Les brèves du PIF semaine 32...

Page 4 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10082015

Message 

Les brèves du PIF semaine 32...




Alors qu’Orange et SFR ont publié leurs résultats du deuxième trimestre, quelques statistiques peuvent être intéressantes à suivre : celle du niveau du taux d’occupation des prises très haut débit, soit le nombre de clients par rapport au nombre de prises connectables. Il va de soi que c’est significatif pour les deux plus gros « fibreurs ». Bouygues loue des capacités principalement à SFR et Free n’étant pas vraiment dans la course.  

Depuis plusieurs trimestres, Orange multiplie les efforts afin de convertir ses clients au très haut débit et tente de grignoter son retard sur SFR qui est en pleine restructuration semble lever (un peu) le pied.    

Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients/nombre de lignes connectables. A fin juin, ce taux d est de 18,1% pour SFR et de 16,7% pour Orange. A fin décembre 2014, il était de 17,1% pour SFR et 15,5% pour Orange. A fin décembre 2013, il était de 14,9% pour Numericable et 12,4% pour Orange.
L’objectif pour Orange est d’avoir une base de 60% clients sur fibre d'ici à 2018 et 1 million de client d’ici à la fin de l’année.

Lignes connectables
Chez SFR, le nombre de lignes connectables est de 9,210 millions contre 9,119 millions à fin mars et de 9,958 millions à fin juin 2014, soit une baisse de 7,5%. Pourquoi cette baisse ? Un nettoyage lié au rachat de SFR ?
Chez Orange, c’est 4,314 millions de ligne connectables, contre 3,932 millions à fin mars et 3,028 millions à fin juin 2014, soit une augmentation de 42,5 sur un an.

Gains de nouveaux clients ?
Dans la conquête de nouveaux clients, Orange fait mieux que SFR, mais cela reste à un niveau relativement moyen.
- Orange
A fin juin sur 82 000 nouveaux clients, 43 000 étaient des migrations de l’ADSL et 39 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 75 000 nouveaux clients, 38 000 étaient des migrations et 37 000 de nouveaux clients. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 396 000 clients sur le ftth,193 000 étaient de «nouveaux » clients, soit 48,7% (48% sur l’année 2014 et 47,7% sur 2015).
- SFR
A fin juin sur 70 000 nouveaux clients, 64 000 étaient des migrations et 6 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 48 000 nouveaux clients, 22 000 étaient des migrations.  

Objectifs de développement
Lors de la présentation de son plan « essentiels 2020 », Orange a prévu le raccordement de 12 millions de foyers pour fin 2018 et 20 millions à fin 2022.

Chez SFR, un plan d’action prévoit de desservir 7,7 millions de prises en 2015 puis 12 millions en 2017 et 15 millions en 2020.

Bouygues prévoit 2 millions de prises ftth à fin 2015.

Free prévoyait (en 2006) 4 millions de prises pour 2012 et 750 000 abonnés (il vient juste de dépaser 100 000 clients ). Depuis, en 2011, Free s’est rapproché d’Orange dans 60 agglomérations et pourrait lancer une offre en ZMD et cela pourrait même  être "une des surprises de Free en 2015".

Hammett


Nombre de messages : 1859
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les brèves du PIF semaine 32... :: Commentaires

Message le Mar 10 Nov 2015 - 8:03 par Hammett

Deuxième récapitulatif sur le M2M : son impact par rapport aux forfaits. Pour rappel, Bouygues Telecom et Free ne donnent pas de statistiques.
Ce segment est en très forte augmentation et tire la croissance des opérateurs alors que le marché Grand Public est en train d’atterrir en douceur. Chez SFR, cela représente 26,5% de son parc forfait, pour 15,3% chez Orange et 14,6% au total pour l’ARCEP.
A travers son plan Perspectives 2020, Orange mise gros sur les objets connectés. “Sur le milliard d'euros de diversifications que nous visons d'ici 2020, 600 millions doivent venir de ce segment.”.

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Orange, SFR et l’ARCEP.
- Au T3 2015, SFR comptabilise 4,503 millions de forfaits M2M, soit 26,5% du total de ses forfaits. Orange 3,625 millions soit 15,3% de ses forfaits et l'ARCEP 10,033 millions, soit 14,6% des forfaits.


Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 11 Nov 2015 - 8:32 par Hammett

Free publie ses résultats demain et Bouygues Telecom vendredi. C’est l’occasion de revenir sur ceux publiés par Orange et SFR/NC.

Estimation sur le fixe :
Avec un total de 116 000 nouveaux clients sur le T3. Orange estime sa part de conquête à 50%. Cela laisserait donc un solde de +/- 116 000 pour Bouygues Telecom, Free et SFR. SFR affiche un solde négatif de 43 000, cela laisse donc 159 000 clients à se "partager" entre Bouygues Telecom et Free. François04 estime le gain de Free à 95 000. Cela pourrait donner un total de 64 000 pour Bouygues.
A confirmer

Estimation sur les forfaits mobiles :
- forfaits avec M2M : +1,497 000 (856 000 M2M, 641 000 grand public). Orange : +880 000, +28 000 SFR, reste +/-589 000 pour BT et Free.
- Forfaits M2M : Orange +656 000, SFR +111 000, reste +/-99 000 dont Bouygues Telecom.
- Forfaits Grand public (résidentiel + entreprise) : Orange +234 000, SFR -83 000, reste +/-490 000 nouveaux clients pour Free et Bouygues Telecom.
A confirmer.

Orange
C’est un bon trimestre commercialement et relativement bon financièrement, avec le très haut débit, Open et Sosh. Dans le mobile, avec le M2M, c’est très positif sur les forfaits, mais une nouvelle fois catastrophique sur le prépayé. C'est quasiment un trimestre copie conforme depuis le T4 2014, avec une forte amplification sur le Ftth et le M2M.



SFR/NC
C’est encore mauvais commercialement, même si c’est le moins pire trimestre depuis 12 mois, mais le groupe devient de plus en plus rentable. Il n’y a que le THD qui est dans le vert et le M2M qui empêche un trimestre négatif sur les forfaits. Le total Forfaits + prépayés n'est pas égal à Téléphonie mobile, car celui-ci cumule aussi les chiffres des Mvno.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 12 Nov 2015 - 7:53 par Hammett

Iliad vient de publier ses résultats pour le troisième trimestre 2015.
Free retrouve des couleurs sur le fixe et poursuit son atterrissage sur le mobile. Toujours pas de chiffres sur le très haut débit.


Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 12 Nov 2015 - 8:01 par Hammett

Demain résultats de Bouygues Telecom. Estimations : +199 000 sur les forfaits et +68 000 sur le fixe ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 12 Nov 2015 - 8:47 par Hammett

A ce rythme, SFR repassera derrière Free sur le fixe lors du T1 2016. L'avance de SFR est seulement de 83 000 clients, alors que l'écart était de plus de 600 000 clients il y a un an. Dingue non ?
Sur le mobile, ce sera nettement plus compliqué. Reste que SFR a promis une reconquête commerciale.

Rappel : forfaits mobiles (avec le M2M) : Orange +880 000, Free +390 000, SFR +25 000. Fixe : Orange +116 000, Free +91 000, SFR -29 000.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 13 Nov 2015 - 8:32 par Hammett

Résultats Bouygues Telecom T3 : +94 000 sur le fixe, + 208 000 sur le mobile et +216 000 sur les forfaits (+75 000 GP, +149 000 M2M). Récap à suivre.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 16 Nov 2015 - 10:58 par menet

@Hammett a écrit:Bouygues fait son meilleur trimestre 2015, la barre des 10% est enfin atteinte. Seul point noir : mais après avoir stagné, le très haut débit baisse !
Cela ne m'étonne pas trop pour le très haut débit, il y a peu de personnes qui pourraient passer en FTTH Bouygues et du coté FTTLA/HFC, Bouygues ne fait presque plus aucun développement de ce coté par rapport aux autres abonnés Bouygues. Cool

SFR de son coté va sortir une nouvelle box compatible FTTH, xDSL et FTTLA et ceci va sûrement attirer des abonnés Bouygues FTTLA voulant des nouveautés et un débit supérieur à la limite de 100Mb/s (200, 400 ou 800) en dowload et en upload (x2). geek

Cordialement. Enchanté

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 17 Nov 2015 - 8:03 par Hammett

Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le mobile à fin septembre 2015.



Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte. Pour avoir un peu plus de détails voir les chiffres de L’ARCEP et ceux publiés par les opérateurs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 39,3% de parts de marché avec 28,976 millions de clients et a gagné 637 000 clients entre le T3 2014 et le T3 2015, soit une hausse de 2,5%.

Le détail
Bouygues fait un bon trimestre. Son différentiel avec Free ne tient plus qu’à un fil : 326 000 clients. A ce rythme, Free sera complétement devant avant la fin de l’année. Sur les forfaits, c'estr déjà le cas : Free est passé devant pour 550 000 clients.
Free est à 15,3% du marché. Problématique identique aux trimestres précédents : pour atteindre l'objectif affiché de 25% du marché, il va falloir à Free d'autres leviers de croissance que son forfait à 0/2€. Mais lesquels ? Et sur quelle durée ?
Orange continue de perdre sur le prépayé et les Mvno’s et est en forte croissance sur le M2M. Sur ce trimestre (comme pour les deux précédents), et en incluant le M2M, il termine devant Free et c’est déjà pas si mal pour un opérateur historique.
SFR plonge un fois de plus. Même Free Mobile ne lui avait pas causé autant de pertes : 1,2 million sur 12 mois ! Come sur le fixe, la reconquête devra être vigoureuse.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 17 Nov 2015 - 8:38 par guilltes

Pourras-tu modifier ton article dans les sujets d'actu http://www.bbox-forum.net/t13623-parts-de-marche-dans-le-fixe-a-septembre-2015

Merci

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 17 Nov 2015 - 13:19 par Hammett

C'est à dire ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 17 Nov 2015 - 13:19 par Hammett

Les enchères sur les fréquences du 700MHz sont closes.  
http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/11/17/les-frequences-en-or-ont-trouve-preneur_4811941_3234.html

2,8 milliards pour l'Etat. Deux blocs pour Orange et Free et un bloc pour SFR et Bouygues Telecom. L'objectif était de 2,5 milliards pour l'Etat. Orange et Free vont débourser au minimum 932 millions d'euros.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 18 Nov 2015 - 7:53 par Hammett

Après la publication des résultats à fin septembre 2015, voici un récapitulatif sur quelques données générales publiées par Bouygues Telecom et Free. Quel est le troisième opérateur mobile ?

[

Mobile
Bouygues résiste encore sur quelques points, comme le nombre de clients sur le segment mobile. Mais au rythme actuel de recrutement de Free, Bouygues devrait être dépassé pour la fin de l’année ou le T1 2016. L'écart n'est plus que 326 000 clients, mais quoiqu’il arrive, Bouygues restera devant en ce qui concerne le chiffre d’affaire du segment mobile.

Fixe
Sur le fixe, depuis décembre 2013 et malgré ses efforts commerciaux, Bouygues n’a comblé l’écart avec Free que pour 241 000 clients. Autant dire pas grand chose. A contrario, sans cela combien Bouygues aurait perdu ?

Finance
Sur le chiffre d’affaire Bouygues est repassé devant pour 48 millions. Alors que l’avance était de 270 millions à fin 2014 pour Bouygues et de 900 millions à fin 2013.
A noter que Free ne publie par de données financières détaillées lors du T1 et du T3. Il s'agit donc de la division du CA mobile par le nombre de client, lui même divisé par 9. Cela reste imprécis, mais donne une bonne indication.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 19 Nov 2015 - 8:11 par Hammett

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin septembre 2015, voici un tableau récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts).

Précisions
- Les opérateurs gagneraient à publier des chiffres clairs et à séparer le VDSL du reste du THD. En particulier, Free ne publie rien. SFR et Bouygues Telecom cumulent l’ensemble des technologies.
- Free ne publie pas de chiffres.François04 estime à 145 000 à fin septembre contre 127 000 à fin juin. C'est donc un ordre d'idée.
- Pour lire le tableau : SFR est à 53,0% de parts de marché avec 1,544 million de clients.

Que prendre en compte chez SFR ?
Il faut aller voir les résultats de la maison mère – Altice - pour y voir un peu plus clair, car le communiqué publié par SFR ne donne qu'un chiffre, alors que le communiqué publié par Altice en donne 3.

Celui publié par SFR agrège les clients avec une connexion très haut débit, mais aussi les clients avec seulement le service tv et ayant une connexion fixe chez un autre fournisseur. Interessant, mais trop large. C'est bien sur ce chiffre qui est mis en avant.

Chez Altice, il existe également la notion de «Triple Play Customers» qui peut être satisfaisante mais réductrice. Un client peut très bien avoir une connexion très haut débit et pas le téléphone.

Une autre notion existe, c'est celle de RGU Broadband. La définition donnée par Altice est la suivante : "RGUs relate to sources of revenue, which may not always be the same as customer relationships. For example, one person may subscribe for two different services, thereby accounting for only one subscriber, but two RGUs. RGUs for pay television and broadband are counted on a per service basis and RGUs for telephony are counted on a per line basis"

La synthèse


Bouygues Le THD représente 14,7% de sa base clientèle contre 15,3% à fin juin, 15,5% à fin mars, 15,6% à fin décembre 2014, 18,3% à fin décembre 2013 et 16,1% à fin 2012. Bref, cela stagne et sur ce trimestre, il y a même une baisse de 2 000 clients.

Free Le FTTH représente 2,4% de sa base clientèle contre 2,1% à fin juin, 1,9% à fin mars 2015, 1,7% à fin décembre 2014. Free gagnerait à être transparent et à publier sur le sujet. A fin juin, Free annonce plus de 20% de sa base clientèle en Vdsl2 soit 1,198 million minimum mais tous ne tombent pas dans la catégorie THD. Le Ftth progresse, mais à un niveau faible.

Orange Le FTTH représente 7,8% de sa base clientèle contre 6,9% à fin juin, 6,1% à fin mars 2015, 5,4% à fin décembre, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012. Progession vraiment significative.

SFR/Numericable Le THD représente 25% de sa base clientèle contre 23,5% à fin juin, 21,8% à fin mars 2015, 21,4% à fin décembre 2014. Progression régulière, mais SFR va-t-il profiter à plein du développement du très haut débit ?

Selon les chiffres de l’ARCEP à fin juin : il y avait 3,840 millions de clients en THD au T2 2015. Il restait environ 1,361 000 clients pour le VDSL2 >= 30 Mbit/s et le THD pour les petits opérateurs en défalquant les résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 20 Nov 2015 - 7:58 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°148

Telecom Italia
Les actionnaires dirigeants de Telecom Italia ont décidé de convertir les actions d’épargne en actions ordinaires. Ce qui va entrainer une dilution d la part des actionnaires actuels et par voie de conséquence la part de Vivendi à moins de 14 % et les options de Xavier Niel à environ 10% (Les Echos, 09/11).
Vivendi a avancé quelques pions pour une prise de contrôle de Telecom Italia : il a demandé 4 représentants au Conseil d’administration. Vivendi détient un peu de 20% et a demandé à l’AG des actionaires de passer de 16 à 17 adminstrateurs. Quelle vont être les intentions de Free ? (Le Figaro, 16/11)

SFR
Un an après le rachat de SFR et Virgin Mobile par l’ex propriétaire de Numericable, il ne va rester que la marque SFR. A terme les clients Numericable seront migrés vers SFR et ceux de Virgin Mobile vers RED. Rien de plus logique de ne garder que la marque la plus solide.
D’autre part, SFR a revu à la hausse ses objectifs de déploiement en très haut débit. : 7,7M de prises fin 2015, 12M fin 2017, 18M en 2020, 22M en 2022. Les objectifs pour 2015 à 2017 sont les mêmes que ceux déjà annoncés, par contre cela passe de 15 à 18 millions pour 2020.
D’autre part, Numericable-SFR serait prêt à vendre le réseau DSL de Completel à un consortium incluant OVH. C’était une des conditions à remplir pour le rachat de SFR par Altice.

OCS
Stéphane Richard a fait grimper le compteur. OCS compte 2,5 millions de clients, le dernier chiffre datait de juillet et il était de 2,4 millions (Challenges, 06/11). Il a rappelé que pour Orange, il est hors de question de revenir dans les contenus au regard des investissements dans les réseaux à réaliser.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 23 Nov 2015 - 8:01 par Hammett

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin septembre 2015, voici un tableau récapitulatif des parts de marché sur les forfaits mobiles (y compris le M2M) :



L’ensemble des opérateurs profitent encore de la baisse de SFR et Orange plus particulièrement du développement du M2M. Avec ce segment SFR et Bouygues réussissent soit à garder un solde positif (pour SFR), soit à conserver sa part de marché (pour Bouygues). Free creuse l’écart sur Bouygues. Free est encore très loin d'une part de marché escomptée à long terme (environ 25%).

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Au T3, Orange compte 23,706 millions de clients (particuliers, M2M, professionnels) avec un forfait, ce qui représente une part de marché de 37,8%.

Pour rappel, le détail sur le M2M



Bouygues a donné 68 000 clients sur le recrutement sur le M2M pour le T2 et 75 000 pour le T3. Par contre, rien sur le global et n’est donc pas intégré dans ce récapitulatif.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 24 Nov 2015 - 8:04 par Hammett

Ce tableau récapitule le nombre de clients pour Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR pour le mobile (prépayé et forfait) et pour le fixe de 2012 au T3 2015 avec la part de marché (pdm) correspondante.

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Pour SFR, les clients de Virgin Mobile et ceux de Numericable sont inclus à partir de 2012.
- Le(s) Mvno(s) sont inclus chez leur(s) opérateur(s) hébérgeur(s).
- Orange compte 39,589 millions de clients, soit 39,9% du total.




Sur les 9 derniers mois, dans un marché en hausse, SFR baisse et mécaniquement tout le monde en profite. Free +0,9 points (merci le mobile), Bouygues +0,4 points (merci le fixe) et Orange +0,4 point (merci le M2M et le Ftth).

Sur la période, Orange baisse de 3,3 points et semble se maintenir un peu en dessous de 40% de parts de marché. SFR chute de 2,5 points et devra batailler pour repasser les 30% de pdm. Bouygues reste stable au prix de très gros efforts, mais voit Free prendre beaucoup d'avance. Free gagne 5,7 points, mais va devoir piocher pour atteindre la barre des 20%.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 25 Nov 2015 - 7:52 par Hammett

Les enchères sur les fréquences de la bande 700MHz sont terminées dans le timing prévu. Elles ont rapporté 2,8 milliards d’euros pour l'Etat, alors que le montant minimum attendu était de 2,5 milliards.

Free et Orange ont obtenu deux blocs de 5 MHz pour 932 millions d’euros pour Free et 933 millions d’euros pour Orange, et Bouygues et SFR un bloc chacun, pour 467 millions pour Bouygues et 466 pour SFR.

L’ensemble des opérateurs a fait part de sa satisfaction. Ces nouvelles fréquences vont-elles renouveler le secteur des télécoms ?

Un décret est paru cet été qui précise les conditions de paiement pour les opérateurs ayant obtenu des fréquences : la part fixe de 416 millions pourra être divisé en quatre partie le premier paiement aura lieu une fois attribution connu soit fin 2015 et sera suivi de trois autres appels fin 2016 - 2017 – 2018. La part variable est calculée sur le CA total de l'opérateur : "égale à 1% du montant total du chiffre d'affaires constaté au 31 décembre de l'année au titre de laquelle les fréquences sont utilisées, qui sera versée annuellement. Un acompte provisionnel déterminé à partir du chiffre d'affaires constaté au 31 décembre de l'année précédente est versé avant le 30 juin de l'année en cours".

Pour rappel, lors de l’attribution des dernières licences 800 Mhz, SFR avait déboursé 1,065 milliard, Orange 891 millions et Bouygues 683 millions. Free n’avait rien eu. Soit un gain de 2,639 milliards pour 1,800 milliard attendu. Pour le 2600 Mhz, Orange avait versé 287 millions, Free 271 millions, Bouygues 228 millions et SFR 150 millions, pour un total de 936 millions alors que 700 millions étaient attendus. Total 2,5 milliards attendus, 3,575 milliards reçus.

Total : 6,375 milliards d'euros pour le budget national. Sans compter les recettes d’exploitation liées au pourcentage sur le chiffre d’affaire.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 26 Nov 2015 - 8:02 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N°123
Vivendi vient de présenter ses résultats à fin septembre, ce qui permet de faire le point sur le nombre de clients du groupe Canal+.



Le nombre total de clients (Canal+, CanalStat et Netflix) baisse de 84 000 entre le T3 2014 et le T3 2015 et augmente de 8 000 sur le dernier trimestre. La croissance française est tirée par CanalPlay dont le dernier chiffre donné par Canal+ est de 770 000 clients payants. En retirant CanalPlay qui a recruté 250 000 clients sur 12 mois, la baisse serait de 334 000 clients.
Du coté de la concurrence (Tv payante et service SVod), BeIN Sports serait à 2,5 millions de clients, OCS à 2,5 millions et Netflix à +/- 600 000 clients.

La TV payante en France représente 33,4% (36,4% sur le T3 2014) du chiffre d’affaire du groupe. Le CA est en baisse de 1,9% sur un an.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de Groupe Canal+ s’établit à 550 millions d’euros, contre 626 millions d'euros à fin T3 2014. Cette baisse est principalement due à l’augmentation des droits sportifs.

Le développement de Canal+ se fait exclusivement à l’international, en France c'est toujours à la baisse et CanalPlay est l’arbre qui cache la forêt. Lors de la présentation de ses résultats, Vivendi a déclaré : «Nous allons remettre le client au cœur de notre stratégie » Vivendi veut réinvestir massivement dans les contenus et les services (via Dailymotion) et le marketing. Mais quid du prix d’abonnement ?

La trésorerie du groupe est de 8 milliards. De quoi faire des emplettes et annonce détenir 20,03% des actions de Telecom Italia. Bolloré a promis d’investir 2 milliards d’euros en 2016 et 2017, sans préciser si c’était de nouveaux investissements ou le recyclage de l’existant (ce qui semble le plus probable au regard du montant).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 27 Nov 2015 - 8:02 par Hammett

DSP 92 : Ou en est l’affaire Conseil Général du 92/Séqualum ? Retour sur quelques dates.

Octobre 2014
Le Conseil Général du 92 a résilié le contrat que le liait à Sequalum (filiale de Numericable & SFR collectivités) pour absence de résultats. Le contrat (très controversé) datait de 2008 et prévoyait que 825.900 prises soient raccordées à fin 2015 – "573 000 prises disponibles sur le palier des immeuble ou en limite de propriété des pavillons". Selon les décomptes du Conseil Général, seules 113.000 avaient été effectivement raccordées – et 556.000 raccordables.

Décembre 2014
Le conseil général des Hauts-de-Seine adressait une mise en demeure à Numericable-SFR pour que le calendrier de déploiement soit respecté malgré la résiliation du contrat les liant.
Sequalum avait trois mois pour remédier aux "nouveaux retards de construction" constatés par les Hauts-de-Seine. "A l'issue de cette période, si le retard est toujours constaté, le Département pourrait appliquer de nouvelles pénalités évaluées à plusieurs dizaines de millions d'euros". Les Hauts-de-Seine réclamait déjà 45 millions d'euros de pénalités à Sequalum pour le retard pris dans la construction du réseau.

Mai 2015
Le CG92 réclame de nouvelles pénalités 51,6 millions d’euros à l’encontre de Sequalum. Ce qui porte à plus de 96,7 millions d’euros le total des pénalités. Le CG92 a également attaqué en justice, car Sequalum n’aurait pas : «fourni l’intégralité des moyens adéquats d’accès à tous les locaux techniques hébergeant les infrastructures du réseau, faisant ainsi peser un risque sur le bon déroulement des opérations d’exploitation et de maintenance». Il s‘agit des clefs et de badges d’accès qui n’auraient pas été rendus.
De son coté Sequalum 146 millions de dommages pour les frais engagés.

Juillet 2015
Un marché de maintenance et d’exploitation (le vertical des colonnes d’immeubles) a été confié à la société Axione (groupe Bouygues).

Septembre 2015
Fin septembre, le tribunal de commerce de Nanterre a donné raison au CG92 et demandé à Sequalum de verser les 10 millions d’euros de garantie à première demande. L’opérateur, qui refusait de verser cette somme au titre du caractère abusif de cet appel en garantie, avait saisi le juge des référés.

La bataille judiciaire est loin d’être terminée. Reste au CG92 à prendre une décision définitive concernant ce réseau : revente du réseau ou la relance d'une délégation de service public (DSP).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 29 Nov 2015 - 10:36 par Hammett

Dans son édition du jour, le JDD (édition papier) annonce que l'ARCEP pourrait pointer du doigt SFR pour son manque d'investissements dans son réseau mobile. Au regard de ses investissements sur le 700MHZ et du fait que Free a plus d'antennes en 4G que SFR, Free serait considéré comme un "bon élève" par rapport à SFR. Sa sortie d'itinérance avec Orange serait suivie de près et organisée, par contre la mutualisation de SFR serait davantage encadrée.

Pour rappel, l’ARCEP a précisé son calendrier d’examen concernant l’itinérance de Free sur le réseau d’Orange et sur l’accord de mutualisation entre Bouygues Telecom et SFR et devrait publier mi-décembre des lignes directrices :"Ces lignes directrices définiront, d’une part, le cadre général d’analyse de l’ARCEP en matière de partage de réseaux mobiles en France au regard des objectifs de la régulation fixés par la loi et en s’appuyant sur la grille d’analyse dégagée par l’Autorité de la concurrence dans son avis de 2013. Elles préciseront, d’autre part, les modalités d’application de ce cadre d’analyse aux deux contrats précités."

Ces lignes directrices seront soumises à une consultation publique et pour avis à l’Autorité de la concurrence, pour une adoption définitive au premier trimestre 2016.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 30 Nov 2015 - 8:04 par Hammett

Alors que les résultats commerciaux des opérateurs ont été publiés, un rapide point sur quelques éléments financiers permettra de se faire une idée un peu plus précise sur la situation des uns et des autres.

Rappel des années précédentes
2012
Sur l’année 2012, il y avait eu un recul du chiffre d’affaire de 2,539 Mds : SFR pour 895 Mns, Bouygues pour 515 Mns et Orange pour 1,129 Mds, compense par un gain d’un 1,031 Mds pour Free et de 14 Mns pour Numericable. Le delta était une perte de 1,494 Mds.

2013
Sur l’année 2013, il y avait une baisse du chiffre d’affaire total de 3,064 Mds, 1,413 Mds pour Orange, 562 Mns pour Bouygues et 1,089 Mds pour SFR compensé par un gain de 594 Mns pour Free et de 12 Mns pour Numericable. Le delta était une perte de 2,458 Mds.

2014
Sur l’année 2014, la perte de CA est de 1,549 Mds. 714 Mns pour Orange, 603 Mns pour SFR (ensemble SFR + Numericable + Virgin Mobile), 232 Mns pour Bouygues. Ce n’est pas compensé par Free avec un gain de 421 Mns. Le delta est une perte de 1,128 Mds.
C’est moitié moins qu’en 2013. C’est une amélioration, car cela baisse moins. En trois ans, la perte est de 3,256 Mds pour Orange, 2,587 Mds pour SFR et 1,309 Mds pour Bouygues Telecom. Soit un total de 7,152 Mds, Free a gagné 2,046 Mds. Le delta est une perte de 5,106 Mds.

Récapitulatif pour le T2 2015


Récapitulatif pour le T3 2015


Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Pour SFR, le CA est consolidé avec celui de Virgin Mobile et de Numericable.

Le détail
Bouygues Telecom, voit son chiffre d’affaire augmenter de 0,0% entre le T3 2014 et le T3 2015. Signe encourageant pour Bouygues. A confirmer.
Bouygues représente 11,4% en parts de marché sur le CA, contre 11,3% à fin 2014, 11,7% à fin 2013 et 12,3% à fin 2012.

Free, le CA augmente de 6,4% entre le T3 2014 et le T3 2015. A l’image de sa courbe d’évolution dans le mobile, l’évolution de son CA est en train de se normaliser. C’est encore important, mais la descente vers l’atterrissage est là.
Free représente 11,2% % en parts de marché sur le CA, contre 10,6% à fin 2014, 9,4% à fin 2013 et 7,9% à fin 2012.

Orange, le CA baisse de 1,1%, c’est de mieux en mieux, mais l’évolution est finalement assez lente. Avec la 4G et la Fibre, la rentabilité s’améliore petit à petit.
Orange représente 48,9% en parts de marché sur le CA, contre 49,1% à fin 2014, 53,7% à fin 2013 et 50,5% à fin 2012.

SFR, le CA baisse de 3,5%, ce qui est mieux que sur les trimestres précédents. Pour remonter SFR va devoir regagner des clients.
SFR représente 28,4% en parts de marché sur le CA, contre 29,1% à fin 2014, 28,3% à fin 2013 et 26,6% à fin 2012.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 1 Déc 2015 - 7:54 par Hammett

Toujours dans le cadre du match entre Free et Bouygues Telecom, un comparatif des résultats financiers entre Bouygues Telecom et Free depuis 2011.

Premier récapitulatif : l’évolution du chiffre d'affaire sur la période 2011/T3-2015 : Bouygues est repassé devant Free qui lui était passé devant pour le T2. A fin 2015, l’écart devrait se réduire par rapport à fin 2014.

Deuxième récapitulatif : résultat opérationnel courant. Celui-ci ne prend pas en compte : le résultat sur éléments exceptionnels, la participation des salariés aux résultats de l'entreprise, et les impôts sur les bénéfices. Pas de comparaison, car Free ne donne pas d’éléments financiers complets sur les trimestres impairs.
C'est exprimé en milliards d'euros pour le CA et en millions pour le ROC. A ce jour, Free va un peu mieux financièrement que Bouygues qui lui est en train de remonter doucement.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 2 Déc 2015 - 8:05 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N°124

Droits du foot anglais
La surprise est de taille : c’est Altice – la maison mère de SFR et de la chaine MCS Sport – qui vient de remporter les droits de diffusion de la Premier League pour au minimum 100 millions d’euros par saison et pour trois saisons à partir de 2016/2017. Les droits tv à l’international de la Premier League devraient dépasser le milliard d’euros pour la période 2016-2019.

Jusqu'alors, Canal+ diffusait la compétition pour 63 millions d’euros et va se retrouver dépourvu pour alimenter sa chaine Canal+ Sport qui diffusait massivement cette compétition.

Le modèle économique de Canal+ va-il- être écorné alors que de nombreux droits sont déjà passés chez beIN Sports ? Quel sera celui de MCS pour la diffusion de ce championnat : un prix de 7 à 10€ est évoqué ? Actuellement la chaine n’est disponible que via Canalsat ou Numericable. Pour rentabiliser ses droits, il faudra certainement qu’Altice abandonne son exclusivité sur CanalSat.

L’intrusion d’Altice dans le jeu des droits sportifs devrait voir ceux-ci augmenter sérieusement. Prochain test : les droits de la Coupe de la Ligue. Actuellement diffusée par France Televisions pour 10 millions, Canal+ et MCS devraient y mettre le prix.

L’Equipe du 27/11 a publié une infographie sur la diffusion du foot à la tv.



Orange et le PSG
Orange, partenaire officiel du PSG depuis 1999, a renouvelé lundi son engagement pour trois ans. Les sponsors du club (une trentaine) sont répartis en quatre catégories: les top sponsors, les partenaires officiels, les fournisseurs officiel et les entreprises label PSG. Orange appartient à la deuxième catégorie. Les partenaires officiels versaient la saison dernière entre 1,2 et 1,4 millions d'euros par an. Le contrat Orange aurait été renégocié à hauteur de 1,7 millions d'euros. (L’Equipe, 03/11).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Déc 2015 - 7:59 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°149

Quelques chiffres sur l’économie des Télécoms
La Fédération Française des Télécoms vient de publier une étude sur l’économie des Télécoms pour l’année 2015. Un tableau récapitule le poids des acteurs des télécoms parmi les acteurs du numérique.



Téléphonie mobile : Répartition des fréquences
A la suite des enchères sur le 700MHz, l’ARCEP a publié un récapitulatif de la répartition des différentes fréquences. Cela devrait être définitif à partir du 26 mai 2016, après le refarming du 1800MHz par Orange et SFR.


Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 4 Déc 2015 - 8:04 par Hammett

L'ARCEP vient de publier ses données provisoires "Observatoire trimestriel des marchés de DÉTAIL des communications électroniques (services fixes haut et très haut débit) en France – 3ième trimestre 2015 - résultats provisoires - "

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Evolutions
Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 3,4%. En 2014, sur la même période, ce taux était de 4,0%. Le marché est en voie de stagnation et est uniquement porté par le développement du très haut débit. A noter que la croissance sur les douze derniers mois est juste en dessous du million avec 885 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 268 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 22,6 millions, soit un recul de 503 000 sur un an trimestre et une hausse de 6 000 sur le trimestre.
Pour le FTTH, sur un an, c'est une augmentation de 454 000 et pour les autres abonnements THD c'est 1,388 000 et 650 000 pour le très haut débit dont le débit est compris entre 30 et 100 Mbit/s

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total ARCEP à fin juin 2015 défalqué des totaux publiés par les opérateurs à fin juin.
- Pour lire le tableau : Orange est à 39,99% de parts de marché avec 10,613 millions de clients et a recruté 355 000 nouveaux clients entre le T3 2014 et le T3 2015, soit une augmentation de 3,5% de sa base clientèle.

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 15 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum