Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Hammett

Nombre de messages : 1997
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes
10082015
Alors qu’Orange et SFR ont publié leurs résultats du deuxième trimestre, quelques statistiques peuvent être intéressantes à suivre : celle du niveau du taux d’occupation des prises très haut débit, soit le nombre de clients par rapport au nombre de prises connectables. Il va de soi que c’est significatif pour les deux plus gros « fibreurs ». Bouygues loue des capacités principalement à SFR et Free n’étant pas vraiment dans la course.  

Depuis plusieurs trimestres, Orange multiplie les efforts afin de convertir ses clients au très haut débit et tente de grignoter son retard sur SFR qui est en pleine restructuration semble lever (un peu) le pied.    

Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients/nombre de lignes connectables. A fin juin, ce taux d est de 18,1% pour SFR et de 16,7% pour Orange. A fin décembre 2014, il était de 17,1% pour SFR et 15,5% pour Orange. A fin décembre 2013, il était de 14,9% pour Numericable et 12,4% pour Orange.
L’objectif pour Orange est d’avoir une base de 60% clients sur fibre d'ici à 2018 et 1 million de client d’ici à la fin de l’année.

Lignes connectables
Chez SFR, le nombre de lignes connectables est de 9,210 millions contre 9,119 millions à fin mars et de 9,958 millions à fin juin 2014, soit une baisse de 7,5%. Pourquoi cette baisse ? Un nettoyage lié au rachat de SFR ?
Chez Orange, c’est 4,314 millions de ligne connectables, contre 3,932 millions à fin mars et 3,028 millions à fin juin 2014, soit une augmentation de 42,5 sur un an.

Gains de nouveaux clients ?
Dans la conquête de nouveaux clients, Orange fait mieux que SFR, mais cela reste à un niveau relativement moyen.
- Orange
A fin juin sur 82 000 nouveaux clients, 43 000 étaient des migrations de l’ADSL et 39 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 75 000 nouveaux clients, 38 000 étaient des migrations et 37 000 de nouveaux clients. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 396 000 clients sur le ftth,193 000 étaient de «nouveaux » clients, soit 48,7% (48% sur l’année 2014 et 47,7% sur 2015).
- SFR
A fin juin sur 70 000 nouveaux clients, 64 000 étaient des migrations et 6 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 48 000 nouveaux clients, 22 000 étaient des migrations.  

Objectifs de développement
Lors de la présentation de son plan « essentiels 2020 », Orange a prévu le raccordement de 12 millions de foyers pour fin 2018 et 20 millions à fin 2022.

Chez SFR, un plan d’action prévoit de desservir 7,7 millions de prises en 2015 puis 12 millions en 2017 et 15 millions en 2020.

Bouygues prévoit 2 millions de prises ftth à fin 2015.

Free prévoyait (en 2006) 4 millions de prises pour 2012 et 750 000 abonnés (il vient juste de dépaser 100 000 clients ). Depuis, en 2011, Free s’est rapproché d’Orange dans 60 agglomérations et pourrait lancer une offre en ZMD et cela pourrait même  être "une des surprises de Free en 2015".
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

avatar
le Ven 19 Mai 2017 - 6:21Hammett
Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le fixe à fin mars 2017.



Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin décembre 2016 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin décembre. Il sera actualisé avec la publication prochaine des chiffres l’ARCEP à fin décembre.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,220 millions de clients et a recruté 390 000 nouveaux clients entre le T1 2016 et le T1 2017, soit une augmentation de 3,6% de sa base clientèle.

Bouygues Signe un bon trimestre, mais sur un an, Orange est toujours devant en valeur absolue. Bouygues va devoir faire plus sur le FttH. Globalement, la dynamique continue d’être bonne

Free est maintenant bien installé à la deuxième place devant SFR, mais ne progresse plus que lentement, mais comment à embrayer sur le Ftth.

Orange est maintenant bien au-dessus de la barre des 40% de pdm. La Fibre Optique lui permet de grignoter un peu sur la concurrence, mais pas non plus de quoi prendre ses distances. L’année 2017 commence comme s’était terminée l’année 2016. C’est « pépère » !

SFR Comme en 2016, le résultat est négatif sur le début de l’année 2017. Le redressement n’a pas encore commencé. A ce jour, la politique dans les contenus ne porte pas ses fruits et SFR fait (une fois de plus) un relatif petit trimestre sur le très haut débit.
avatar
le Lun 22 Mai 2017 - 7:42Hammett
Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le mobile à fin mars 2017.



Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,2% de parts de marché avec 31,214 millions de clients et a gagné 1,979 million de clients entre le T1 2016 et le T1 2017, soit une hausse de 6,7%.

Le détail
Bouygues fait un bon trimestre. Son différentiel avec Free a un peu augmenté et tient avec le m2m et une politique agressive des prix, ce qui lui permet de se maintenir à distance de Free.

Free est à 16,7% du marché, et malgré de bons chiffres sur le recrutement ne performe plus assez pour contrer le développement du m2m chez ses concurrents. Toujours la même problématique : comment atteindre l'objectif affiché de 25% du marché ? La dynamique n’est plus assez forte.

Orange continue de perdre sur le prépayé et est en forte croissance sur le m2m ce qui lui permet de maintenir ses parts de marché. Mais, ce n’est pas suffisant sur le segment Grand Public.

SFR commence à se refaire une (petite) santé sur les forfaits. Mais c’est loin d’être suffisant. SFR est passé derrière Free (12,405k vs 12,940k de clients). SFR est dans la nasse et ne s’en sort pas.
avatar
le Mar 23 Mai 2017 - 7:42Hammett
Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin mars 2017, voici un tableau récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts).

Précisions
- Les opérateurs gagneraient à publier des chiffres clairs et à séparer le VDSL du reste du THD.
- Free a publié des chiffres à fin juin 016 et fin 2016. Pour le T1 2016, c'est une estimation de François04, pour le T3, une moyenne entre fin 2015 et fin juin 2016. A noter que Free a enfin donné (via son cp) des chiffres pour le T1 2017.
- Pour lire le tableau : SFR est à 43,7% de parts de marché avec 1,916 million de clients et un gain de 207 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 12,1% de sa base clientèle du T1 2016 au T1 2017.



Bouygues Le THD représente 16,2% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 15,5% à fin 2016, 14,6% à fin 2015, 15,6% à fin 2014, 18,3% à fin 2013 et 16,1% à fin 2012. A noter la montée en charge du FttH.

Free Le FttH représente 5,7% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 4,9% à fin 2016, 3,0% à fin 2015 et 1,7% à fin 2014. Il commence à se passer quelque chose du côté de chez Free !

Orange Le FttH représente 14,1% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 13,0% à fin 2016, 8,9% à fin 2015, 5,4% à fin 2014, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012. La machine est en marche.

SFR Le THD représente 32,4% 31,5% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 31,5% à fin 2016, 26,3% à fin 2015 et 26,5% à fin 2014. Progression régulière qui permet à SFR de faire la course en tête. C’est le seul point positif dans les résultats commerciaux de SFR.
avatar
le Mer 24 Mai 2017 - 9:20Hammett
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°227

SFR attaque Orange sur le FttH
SFR attaque de nouveau Orange en justice. Cette fois, c’est devant le Tribunal de commerce de Paris. C’est le quotidien (Les Echos, 16/05) qui donne l’information. Le sujet concerne la couverture des zones moyennement denses sur le Ftth.  En 2011, un accord entre Orange et SFR prévoyait un partage 80/20, depuis SFR a été racheté et SFR veut une plus grosse part.

Mi-février, l’ARCEP avait invité Orange a faire un effort envers SFR et avait invité «les acteurs à aller vers un partage plus équilibré, en accord avec l'Autorité de la concurrence et le gouvernement, pour permettre une accélération du déploiement de la fibre».
Depuis, rien n’a bougé. SFR accuse Orange de bloquer la négociation, Orange rétorque qu’il a remplacé  SFR dans beaucoup de villes, SFR privilégiant le câble au détriment du FttH.

D’ailleurs, SFR s’est vu infligé une sanction de 40 millions d'euros, pour n'avoir pas respecté les engagements commerciaux pris auprès de Bouygues Telecom après le rachat de SFR par Patrick Drahi. Avant le rachat de SFR par Numericable, SFR avait un accord avec Bouygues portant sur le déploiement de la Fibre Optique. Après le rachat, SFR n’a pas tenu ses engagements. L’ADLC s’était auto-saisie en octobre 2015. Au delà de l’amende, l’ADLC impose "à Altice/SFR Group un nouveau calendrier d'exécution comprenant des paliers de réalisation, assortis d'astreintes progressives, afin de la contraindre à procéder à l'adduction de l'ensemble des points de mutualisation non effectivement adductés. Ainsi, dans un délai de douze mois, Altice/SFR Group devra avoir adducté l'ensemble des points de mutualisation (de « stock » et de « flux »), sauf difficultés dûment justifiées. Un mandataire indépendant sera chargé de suivre les conditions de la maintenance ainsi que l'avancée des adductions et présentera tous les 3 mois à l'Autorité un rapport faisant état de l'exécution des injonctions.".
SFR va faire appel de la décision (Le Figaro, 09/03).

Altice encore sanctionné ?
La Commission Européenne s’en prend à Altice. Il s’agit du rachat de Portugal Telecom en 2015. La Commission estime que Altice a pris les rênes de l’opérateur avant que la Commission donne son accord à Altice. Si la décision est confirmée, Altice pourrait écoper d’une amende pouvant aller jusqu’à 10% du chiffre d’affaire du groupe (23,5 milliards). Altice conteste la vision de la CE.
Ce n’est malheureusement pas une nouveauté. L'Autorité de la concurrence a infligé à Altice une amende de 80 millions pour avoir anticiper la prise de contrôle de SFR sans avoir obtenu l’accord de l’Autorité de la Concurrence. Au total, depuis le rachat de SFR, c’est un total de 135 millions d’euros que s’est vu infliger Altice. Une paille par rapport aux droits tv de la Ligue des Champions.

Rebranding
Voilà, c'est fait, SFR va changer de nom et devenir Altice, qui devient ainsi une marque mondiale. Les activités médias ne sont pas concernées. SFr Sport va t-il changer de nom, ce qui permettrait une reprise dans les réseaux de la concurrence, sans que le nom de l'opérateur apparaisse ?
avatar
le Jeu 25 Mai 2017 - 7:34Hammett
Alors que les opérateurs ont publié leurs résultats à fin mars 2017, quelques statistiques sur le très haut débit peuvent en être tirées.

Lignes commercialisables
Le nombre de lignes commercialisables par chaque opérateur (selon les chiffres des opérateurs et selon une définition "élastique" de commercialisable). Pour Bouygues, il s’agit des lignes Ftth. Pour SFR, ce sont celle de son réseau ftth et cable (>= 100Mb/s) upgradé. Orange poursuit sa dynamique. Free fait mieux que SFR.



Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients par rapport au nombre de lignes "connectables". Les taux ne sont pas énormes. Free et Bouygues commencent à engranger. Orange déroule et SFR est en baisse…



Gains de nouveaux clients
Rubrique ou seul Orange publie des statistiques trimestrielles. Dans la conquête de "nouveaux" clients, Orange fait de bons scores, mais cela reste à un niveau relativement moyen en termes de gains en parts de marché.
A fin décembre 2016, Orange a gagné 127 000 clients sur le FttH dont 65 000 étaient de nouveaux clients, soit 51% du total. 145 000 clients sur le FttH dont 77 000 étaient de nouveaux clients, soit 53% du total. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 1,260 million de clients, 662 000 étaient de nouveaux clients, soit 52,5% (48% à fin 2014 et 47,7% à fin 2015, 52,7% à fin 2016).
avatar
le Ven 26 Mai 2017 - 8:14Hammett
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°228

SFR et les contenus sportifs
Après l’achat des droits pour les coupes d’Europe de football pour 350 millions d’euros, Orange a critiqué la stratégie dans les contenus de SFR et SFR a bien sur répliqué.
C’est Pierre Louette, le directeur délégué d’Orange, qui estime que SFR va devoir rétrocéder des droits sportifs télévisés pour rentabiliser sa mise : "On constate que SFR s'est engagé de façon très volontaire dans les droits sportifs avec des sommes très importantes. Mais je ne suis pas certain de voir l'effet de ces acquisitions-là, sur leurs derniers résultats (…) Il faudrait convertir à la passion du foot quelques millions de téléspectateurs en plus !" (Les Echos, 16/05).
D’autre part : "Forcément, il y aura un moment où ils seront contraints de rétrocéder des droits aux autres. On verra comment on réagira à ce moment-là... On n'est pas inquiets, on a des résultats stables inscrits dans la durée."
Pierre Louette a cité l'exemple de l'opérateur Telefonica, en Espagne, qui a acheté les droits de la Liga et en a "rétrocédé des lots entiers", notamment à la filiale espagnole d'Orange.
Il n’est pas revenu sur l’accord commercial prévu - mais toujours pas conclu - entre Orange et Canal+

De son coté, c’est Michel Combes qui s’est chargé de la réponse :Notre stratégie est mûrement réfléchie. Elle s'inscrit dans une perspective d'une dizaine d'années. On n'est pas encore là où on doit être, ces droits, on va commencer à les distribuer en 2018.(…) Regardez BT en Angleterre, qui est reparti en croissance très significative de ses activités fixe, après avoir investi dans ses réseaux et acquis les droits de la Ligue des champions. J'ai toujours dit que cette stratégie m'avait inspiré."
(Les Echos, 18/05).

Dans une analyse, le courtier Oddo estime que SFR peut engranger "entre 300.000 et 700.000 nouveaux clients (…) avec un revenu par abonné entre 30 et 40 euros (…) En somme, SFR serait en mesure de générer 205 millions d'euros à 570 millions d'Ebita par an pour absorber les 350 millions d'euros de coûts supplémentaires.".

Il ne reste plus qu’à SFR de gagner des clients. Sur le fixe depuis le rachat (3ème trimestre 2014), SFR a perdu 444 000 clients et a perdu sa deuxième place au profit de Free. SFR est passé de 24,7% de parts de marché à 21,2%. Il va donc lui falloir arrêter l'hémorragie et convertir ses clients sur les forfaits premiums. Beau challenge.

Orange
Que va faire Emmanuel Macron avec Orange ? "La participation de l’Etat dans une entreprise comme Orange peut évoluer. Cependant l’Etat joue chez orange un rôle de stabilisation de l’actionnariat dans un contexte ou le secteur connait des évolutions importantes.".
A ce jour, l’Etat est actionnaire pour 22,95% (13,39% via la BPI et 9,56% via l’APE). La vente en totalité pourrait lui rapporter jusqu’à 9 milliards d’euros, mais il est plus probable que l’Etat se désengage que partiellement. Cela pourrait-il faire rentrer Vivendi ou Bouygues dans une plus vaste consolidation ? A suivre.
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum