Rachat SFR : Et ce n'est pas fini? Bouygues augmente son offre numéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20032014

Message 

Rachat SFR : Et ce n'est pas fini? Bouygues augmente son offre numéraire




Le rachat de SFR connait un nouveau rebondissement, Bouygues vient en effet d'annoncer une surenchère de son offre sur la partie numéraire, en la portant à 13,15 milliards d'euros. Soit une offre augmentée de 1,85 milliard d'euros supplémentaires, grâce, notamment, à la participation de la Caisse des Dépôts qui prendrait une participation de moins de 5% sur le nouvel ensemble.

Rappelons que Vivendi a sélectionné vendredi dernier l'offre de Numericable pour rentrer, durant trois semaines en négociation exclusive. Ce nouveau coup de théâtre pourra t'il remettre en question la position de Vivendi, rien n'est moins sur.

Groupe Bouygues a écrit:Bouygues améliore substantiellement son offre à Vivendi et porte la partie numéraire à 13,15 milliards d'euros

Avec 1,85 milliard d'euros de numéraire supplémentaire, Bouygues améliore substantiellement son offre
Cette offre est supérieure de 1,4 milliard d'euros dans sa composante en numéraire à l'offre concurrente
Bouygues entend apporter ainsi une réponse aux attentes du Conseil de surveillance de Vivendi qui avait jugé son offre pertinente  

Bouygues fédère de grands actionnaires industriels et financiers de long terme autour de son projet de fusion de Bouygues Telecom avec SFR

Bouygues réitère ses engagements concernant l'emploi et l'investissement

Convaincu de la force industrielle de son projet de fusion entre Bouygues Telecom et SFR et de sa capacité à créer de la valeur dans la durée, Bouygues a remis à Vivendi le jeudi 20 mars une offre substantiellement améliorée dans sa composante en numéraire.

Vivendi, lors de son Conseil de surveillance du 14 mars, avait confirmé le caractère pertinent de l'offre de Bouygues mais avait considéré sa part en numéraire insuffisante. En conséquence, Bouygues propose à Vivendi d'augmenter la part en numéraire de son offre de 1,85 milliard d'euros pour la porter à 13,15 milliards d'euros, auxquels s'ajoutent 21,5% du capital du nouvel ensemble. Elle est supérieure de 1,4 milliard d'euros dans sa composante en numéraire à l'option concurrente actuellement en cours de négociation chez Vivendi.

Bouygues confirme un montant de 10 milliards d'euros de synergies créées par le rapprochement de Bouygues Telecom et SFR, dont 5 milliards d'euros de synergies relatives au réseau mobile sécurisées par l'accord signé avec Free le 9 mars 2014. La nouvelle offre valorise ainsi SFR à 17,4 milliards d'euros en intégrant la totalité des synergies, dont 16,3 milliards d'euros d'ores et déjà sécurisés par l'accord avec Free.

L'introduction en Bourse du nouvel ensemble est envisagée dès la réalisation de la fusion, offrant ainsi à Vivendi un accès immédiat à la liquidité pour le solde résiduel de sa participation. Compte tenu de sa participation réduite dans le nouvel ensemble, Vivendi sera à même de la monétiser aisément dans de bonnes conditions au moment qui lui semblera opportun.

Bouygues fédère autour de son projet des actionnaires industriels et financiers de long terme qui partagent le sens de l'entrepreneuriat familial. La Caisse des Dépôts et Consignations, par ailleurs déjà actionnaire du groupe Bouygues, la famille Pinault, et JCDecaux Holding saisissent ainsi l'opportunité de cette nouvelle offre pour rentrer ou se renforcer au capital du nouvel ensemble, ce qui contribue à améliorer fortement la partie en numéraire de l'offre proposée à Vivendi. D'autres investisseurs pourraient également participer pour proposer à Vivendi l'acquisition du solde de sa participation résiduelle.

L'augmentation de la partie en numéraire ne modifie en rien le niveau d'endettement du nouvel ensemble qui resterait Investment Grade.

Dans le cadre de cette nouvelle offre, la participation de Bouygues dans le nouvel ensemble serait de 67% du capital contre 52% dans l'offre précédente, confirmant ainsi la volonté du Groupe de jouer un rôle central dans le secteur des télécoms en France.

Bouygues réitère son engagement à ce que son projet de création d'un acteur majeur du numérique en France dynamise l'investissement et assure la création d'emplois durables.


Je ne suis plus présent sur le forum, vous pouvez me retrouver en cliquant sur l'icone en forme de boule, pour la suite des aventures.

tofoo93


Nombre de messages : 20965
Date d'inscription : 29/10/2009

Bbox : Internet
Masculin Age : 41
Localisation : saint denis

http://www.bbox-mag.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Rachat SFR : Et ce n'est pas fini? Bouygues augmente son offre numéraire :: Commentaires

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 18:39 par Hammett

Baroud d'honneur or not ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 18:46 par tofoo93

Nous verrons bien... en même temps le bateau NCC-SFR tangue bizarrement pour le démarrage et la présentation mardi, doit sérieusement pas rassurer sur l'avenir du THD une priorité du gouvernement...

sans parler des petites rumeurs ici ou là que nous ne commenterons pas, mais qui peuvent poser des questions légitimes...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 18:47 par david

Jusqu' ou vont ils allaient ???? SFR joue le bluff ,je suis sur qu'ils vont vendre a Bouygues , mais j'ai bien peur que pour nous clients on ne gagnera pas au change !!!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 18:55 par tofoo93

On a peut etre plus à gagner que tu ne l'imagines...

Je sais bien que ça peut sembler bizarre de vouloir laisser en plan le réseau 4G actuel a Free, mais ce que fait bouygues sur son réseau sera capable de le faire dans des délais courts pour garantir à tous ses clients la 4G sur le réseau de SFR...

il restera les zones ou Bouygues passe et SFR ne passe pas me direz vous? ils sont heureusement moins nombreux que l'inverse, le réseau SFR est plus dense.

Les salariés? il y a tellement de boulot pour adapter le réseau SFR pour mettre les clients bouygues plus le déploiement de la 4G que coté emploie sur quelques années au moins voir le secteur telecom devra embaucher massivement si le rachat par Bouygues se réalise et il n'y a pas de crainte majeur (je dis pas que le risque est nul) et les capacités du groupe bouygues derrière pourra probablement en absorber une partie pour les réorganisation et mobilités...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 21:45 par peper-eliot

c'est pas de la petite mise en tout cas... et hop, 2 petits milliards de plus... Elle est pas belle la vie Wink

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 20 Mar 2014 - 23:07 par olivyou

Oui 2 milliard de plus alors que soi disant le deficit de la Sécurité sociale sera compris entre 12 et 13 milliards.....6 entreprises commes bouygues et on tourne plus rond....ca fatigue au bout d'un moment leurs négociations

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 7:27 par tofoo93

et c'est quoi le rapport avec la sécu?

que le sujet lasse j'entend bien, ça peut énerver certains... mais ce sont les affaires, je suis plus étonné quand une sté rachète une application 19Milliards codé sur un coin de table, qu'une grande entreprise avec plusieurs milliers de salariés et sous traitant et sa structure importante avec une valeur finalement moindre...

on a une inversion de valeur pas tjrs logique ou raisonnable.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 10:50 par seb5454

C'est la bulle internet qui redémarre pour wahatsApp...19 Milliards pour une entreprise qui a un chiffre d'affaire de 20 millions.Facebook à donc payé 950 fois le chiffre d'affaire!  bounce 
(il faut tout de même noter que sur les 19 Milliards il y en a seulement 4 en cash..le reste c'est des actions Facebook...)

De l'autre coté vous avez SFR qui à un chiffre d'affaire de de 10 Milliards...22 millions de clients...
Au final 13 milliards c'est juste 1,3 fois le chiffre d'affaire et ça représente 590€ par clients...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 21:34 par thoryen

@tofoo93 a écrit:On a peut etre plus à gagner que tu ne l'imagines...

Je sais bien que ça peut sembler bizarre de vouloir laisser en plan le réseau 4G actuel a Free, mais ce que fait bouygues sur son réseau sera capable de le faire dans des délais courts pour garantir à tous ses clients la 4G sur le réseau de SFR...

il restera les zones ou Bouygues passe et SFR ne passe pas me direz vous? ils sont heureusement moins nombreux que l'inverse, le réseau SFR est plus dense.

Les salariés? il y a tellement de boulot pour adapter le réseau SFR pour mettre les clients bouygues plus le déploiement de la 4G que coté emploie sur quelques années au moins voir le secteur telecom devra embaucher massivement si le rachat par Bouygues se réalise et il n'y a pas de crainte majeur (je dis pas que le risque est nul) et les capacités du groupe bouygues derrière pourra probablement en absorber une partie pour les réorganisation et mobilités...

Personne n'est dupe, il y aura de la casse sociale vu tous les doublons d'emplois. Je veux bien qu'en terme de déploiement, il y aura de quoi faire. Or, pour tous les commerciaux, et plus précisemment, les boutiques et leurs conseillers de vente, personne ne peut croire à ce jour que tous les postes seront maintenus. Or, les conseillers de ventes sont nombreux vu le nombre de boutiques dispersées en france.

Une autre chose me choque, c'est cette capacité à balancer une nouvelle offre à coup de milliards supplémentaires. Alors qu'en interne, il est question d'économies. En clair, il faut se serrer la ceinture...

Et puis, un retour en arrière suffit à montrer la mauvaise fois de Martin Bouygues quand il parle de maintenir l'emploi alors que bouygues Telecom a fait un plan de départ volontaire il y a 1 an afin de supprimer plusieurs centaines d'emplois.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 21 Mar 2014 - 22:25 par peper-eliot

petits détails croustillants Wink

Rachat de SFR : les coulisses des négociations
Le monde a écrit:« Cet appel d'offres a été mené de bout en bout de manière opaque par Vivendi. Nous n'allons pas nous laisser faire et le gouvernement non plus », réagissait, à peine connu le résultat des courses, un proche de Bouygues.
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/03/21/rachat-de-sfr-les-coulisses-des-negociations_4387293_651865.html

Bouygues dépose une nouvelle offre pour racheter SFR
Le monde a écrit: l'Association de défense des actionnaires minoritaires (ADAM) a demandé, dès jeudi, par la voix de sa présidente, Colette Neuville, que l'opération de cession de SFR soit soumise à l'approbation de l'assemblée générale de Vivendi, prévue le 24 juin, et non pas à l'examen de son seul conseil de surveillance. La bataille ne fait donc que commencer…
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/20/bouygues-depose-une-nouvelle-offre-pour-racheter-sfr_4386847_3234.html

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 6:27 par MJT

La série Dallas à la Française...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 9:38 par tofoo93

qui fait le role de sue ellen Laughing

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 10:20 par MJT

je n'ai pas regardé la série mais je pense que c'est Bouygues non !  bounce tongue 

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 22 Mar 2014 - 23:16 par JojoBT

Toute cette histoire est un vrai Fourtou.

OK, OK, je sors  Arrow Arrow

Du coup il ne reste plus qu'Orange qui n'a fait encore aucune magouille avec personne...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 23 Mar 2014 - 16:03 par Hammett

De par son poids et du poids de SFR, Orange ne peut pas participer à la recomposition du PIF.
Au mieux, Orange peut espérer le rachat d'un Mvno.

Dans le dossier de rachat de Numericable, finalement l'Union Européenne pourrait finalement regarder de près les conditions du rachat si Bouygues Telecom l'emportait (La Tribune, 22/03), car :
"La CE, si elle n'est a priori pas autorité de contrôle par défaut de la concentration, pourrait demander à l'autorité française de la concurrence le renvoi au titre de l'article 22 du règlement 139/2004 sur les concentrations, le chiffre d'affaires de Bouygues en 2013 étant proche du seuil de notification [moins des deux tiers du chiffre d'affaires en France, NDLR].
La demande de renvoi serait justifiée par le souci de la CE d'assurer un contrôle harmonisé et cohérent des cas de concentrations qui réduisent de quatre à trois le nombre d'opérateurs de réseau sur un marché national des télécoms
."

De plus le soutien politique au dossier Bouygues ne serait pas spécialement apprécié. Voilà un argument qui pourrait peser dans la décision de Vivendi de pencher vers la solution Numericable.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum