Partagez
avatar
Hammett

Nombre de messages : 2372
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 54
Localisation : Bois-Colombes
09032014
Bouygues telecom a donc décidé de vendre son réseau à Free pour faciliter son rachat de SFR. C'est le JDD qui l'annonce. Pour Free cela va couter 1,8 milliards. cet accord devrait rentrer en fonction au cours de l'année 2015 et permettre ainsi à Free de remplir ses obligations de couverture et par ricochet à éteindre plus rapidement son accord d'itinérance avec Orange à la fin du processus (2016 ?).  L'ancien riche et le nouveau riche ont enterré la hache de guerre et fumer le calumet de la paix. Là on peut mettre une grosse pièce sur le dossier Bouygues.


Cet accord est en phase avec ce que déclarait Bruno Lasserre (Le Figaro, 08/03).
Le Président de l'Autorité De La Concurrence est revenu sur le cadre réglementaire d'un rachat de SFR. Il y fixe quelques règles. Le passage de quatre à trois opérateurs n'est pas tabou : "L'Autorité se prononcera au vu du dossier - et des remèdes proposés - qui lui sera soumis..

C'est à relier à l'interview que Martin Bouygues  a accordé au quotidien Les Echos (07/03), ou il déclare que : "nous sommes aujourd’hui convaincus que l’autorité de la Concurrence, qui aura à se prononcer, peut à la fois autoriser cette opération et grâce à elle recréer une concurrence par les infrastructures normales sur le marché français. Evidemment en imposant des contreparties. Nous le comprenons."

L'autorité de la concurrence examinera les questions suivantes :

"le pouvoir de marché acquis par l'entreprise fusionnée lui permet-il d'augmenter les prix au détriment des consommateurs, qu'il s'agisse des particuliers ou des entreprises ?
Existe-t-il des possibilités de riposte du côté des autres acteurs du marché ?
Quels sont les effets de l'opération sur les incitations à innover et à investir de la nouvelle entité et de ses concurrents ?

Ensuite, nous regarderons les effets coordonnés: la fusion peut-elle briser la dynamique concurrentielle dans le mobile mais aussi dans les marchés adjacents, la téléphonie fixe et même les médias. Les deux offres peuvent avoir des conséquences sur les médias.
"

Mais cela prendra du temps, car le L'ARCEP et le CSA seront de la partie : "Tout cela devrait être regardé, en liaison avec les régulateurs sectoriels qui seraient consultés en phase d'examen approfondi, l'Arcep pour les télécoms et le CSA pour l'audiovisuel. Si une enquête approfondie est lancée, cela pourra prendre autour de neuf mois d'instruction contradictoire avant d'arriver à la décision finale."

Bref, le dogme d'un marché avec quatre opérateurs mobiles est quasiment mort. Reste à y mettre les formes et à dessiner un nouveau Yalta. On peut quand même mettre une grosse pièce sur Bouygues...
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

avatar
extraits savoureux choisis... un vrai régal Wink
les échos a écrit:Quels sont vos pronostics sur le rachat de SFR : Bouygues, ou Numericable ?
Ce que je vois, c’est d’un côté un industriel solide, Bouygues, de l’autre un investisseur financier (...) Patrick Drahi, le propriétaire de Numericable, vous promettait mardi qu’il ne modifierait pas son offre , et le lendemain il ajoute du cash et de la dette.
(...)Patrick Drahi dit que ça fait sept ans qu’il rêve de faire du mobile. Pourquoi ne l’a-t-il pas fait plus tôt ?

Chez Free, vous avez plutôt intérêt à ce que Bouygues l’emporte puisque vous récupérerez 15.000 antennes plus des fréquences pour 1,8 milliard d’euros…
Si Bouygues l’emporte, nous obtenons un réseau et des fréquences . (...) Si Numericable l’emporte,(...) Il lui faudra générer un maximum de cash (...) C’est déjà ce qui se passe avec Numericable, (...) : ses prix sont les plus chers du marché.
Quelles conséquences peut avoir un mariage entre Numericable et SFR dans le fixe ?
Avec l’option Numericable, c’est clairement la fin du plan très haut débit du gouvernement. (...)A l’inverse, un ensemble Bouygues-SFR sera plus à même (...) de soutenir le seul projet qui vaille : un réseau FTTH unique dans lequel chacun contribue à l’effort.
Pour vous, le conseil de surveillance de Vivendi doit donc absolument choisir Bouygues ?
(...) le projet Numericable me semble compliqué et les synergies hypothétiques. (...) De plus, pour devenir président et s’impliquer dans son entreprise, Patrick Drahi devrait redevenir résident fiscal français. Je trouverais cela très sympathique, mais en a-t-il l’intention ?
Est-ce que les prix vont encore baisser dans le mobile en France ?
Si Bouygues l’emporte, la concurrence jouera. (...) Par ailleurs, si nous récupérons le réseau de Bouygues, nous allons pouvoir pousser la 4G plus vite (...)
Un deal avec Numericable semble cependant plus facile sur le plan concurrentiel…
L’alliance de Vivendi et de Numericable pose d’énormes problèmes. (...) En face Bouygues, en trouvant un accord rapide avec Free, a probablement réglé une bonne partie de la problématique concurrentielle.
A quoi ressemblera ce « super-Free », si Bouygues rachète SFR et vous revend son réseau ?
Notre réseau sera quasiment équivalent à celui de nos concurrents. L’objectif pour le marché et notamment le régulateur des télécoms, c’est d’avoir un bon équilibre entre les opérateurs. Ce sera le cas. (...) avec Bouygues, c’est un projet industriel, et l’intérêt de Free rejoint l’intérêt général, ce qui a motivé notre choix.
Quelles fréquences allez-vous récupérer dans le contrat avec Bouygues ?
(...) dans le cadre de notre accord, nous achetons à la fois des fréquences 2G, 3G, 4G dans différentes bandes.
Allez-vous aussi reprendre des boutiques de Bouygues Telecom ?
Rien n’est prévu à ce sujet. Mais ce sont de toute façon des choses plus faciles à organiser ultérieurement.
Est-ce que vous allez enfin vous rencontrer avec Martin Bouygues ?
Qui vous dit que je ne l’ai pas déjà vu ?... Il s’agit de toute façon d’un « coup de foudre » récent. Il n’est pas question d’officialiser notre relation ! Plus sérieusement, nos entreprises ont réussi à se parler pour le bien du marché et des consommateurs, c’est l’essentiel. Et n’oubliez jamais, les fusions acquisitions, ce n’est pas mon métier, ma passion c’est Free !

-->C'est par ici pour l'intégralité de l'interview<--
avatar
spécial dédicace vite fait sur le gaz  lol! 
Et merci à tous les trois pour ce merveilleux feuilleton tongue
avatar
Sur Europe1 Arnaud Montebourg indique que Vivendi aurait une préférence pour Numéricable... Info ou Intox ?
avatar
effectivement...
Le figaro a écrit:Pour Montebourg, Vivendi a choisi "de vendre SFR à Numericable"

Arnaud Montebourg, invité d'Europe 1 ce matin, a dit que Vivendi avait "décidé coûte que coûte de vendre SFR à Numericable", critiquant un choix "qui pose un certain nombre de problèmes et de questions".

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/03/14/97002-20140314FILWWW00048-vivendi-a-decide-de-vendre-sfr-a-numericable.php
Le suspense est à son comble... Mais cette explication est sans doute la bonne pour expliquer cette multiplication des interventions en faveur de l'offre de BT depuis maintenant quelques jours... Je dirais que les jeux étaient fait avant même que BT ne soit poussé a faire son offre... Et que cet épisode n'avait qu'un but : faire monter les offres
Mais bon... au final on saura peut-être le fond de l'histoire dans de nombreux mois... après la réalisation de la vente Wink
avatar
Selon Les Echos, le comité ad hoc de Vivendi se serait prononcé hier soir en faveur du rachat de SFR par Numéricable. Ce comité est composé entre autres par Henri Lachmann (Schneider Electric), Alexandre de Juniac (Air France), Daniel Camus et Nathalie Bricault (représentante des salariés). Cet avis a été transmis au conseil de surveillance qui se réuni à 11h pour prendre une décision. Cet information corrobore donc les déclarations du ministre Arnaud Montebourg

http://www.01net.com/editorial/615966/vivendi-a-decide-coute-que-coute-de-vendre-sfr-a-numericable-selon-monteboug/
Mieux que les feux de l'amour  Very Happy
avatar
Laissons les responsables de Vivendi réfléchir dans le calme ; actuellement, ils sont à l'apéritif ; nous en saurons plus cet après-midi  Laughing 
avatar
Apparemment ils ont surtout prit leur décision hier...
avatar
Oui, tout ça pour contrarier Montebourg  lol! 
Mais ce ne sera pas une surprise si Numericable l'emporte, car c'est la solution la plus facile et la plus rapide pour que Vivendi se débarrasse de SFR.
avatar
Et maintenant ? Un mariage BT/Free pour contrer l'opération ?
En tous les cas, si NM l'emporte, BT et Free vont décupler d'ingéniosité pour mettre des bâtons dans les roues de NM... ça promet...
avatar
And the winner is : Numericable ! Plus de cash, moins de contraintes administratives et donc calendrier plus rapide



A suivre pour les réactions de Bouygues et de Free...
avatar
Je confirme, sur le twitter de Vivendi_News on lit :  Rolling Eyes 
Vivendi_News a écrit:Vivendi a reçu deux offres jugées pertinentes par le Conseil de surveillance et a décidé d'entrer en négociations exclusives avec Altice
avatar
A mon avis, Bouygues & Free vont lancer des offres très agressives, car contrairement à Altice, ils ont du cash Smile
avatar
Je redonne l'ensemble des message puisque l'édition est impossible :
Vivendi_News a écrit:Vivendi a reçu deux offres jugées pertinentes par le Conseil de surveillance
et a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Altice

Le Conseil de surveillance de Vivendi, qui s’est réuni ce jour, a étudié les deux offres émanant d’Altice et de Bouygues.

Le Conseil a décidé d’entrer en négociations exclusives avec Altice pour une période de trois semaines. Il estime que cette offre est la plus pertinente pour les actionnaires et les salariés du Groupe et qu’elle offre la meilleure sécurité d’exécution.

Elle répond le mieux à l’objectif de Vivendi de devenir rapidement un acteur européen majeur des médias et des contenus et de renforcer SFR comme un acteur dynamique du très haut débit fixe et mobile.

L’offre d’Altice prévoit un paiement à Vivendi de 11,75 milliards d’euros, l’attribution de 32 % du capital de l’entité cotée combinée et la sortie de Vivendi selon des modalités programmées.

A l’issue de trois semaines, le Conseil de surveillance se réunira à nouveau pour examiner les suites à donner et s’il doit en conséquence mettre un terme aux autres options envisagées.
avatar
un peu plus de détail ?
Le figaro a écrit:Le conseil de surveillance de Vivendi a tranché, il a choisi l'offre de SFR.

Le conseil de surveillance de Vivendi qui s'est réuni ce matin a tranché. Il a décidé d'entrer en négociations exclusives avec Altice, maison-mère de Numericable, en vue de la cession éventuelle de sa filiale télécoms SFR. Un camouflet pour Bouygues Telecom, l'autre candidat au rachat et pour Free qui avait passé un accord avec Bouygues. Sans compter Arnaud Montebourg, qui avait pris fait et cause pour le groupe de Martin Bouygues dans ce dossier.
(...)
Il n'aura finalement fallu que trois heures au conseil de surveillance pour se ranger aux arguments de son comité ad hoc et opter pour l'offre de Numéricâble
(...)
Le comité de Vivendi aurait néanmoins estimé que la logique industrielle du projet de Bouygues fait plus de sens que celle de Numericable

la suite sur http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/03/14/01007-20140314ARTFIG00130-vivendi-serait-pret-a-vendre-sfr-a-numericable.php
comme quoi, avoir des idées et du cash, c'est bien, mais plus de cash et moins d'idées, c'est mieux... belle ode au capitalisme Wink

Dernière édition par peper-eliot le Ven 14 Mar 2014 - 15:05, édité 1 fois
avatar
Bouygues peut tenir combien de temps ? Free revient au point de départ pour le mobile. Bouygues va-t-il mettre des bâtons dans les roues de Numericable ? Quelles vont être les concessions demandées à Numericable par l'Autorité de la Concurrence, l'ARCEP, le CSA ?
Accessoirement, SFR/Numericable repasse devant Free pour la deuxième place sur le haut et très haut débit.

@CELTICJRB : il était bon l'apéro ? Wink
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum