
Autre opérateur important, La Poste Mobile qui vient de publier ses chiffres au 30 juin et qui revendique 1,43 million de cartes sim. Dont une grande majorité de forfaits.

REd de SFR est déclaré comme Mvno, mais SFR ne donne pas de chiffres sur son fer de lance commercial. D’autres opérateurs importants comme Coriolis ou Prixtel sont dans le même cas.

Bref, difficile de se faire une idée sur le poids des uns et des autres. L'analyse du marché des mvno's reste à faire.

Free
Bad buzz pour Free cet été. La revue de presse de l’Arcep du 8 août signale un article du Canard Enchainé qui rappelle que le titre a décroché de 33% en 6 mois. Et le palmipède se pose même (un peu) la question de la disparition de Free et fait réagir le président de l’ARCEP Sébastien Soriano : "Si Free devait disparaître du marché, ce serait un échec pour nous".

Berenberg – un analyste financier – a avancé quelques chiffres et : "prévoit une baisse de 27 000 forfaits de la base d'abonnés mobiles alors que le consensus anticipe une progression de 117 000. Dans le fixe, Berenberg prévoit une perte de 11 000 abonnés pour Iliad." (Capital).

Dans un [url=http://www.iliad.fr/presse/2018/CP_010818.pdf ]communiqué[/url], Free a reconnu qu’il gagnait des clients sur son forfait à 15/20€, mais qu’il avait perdu des clients sur le forfait 0/2€ et que le solde global pourrait être effectivement négatif.

Feuilleton de l’été à suivre jusqu’à la publication des résultats de Free le 4 septembre.

Suicides France Télécom
Le quotidien Libération a consacré sa une du 9 août sur ce sujet. Neuf années après les premières plaintes, les juges d’instruction ont renvoyé Didier Lombard (son ancien pdg), France Telecom/Orange comme personne morale et six autres dirigeants et cadres devant le tribunal correctionnel de Paris conformément aux réquisitions du parquet de Paris.
Selon leur ordonnance du 12 juin, ce sera un procès pour harcèlement moral, une - sale - première en France, après la crise des 35 suicides en 2008 et 2009 à France Telecom.
Il n’y a de date pour le procès (second semestre 2019 ?) et selon Le Monde (16/06) : "Le procès ne devrait toutefois pas être audiencé avant de longs mois d’autant que les non-lieux ordonnés par les juges concernant certains cas de salariés rendent possible un appel contre l’ordonnance.".
avatar
le Mer 15 Aoû 2018 - 8:46Hammett
Brèves du sport business et de la TV payante – n°275

Equipementiers
La Coupe du Monde a été aussi une bataille entre équipementiers. Le quotidien l’Equipe du 20/06 a publié une infographie permettant de se faire une idée sur les forces en présence. A ce petit jeu, c’est Nike qui l’a emporté !
Pour les bleus, bonne pioche, Nike verse 50,5 millions par an à la FFF. En 1998, 800 000 maillots avaient été vendus. Combien en 2018 ?



Evolution des droits TV pour la Ligue 1
Une infographie du quotidien l’Equipe du 30 mai. Reste à améliorer les droits à l’international.



Canal+ et Mediapro
Selon Liberation, finalement, Canal+ n’attaquerait pas en justice l’attribution des droits télévisés de la Ligue1 à Mediapro mais essaierait plutôt de négocier : "On va se voir très prochainement".

A ce jour Canal+ dépense environ 600 millions par an, alors que Mediapro va dépenser 800 millions pour l’acquisition d’une grosse partie des futurs droits tv de la Ligue 1.
D’autre part, beIN Sports et SFR pourraient également se manifester auprès de Mediapro, il va donc falloir que Canal+ joue serré et mette beaucoup d'argent, car la perte des droits du foot entrainerait certainement un départ de nombreux abonnés.

Pour rappel, il reste quelques lots à acheter. Selon l’Equipe (édition papier du 02/06), le prix de réserve du lot 5 (multiplex 19e, 37e et 38e, trophée des champions, barrages) serait à 15M€ et celui du lot 7 (magazines lundi et jeudi) serait de 8M€ et ils seraient plutôt destinés à des chaines en clair. Le total de l'appel d'offres pourrait donc théoriquement atteindre 1,176 milliard par saison pour la période 2020/2024.

Concernant les droits internationaux, c’est le groupe BeIN Sports qui détient ces droits sur 2018-2024 pour un montant de 80 millions d’euros garanti. C’est un accord signé en 2014, mais la LFP estime que la valeur de la Ligue 1 est plus importante. Pour chaque contrat signé, les montants sont partagés à égalité entre beIN Sports et la LFP.
avatar
le Jeu 16 Aoû 2018 - 6:46Hammett
Un point sur quelques données autour du dégroupage.

Chiffres de l’ARCEP : les NRA
L’ARCEP compte 13 861 NRA dégroupés, soit 95,5% de la population qui est couverte par un NRA dégroupé (95,2% à fin 2017, 93,9% à fin 2016), il reste 5 937 NRA à dégrouper.
A ce jour, pour Ariase Bouygues est à 2,562 NRA de dégroupés en propre, SFR à 8,216 et Free à 9,743. L’Arcep compte 13,861 NRA et Orange de son coté en équipe 19,798.

Non dégroupés
Bouygues Telecom, Free et SFR ne donnent pas de chiffres, ceux du tableau sont issus des calculs de François04. Free va-t-il passer sous les 1% de clients en non-dégroupés ? Dommage, mais Bouygues Telecom et SFR ne donnent pas de chiffres.

Abonnement téléphonique Orange
Chez Orange, (il n’y a pas de dégroupage), le tableau indique le nombre de clients payant chez Orange ou la concurrence (dégroupage partiel) l’abonnement téléphonique. C’est une baisse de 3,1% sur le trimestre et de 41,5% en 5 ans.


(en milliers)
avatar
le Ven 17 Aoû 2018 - 6:41Hammett
Brèves du sport business et de la TV payante – n°276

Droits Internationaux de la Ligue 1
La Ligue de football professionnel (LFP) et beIN Sports - chargé de la distribution des droits audiovisuels de la Ligue 1 à l’étranger – ont annoncé un partenariat pour l’Afrique subsaharienne avec Canal+ et Kwesé. Ces deux diffuseurs offriront 33 millions d’euros par an – 20 de plus que ce qu’ils payent pour l’instant – afin de diffuser la Ligue 1, Ligue 2 et Coupe de la Ligue (Sport24, 05/02).

Fin avril, un accord avec la télévision publique chinoise pour la diffusion de la Ligue 1 pour quatre saisons (jusqu’en 2021).

Toujours selon L’Equipe, le prochain marché étudié pourrait être l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud. Ensuite, ce sera la Chine et le Moyen-Orient. La LFP et beIN Sports négocieraient actuellement avec TVGlobo, au Brésil.

A ce jour c’est le groupe BeIN Sports qui détient ces droits sur 2018-2024 pour un montant de 80 millions d’euros garanti. C’est un accord signé en 2014, mais la LFP estime que la valeur de la Ligue 1 est plus importante. Pour chaque contrat signé, les montants sont partagés à égalité entre beIN Sports et la LFP. C'est le plus petit montant des droits internationaux parmi le Top5 des grands championnats européens.

Droits tv Ligue 1 : répartition pour les clubs
Quelle pourrait être la répartition des droits tv pour les clubs de ligue 1 à partir de la saison 2020 ? C’est ce qu’à essayer de calculer sportune avec les clubs présents la dernière saison.

Pour le site : " Dans deux ans, en grossissant le trait, le dernier du championnat devrait toucher autant qu’une formation du ventre mou d’aujourd’hui, soit en chiffres entre 20 et 30 millions d’euros, contre 10 à 20 aujourd’hui. Pour les plus gros, cela devrait limiter les écarts avec le voisinage européen. A l’exemple du PSG qui verrait sa part passer à près de 100 millions d’euros.".

avatar
Aujourd'hui à 6:53Hammett
Il y a quelques mois (et comme chaque année), Orange a publié son document de référence 2017. C'est l’occasion de mettre en lumière quelques données sur les parts de marché dans les pays ou est implanté Orange.

Présence internationale


Quelques chiffres
Orange donne quelques chiffres sur ses parts de marché dans divers pays. Pour rappel, Orange n’est pas présent partout sur le fixe, mais d’abord et avant tout sur le mobile.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum