Les brèves du PIF semaine 32...

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

10082015

Message 

Les brèves du PIF semaine 32...




Alors qu’Orange et SFR ont publié leurs résultats du deuxième trimestre, quelques statistiques peuvent être intéressantes à suivre : celle du niveau du taux d’occupation des prises très haut débit, soit le nombre de clients par rapport au nombre de prises connectables. Il va de soi que c’est significatif pour les deux plus gros « fibreurs ». Bouygues loue des capacités principalement à SFR et Free n’étant pas vraiment dans la course.  

Depuis plusieurs trimestres, Orange multiplie les efforts afin de convertir ses clients au très haut débit et tente de grignoter son retard sur SFR qui est en pleine restructuration semble lever (un peu) le pied.    

Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients/nombre de lignes connectables. A fin juin, ce taux d est de 18,1% pour SFR et de 16,7% pour Orange. A fin décembre 2014, il était de 17,1% pour SFR et 15,5% pour Orange. A fin décembre 2013, il était de 14,9% pour Numericable et 12,4% pour Orange.
L’objectif pour Orange est d’avoir une base de 60% clients sur fibre d'ici à 2018 et 1 million de client d’ici à la fin de l’année.

Lignes connectables
Chez SFR, le nombre de lignes connectables est de 9,210 millions contre 9,119 millions à fin mars et de 9,958 millions à fin juin 2014, soit une baisse de 7,5%. Pourquoi cette baisse ? Un nettoyage lié au rachat de SFR ?
Chez Orange, c’est 4,314 millions de ligne connectables, contre 3,932 millions à fin mars et 3,028 millions à fin juin 2014, soit une augmentation de 42,5 sur un an.

Gains de nouveaux clients ?
Dans la conquête de nouveaux clients, Orange fait mieux que SFR, mais cela reste à un niveau relativement moyen.
- Orange
A fin juin sur 82 000 nouveaux clients, 43 000 étaient des migrations de l’ADSL et 39 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 75 000 nouveaux clients, 38 000 étaient des migrations et 37 000 de nouveaux clients. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 396 000 clients sur le ftth,193 000 étaient de «nouveaux » clients, soit 48,7% (48% sur l’année 2014 et 47,7% sur 2015).
- SFR
A fin juin sur 70 000 nouveaux clients, 64 000 étaient des migrations et 6 000 de nouveaux clients. A fin mars sur 48 000 nouveaux clients, 22 000 étaient des migrations.  

Objectifs de développement
Lors de la présentation de son plan « essentiels 2020 », Orange a prévu le raccordement de 12 millions de foyers pour fin 2018 et 20 millions à fin 2022.

Chez SFR, un plan d’action prévoit de desservir 7,7 millions de prises en 2015 puis 12 millions en 2017 et 15 millions en 2020.

Bouygues prévoit 2 millions de prises ftth à fin 2015.

Free prévoyait (en 2006) 4 millions de prises pour 2012 et 750 000 abonnés (il vient juste de dépaser 100 000 clients ). Depuis, en 2011, Free s’est rapproché d’Orange dans 60 agglomérations et pourrait lancer une offre en ZMD et cela pourrait même  être "une des surprises de Free en 2015".

Hammett


Nombre de messages : 1863
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les brèves du PIF semaine 32... :: Commentaires

Message le Lun 10 Aoû 2015 - 12:07 par guilltes

L'analyse de "Maitre" Hammet sur le "Paysage Internet Français" est toujours aussi riche Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 8:04 par Hammett

Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 8:05 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°132

P.drahi fait l'actualité : quelle seront les futurs achetés en Europe (KPN aux Pays Bas, Voo et/ou Belgacom en Belgique) ou aux Etats_Unis (Cox Communicationet Cablevision) (Les Echos, 11/08) et se restructure afin de faciliter de futures acquisitions (La Tribune, 10/08).

Les dépenses de P.Drahi
Une infographie qui résume les emplettes de P.Drahi depuis mars 2014. Il lui «manque» juste Bouygues Telecom et Time Warner à son tableau de chasse.



Altice rachète des actions SFR
Début août Altice - la maison mère de SFR – a racheté pour 67 millions d’euros d’actions de SFR. Altice détient désormais 78,17% du capital de SFR. Pourquoi ?  
Dans un premier temps, afin de démonter qu’il n’hésite pas à investir dans le capital de SFR, ce qui donne confiance aux investisseurs et au cours de bourse. Dans le cadre d’un rachat, l’arme de l’échange d’actions peut être combiné avec de l’endettement. Lorsque l’action est haute, cela aide.
Enfin rien de tel qu’un cours haut pour distribuer des stock-options.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 9:06 par tofoo93

y'a tjrs un décalage dans ton décompte du PIF...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 9:47 par guilltes

J'ai repris le dernier article qu'a posté Hammett sur BFN Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 10:19 par tofoo93

oui, mais ça n'a rien à voir il a sauté un numéro Smile

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 11 Aoû 2015 - 10:45 par guilltes

Ça méritera 10 coups de fouet sur la place publique du village ! Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 12 Aoû 2015 - 8:08 par Hammett

Super, je suis gâté ! Mais le compte est bon. J'ai du oublier de le mettre sur un post. Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 13 Aoû 2015 - 8:00 par Hammett

Orange lors de la présentation de ses résultats à fin juin a publié quelques chiffres annexes sur l’activité du fixe et du mobile.

Stats Mobiles
Le taux de churn est passé de 19,0% pour le T2 2013 à 14,4% deux ans plus tard. La baisse de l’effet Free mobile et les efforts commerciaux permettent d’expliquer ce résultat. Ce taux n’est pas donné pour les autres opérateurs. Avec le développement de la 4G, Orange se renforce sur ses offres premiums (Open et Origami), même si il y a encore de la marge.



Stats fixe
Si la part de conquête à 46% se confirme, ce sera un très bon trimestre pour Orange, le meilleur depuis deux ans. Là aussi Open et Ftth est le duo gagnant. A ce jour, le dévelopement du THD ne permet pas à Orange de gagner significativement des parts de marché, juste de se maintenir.



Evolution du CA
La baisse se poursuit, mais elle s’est quasiment stabilisée et est quasi compensée par des économies ce qui permet de maintenir la rentabilité. La reprise sera-t-elle là un jour et quand ? Certains éléments commencent à redevenir positifs. Le "pire" est-il derrière ?


Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 17 Aoû 2015 - 7:59 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 113

PRO A de Basket
C’est SFR et (un peu) l’Equipe TV qui ont racheté les droits TV du championnat de Basket (il faut ajouter les retransmissions de la Ligue Féminine de Basket, de la PROB ) ainsi que des matchs amicaux de l’Equipe de France à partir de 2016. Le contrat est d’une durée de 5 ans et rapportera 50 millions d’euros à la Ligue et à la Fédération.
A travers SFR, c’est P.Drahi qui met la main à la poche et qui diffusera le championnat via MCS une chaine sportive du groupe Altice. La ProA s’en tire bien. Canal+ versait 6,2 millions par saison et Bein Sports trouvait cela trop cher.
Ces droits étaient sur le marché depuis l’arrêt de Sport+ fin juin. La chaine a vu partir le tennis (Coupe Davis et Fed Cup, quelques tournois), le hand féminin et la pétanque partir sur Bein Sports.

Top14
Un article du Midol (20/07) donne l’alerte : les audiences du Top14 diffusé sur Canal+ sont en baisses !
Un seul match a dépassé le million de spectateurs (Toulouse-Toulon du 12 octobre 2014) contre 5 la saison précédente. Les phases finales n’ont pas très bien marché indique le journal. Même la finale n’a pas attiré les grandes foules. A ce jour ce serait juste un problème de dates dans le calendrier (mai au lieu de juin habituellement).
Phénomène passager ? Pour rappel, Canal+ paye 74 millions d’euros par saison pour diffuser le Top14. Le contrat dure encore 4 ans. Si cela devait perdurer, les prochains droits pourraient être revus à la baisse. Malheureusement le spectacle ne'est pas toujours au rendez-vous.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 18 Aoû 2015 - 7:58 par Hammett

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°134

Rachat de Jazztel par Orange
Orange devrait définitivement boucler le rachat de Jazztel. Une condition imposée par Bruxelles était que Orange devait louer à un concurrent son réseau haut débit (ADSL), de céder 700.000 prises de fibre optique (sur un total de 3,7 millions), mais aussi de donner accès à son réseau mobile à la fois en 2G, 3G et 4G. C’est fait en parie, car Orange va louer au Mvno MasMovil des infrastructures fibre de Jazztel mais également un accès ADSL. De fait ce fait Mvno va devenir le quatrième opérateur espagnol.

Orange abandonne Read & Go, son kiosque numérique
Orange va abandonner Read & Go son service de kiosque numérique. La date couperet est prévue pour le 7 octobre (actualitté, 09/08). Le service est remplacée par un partenariat avec ePresse un des 4 services de presse numériques (avec Le Kiok, Relay et Zinio). SFR de son côté propose une offre avec LeKiosk.
Au niveau des contenus, Orange s’est également positionné sur le livre. Pas comme éditeur, mais comme distributeur de livres numériques. Sans plan d’ensemble, plusieurs axes avaient été développés depuis quelques années : Read’n Go (avis de décès), le réseau social Lecteurs, Prix Orange du Livre, la cyberlibrairie MO3T (mort-née).
Orange cherche lance des projets, mais pour diverses raisons, peu réussissent (OCS, Libon, Deezer en partie) et beaucoup échouent (Dailymotion, Read & Go, Orange Sport, Skyrock). Le problème est le manque de cohérence des projets, mais aussi (un peu, beaucoup) le manque de visibilité une fois un projet en place.

Google : quelques chiffres
Une infographie de l’AFP (12/08) pour voir ce que représente Google. Souvent un monopole. Sans compter son activité de régie publicitaire...


Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 19 Aoû 2015 - 8:06 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 114

Les différents championnats de football viennent de recommencer ou vont bientôt reprendre. L’occasion de faire un point sur les droits tv des grands championnats européens et d’autres plus éloignés ou plus petits. Et de faire un point plus précis sur l’évolution des droits tv anglais.

Première partie : quelques chiffres

Comparatif européen et (un peu) mondial
Et un comparatif avec d’autres pays. L’Allemagne devrait passer le cap du milliard d’euros lors de son prochain contrat. Pour la France, cela ne bougera plus avant 2020. A noter que les droits internationaux de la premier League sont plus importants que le total des droits français et que ce dernier va voir sses rivaux dépaser allégrement le milliard d'euros. Pour l'Allemagne il faudra le prochain renouvellement dans quelques mois, pour la Ligue 1 dans quelques années...

Il manque notamment le championnat ukrainien et le mexicain et ceux d'Europe du Nord (Suède et Danemark). Ce dernier n’a pas de droits collectifs, comme celui du Bresil et du Portugal dont les montants sont des estimations.

Les montants sont en millions d’€ et exprimés par saison.

b]

Evolution des droits tv anglais
Saison 2015 à 2016. Les droits nationaux sont de 1,5 milliard, les droits internationaux de 1,050 milliard. Total 2,550 milliards. Pour les saisons 2016-17 à 2018-19, les droits nationaux sont de 2,5 milliards, les droits internationaux sont estimés à 1,363 milliard. Total : 3,863 milliards.

Un récapitulatif (les montants sont en £) de l’historique des droits tv nationaux et internationaux de la Premier League (swissramble, 02/2015)

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Aoû 2015 - 8:06 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 115

Les différents championnats de football viennent de recommencer ou vont bientôt reprendre. L’occasion de faire un point sur les droits tv des grands championnats européens et d’autres plus éloignés ou plus petits. Et de faire un point plus précis sur l’évolution des droits tv anglais.

Deuxième partie : droits tv internationaux de la Premier League anglaise
En février dernier les droits TV (sur la période 2016/2017 – 2018-2019) pour l’Angleterre ont atteint le montant record de 7 milliards d’euros sur 3 saisons, soit 2,3 milliards par saison. Une augmentation de 71% par rapport à la période précédente. Il faut rajouter le montant des droits internationaux qui sont à ce jour d’environ 900 millions d’euros, dont 230 millions pour l’Europe. Combien pour la prochaine période 2016-2019 ?

Récapitulatif des droits TV (2013/2016) par continent
Récapitulaif de ( www.sportingintelligence.com, 09/2013). Les montants sont exprimés sur 3 ans.



Premier League : en Europe
Récapitulatif de ( www.sportingintelligence.com 09/2013). On peut constater que la France est vraiment généreuse. A contrario, dans les pays avec un un championnat fort (Allemagne, Espagne et Italie), les droits tv sont relativement faibles.
Les montants sont exprimés sur 3 ans.



Premier League : vente des droits record aux USA
Aux Etats-Unis, NBC va doubler (pour une période de 6 ans) les droits de la Premier League (sportbuzzbusiness.fr, 12/08). Le montant des droits va passer de 75 millions d’euros à 150 millions. A noter que les droits tv du championat sont eux de 90 millions d'euros par saison

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Aoû 2015 - 7:59 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 116

Les différents championnats de football viennent de recommencer ou vont bientôt reprendre. L’occasion de faire un point sur les droits tv des grands championnats européens et d’autres plus éloignés ou plus petits. Et de faire un point plus précis sur l’évolution des droits tv anglais.

Troisième (et dernière partie) : et en France ?
Comme indiqué dans les tableaux publiés dans la deuxième partie, la France paye très cher les droits tv de la Premier League. Canal+ paye actuellement 63 millions d’euros par saison pour la diffuser. Un contrat qui arrive à échéance à l’issue de cette saison. Avec la concurrence de BeIN Sports, mais aussi de Discovery, les droits devraient exploser !

La france au prix fort !
Des grands championnats (Allemagne, Espagne et Italie), c’est en France que les droits tv sont les plus élevés (http://www.sportspromedia.com/, 10/2013). La crainte de la concurrence de BeIN Sports ayant conduit Canal+ à "sécuriser" (ceinture plus bretelles) ces droits en 2013.
Quelle va être la position de la nouvelle direction de Canal+ ? Sécuriser des droits ou se dire que le prix ne vaut pas le nombre d’abonnements déclenchés ? Déjà que Canal+ a mis beaucoup sur la Ligue 1 et le Top14 et la Champion’s League et alors que profile le renouvellement de la F1 ? BeIN Sports va-t-il faire des folies afin de se présenter comme la chaine 100%. Elle a déjà l’intégralité des droits de la Bundesliga, de la Liga et de la Série A et de la Liga Sagres.

Les montants sont exprimés pour les trois années de contrats.


Quel montant pour les prochains droits ?
Pour la Champion’s League dont les droits tv en France ont été vendus en mars 2014 (pour la période 2015-2018), le montant est passé de 111 millions d’euros à 145 millions par saison (95 millions pour BeIN Sports et 50 millions pour Canal+). Pour rappel, ils sont de 365 millions en Angleterre, 235 en Italie, 150 millions en Espagne et de 125 en Allemagne).

Les droits du foot anglais se situent certainement entre les 63 millions d’euros actuels et les 145 millions de la Champions League. Au-dessus des 100 millions ? Canal+ va-t-il vouloir absolument garder ces droits ou BeIN Sports va-t-il vouloir frapper un grand coup ? A suivre au début de l'année 2016.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 24 Aoû 2015 - 8:08 par Hammett

Cela va bientôt faire un an que Netflix a ouvert en France. Il avait bénéficié d'un gros buzz et depuis les chiffres de recrutements ne sont pas à la hauteur. C'est mou façon Derrick...

Selon le cabinet d’études Future Source, Netflix compterait en France 750 000 clients (Les Echos, 17/08). Un autre estimation ([url=http://www.numerama.com/magazine/33926-netflix-n-attirerait-plus-de-nouveaux-abonnes-en-france.html ]Numerama[/url], 13/08) du CNC ne donnerait que 250 000 clients. A fin 2014, les estimations allaient de 250 000 à 500 000 clients. Son concurrent, CanalPlay compterait 600 000 clients (chiffres à fin 2014).

Le Cabinet estime que Netflix pourrait atteindre 3 millions de clients à fin 2019 (sur un marché de 5 millions). A ce jour 35% des 750 000 clients, seraient des clients « gratuits », c’est à dire bénéficiant d’une offre de lancement.

Du coté des opérateurs, ce n'est pas la grande joie. En début d’année, Stéphane Richard faisait part de sa déception concernant Netflix : "Je n’ai pas entendu dire qu’il y avait un enthousiasme extraordinaire sur Netflix, (…) L’expérience est déceptive". (Les Echos, 21/01). Toujours en début d’année, Netflix n’aurait compté que 10 000 clients chez Bouygues. Et Free (gros vendeur d’abonnement Canal+) n’a toujours pas d’accord avec Netflix…

Le catalogue décevant, chronologie des médias, concurrence de CanalPlay et des chaines en clair, les raisons ne manquent pas de ces chiffres plutôt passables, malgré le gros buzz lors de son lancement. Ou alors, faut croire que cela ne concerne qu'un marché de niche.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 25 Aoû 2015 - 7:56 par Hammett

Bouygues Telecom publie ses résultats jeudi et Free lundi prochain. C’est l’occasion de revenir sur les résultats publiés par Orange et SFR/NC au cœur de l’été. Les résultats sont exprimés en milliers et sont compilés à partir des communiqués publiés.

Orange
C’est un bon trimestre commercialement et relativement bon financièrement. Les résultats sont irés par le ftth, Open et Sosh. Dans le mobile, avec le M2M, c’est très positif sur les forfaits, mais une nouvelle fois catastrophique sur le prépayé et la baisse se poursuit sur l’ADSL. C'est quasiment la copie conforme du T1 2015 et du T4 2014.
Cela roule, mais rien de transcendant. Juste de quoi maintenir les positions acquises.



SFR/NC
C’est très mauvais commercialement, mais le groupe devient de plus en plus rentable. Il n’y a que le THD qui est dans le vert. Ces résultats semblent assumés par SFR. La perte est lourde : près d’un million de client en téléphonie mobile sur 6 mois : 458 000 avec un forfait et 539 000 avec prépayé.
Même Free mobile n’avait pas fait mieux ! Sur l’année 2012, SFR avait perdu 773 000 clients et quasiment que sur le prépayé.  

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 26 Aoû 2015 - 8:06 par Hammett

Bouygues Telecom publie ses résultats demain et Free lundi prochain. Avec la publication des résultats d’Orange et SFR ainsi que de l’ARCEP sur le mobile, il est possible de faire une estimation sur ce que pourraient être les résultats de Bouygues et de Free sur le fixe et les forfaits mobiles.

Forfaits mobiles
Sur 683 000 nouveaux forfaits comptabilisés par l’ARCEP pour le deuxième trimestre, Orange annonce un gain de 414 000 (76 000 grand public et 339 000 M2M). SFR est négatif de -277 000 (-314 000 grand public et +37 000 M2M).
Reste un gain net total de 545 000 nouveaux clients : 490 000 sur le segment grand public et 55 000 sur le M2M.
Lors du T1, Bouygues avait gagné 196 000 nouveaux clients et Free 420 000.

Fixe
Sur le fixe, Orange annonce une part de conquête de 46,5%. Ce qui donne un total de 163 000 nouveaux clients sur le fixe. Avec un gain net de 76 000 clients pour Orange et une perte nette de 119 000 pour SFR, cela laisse un gain de 206 000 nouveaux clients pour Bouygues et Free. Selon François04, Free aurait gagné 75 000 nouveaux clients sur le T2, cela laisserait donc un gain de 131 000 nouveaux clients à Bouygues.
Lors du T1, Bouygues avait gagné 96 000 nouveaux clients et Free 77 000.

Fin d’une partie du suspense demain matin.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 27 Aoû 2015 - 8:09 par Hammett

Bouygues Telecom vient de présenter ces résultats à fin juin. Sur le fixe, ils sont moins bons que lors des derniers trimestres. Essoufflement passager ou non ? Sur le mobile, l’embellie du premier trimestre se confirme.

Finance
"Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom est stable sur le deuxième trimestre 2015 à 1,1 milliard d’euros et n’est en recul que de 1% à 2,2 milliards d’euros au premier semestre. Le chiffre d’affaires réseau est en baisse de 2% sur le deuxième trimestre 2015 à 952 millions d’euros et de 3% sur le premier semestre à 1,9 milliard d’euros.
L’EBITDA du semestre est en croissance de 21 millions d’euros à 323 millions d’euros malgré l’impact de la fin du repricing du parc de clients Mobile. La marge d’EBITDAf est ainsi en hausse de 1,5 point sur le premier semestre à 17,1%. Le résultat opérationnel courant ressort à -54 millions d’euros, en amélioration de 17 millions d’euros comparé au premier semestre 2014. Le résultat opérationnel est de -109 millions d’euros après prise en compte de 55 millions d’euros de charges non courantes essentiellement liées à la mise en oeuvre du partage de réseau avec Numericable-SFR au premier semestre 2015.
"

Résultats comerciaux


Sur le fixe, Bouygues progresse de 78 000 nouveaux clients sur le T2, dont 6 en très haut débit, ce qui devient un peu inquiétant. Le nombre de clients FTTH est de 23 000. Sur le mobile, c'est 215 000 nouveaux forfaits, 68 000 proviennent du M2M.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 27 Aoû 2015 - 8:21 par Hammett

Un prono pour Free : sur le fixe +128 000 nouveaux clients ? Sur le mobile : +385K 000 ? Fin du suspense lundi matin.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 28 Aoû 2015 - 7:52 par Hammett

Brèves du sport business et des médias - N° 117

Coupe du Monde de Rugby
Le site mediasportif vient de publier un récapitulatif sur les achats de droits sportifs majeurs par TF1. Une occasion de faire le point sur les droits tv de la Coupe du Monde de Rugby qui commence dans quelques jours.



En 2007 et 2011 TF1 avait payé 80 millions d’euros pour les deux éditions de la Coupe du Monde et avait revendu pour 15 millions d’euros des matchs à France 2 et Canal+. Pour cette édition, elle a revendu des matchs pour 20 millions à Canal+. En comparaison, pour la Coupe du Monde de football en 2014, TF1 avait revendu l’intégralité à BeIn Sports pour 30 millions.
Pour cette édition de Coupe du Monde de Rugby, TF1 ne désirait pas vendre l’intégralité de la compétition. Le prix payé par Canal+ semble un peu élevé quand même, sachant que les affiches seront sur TF1.

Top14 et Pro D2
Pour la reprise des championnats, l’AFR a publié une infographie des différents budgets des clubs qui particpent à ces championnats.



Les plus riches ne seront pas forcément les champions au mois de mai/juin prochain. Bon si en plus, le Racing 92 pouvait soulever le morceau de bois et Biarritz et Bayonne remontés en Top14 et fusionnés pour faire un grand club basque, ce serait parfait...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 31 Aoû 2015 - 8:03 par Hammett

Iliad vient de publier ses résultats pour le deuxième trimestre 2015.
Très moyen sur le fixe et bon sans plus sur le mobile. Sur le fixe, il y a un coup de mou sur ce T2 ou il termine troisième. Sur le mobile, c’est un gros trimestre, mais cela reste le plus petit de Free depuis son lancement. C’est le deuxième trimestre consécutif qu'il est dépassé par Orange sur les recrutements mobiles (avec M2M).



A noter que Free ne donne toujours sur la Fibre.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 31 Aoû 2015 - 10:03 par Hammett

Quelques données sur les parts de conquête sur les forfaits mobiles (avec le M2M) et sur le fixe (avec le très haut débit) pour les 4 principaux opérateurs.  
A noter que pour la première fois depuis le lancement de Free Mobile, c’est le plus faible trimestre pour le recrutement. Avec le M2M, pour le deuxième trimestre consécutif Orange arrive devant Free. Bouygues fait un bon trimestre et SFR a complétement plongé.
Sur le fixe, rien d’exceptionnellement notable. Avec le ftth, Orange (+82 000) fait quasiment le double de recrutement que Free sur l’Adsl. Bouygues se tasse sérieusement.
Le marché se tasse, il est uniquement animé par la montée en charge du Ftth d'un coté (Orange et SFR) et un peu avec les promotions de l'autre (Free et Bouygues).

Parts de conquête sur les forfaits mobiles au T2 :
Orange 414 000 nouveaux clients, soit 40,2% de parts de conquête,
Free, 400 000 soit 38,9%, 


Bouygues 215 000, soit 20,9%,
SFR France est négatif -314 000


Total 1,029 000


Parts de conquête sur fixe (ADSL et très haut débit) au T2 :
Bouygues 78 000 nouveaux clients, soit 39,0% de parts de conquête,
Orange 76 000, soit 38,0%,
Free, 46 000 soit 23,0%,
SFR est négatif -119 000.
Total 200 000

Dernière édition par Hammett le Lun 31 Aoû 2015 - 21:25, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 31 Aoû 2015 - 20:33 par tofoo93

y'a une phrase je sais pas ce que tu as voulu dire
Bouygues se tasse sérieusement...

et sinon aucune promo sur fixe (et aussi mobile) chez Bouygues au T2 c'est du jamais vu le T1 avait bénéficié de quelques campagne dite de test sur quelques jours non reconduit...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 31 Aoû 2015 - 21:25 par Hammett

Des excuses il y en a toujours chez les uns ou chez les autres. La vie est dure ma pov' dame. SOS
Par rapport aux trimestres précédents, il y'a un tassement. Faut pas le cacher non plus. La question est : durable et retour à la normale ou juste passager ?

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum