Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Hammett

Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 12/11/2009

Autre FAI
Masculin Age : 52
Localisation : Bois-Colombes
09032014
Bouygues telecom a donc décidé de vendre son réseau à Free pour faciliter son rachat de SFR. C'est le JDD qui l'annonce. Pour Free cela va couter 1,8 milliards. cet accord devrait rentrer en fonction au cours de l'année 2015 et permettre ainsi à Free de remplir ses obligations de couverture et par ricochet à éteindre plus rapidement son accord d'itinérance avec Orange à la fin du processus (2016 ?).  L'ancien riche et le nouveau riche ont enterré la hache de guerre et fumer le calumet de la paix. Là on peut mettre une grosse pièce sur le dossier Bouygues.


Cet accord est en phase avec ce que déclarait Bruno Lasserre (Le Figaro, 08/03).
Le Président de l'Autorité De La Concurrence est revenu sur le cadre réglementaire d'un rachat de SFR. Il y fixe quelques règles. Le passage de quatre à trois opérateurs n'est pas tabou : "L'Autorité se prononcera au vu du dossier - et des remèdes proposés - qui lui sera soumis..

C'est à relier à l'interview que Martin Bouygues  a accordé au quotidien Les Echos (07/03), ou il déclare que : "nous sommes aujourd’hui convaincus que l’autorité de la Concurrence, qui aura à se prononcer, peut à la fois autoriser cette opération et grâce à elle recréer une concurrence par les infrastructures normales sur le marché français. Evidemment en imposant des contreparties. Nous le comprenons."

L'autorité de la concurrence examinera les questions suivantes :

"le pouvoir de marché acquis par l'entreprise fusionnée lui permet-il d'augmenter les prix au détriment des consommateurs, qu'il s'agisse des particuliers ou des entreprises ?
Existe-t-il des possibilités de riposte du côté des autres acteurs du marché ?
Quels sont les effets de l'opération sur les incitations à innover et à investir de la nouvelle entité et de ses concurrents ?

Ensuite, nous regarderons les effets coordonnés: la fusion peut-elle briser la dynamique concurrentielle dans le mobile mais aussi dans les marchés adjacents, la téléphonie fixe et même les médias. Les deux offres peuvent avoir des conséquences sur les médias.
"

Mais cela prendra du temps, car le L'ARCEP et le CSA seront de la partie : "Tout cela devrait être regardé, en liaison avec les régulateurs sectoriels qui seraient consultés en phase d'examen approfondi, l'Arcep pour les télécoms et le CSA pour l'audiovisuel. Si une enquête approfondie est lancée, cela pourra prendre autour de neuf mois d'instruction contradictoire avant d'arriver à la décision finale."

Bref, le dogme d'un marché avec quatre opérateurs mobiles est quasiment mort. Reste à y mettre les formes et à dessiner un nouveau Yalta. On peut quand même mettre une grosse pièce sur Bouygues...
Partager cet article sur :Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Commentaires

avatar
Bonjour, Y a pas doublon avec l'article d'avant ?
avatar
Pas du tout le sujet de fond est forcément identique donc il y a des similitude, mais il développe surtout des points clés pour comprendre l'évolution du dossier sur le rachat de SFR Wink
avatar
Merci  pour cette précision. l'info passe sur tous les JT.
Membres actif de BFN ça fait quoi d'etre les premiers a avoir diffusé  [info]  ?
 Champagne
avatar
Bonjour,

Alors moi je voudrais bien savoir quelle était la vrai raison de la baisse des tarifs du fixe chez BT ???

Parce que dire que c'était pour étrangler Free et faire à ce même Free une perfusion d'antenne GSM dans les jours qui suivent .... désolé, mais moi pas comprendre .... Shocked

@+
avatar
la raison est expliqué par l'actionnaire de Bouygues, il veut assécher les marges plantureuse de free dans le fixe en l'attaquant là ou il fait rentrer la monnaie pour financer le mobile, ça c'est un point.

il y en a un second Bouygues est le 4eme acteur fixe actuellement pour diminuer ses coûts d’investissement il a besoin d'avoir env 4 millions d'abonnée à minima (tous les FAI sont passé par là) ça ne coute pas beaucoup plus cher d'avoir sur son réseau 2 millions que 4 ou plus ainsi le cout unitaire (par abonné) de developpement et production baisse significativement ainsi.

On va essayer dans la semaine de vous faire un ptit recap coté réseau ce qui pourrait ce passer si tout ceci ce finalise notamment coté mobile avec la cession à free... (le temps d'essayer de récolter quelques précision aussi)

j'ai vu beaucoup de commentaires sur l'ensemble des blogs qui n'ont semble t'il rien compris à cette évolution de marché mais aussi des inquiétudes légitimes
des clients Bouygues/SFR qui pourrait être effective si les autorités donnent leur accords.
avatar
Pour le moment, on ne connaît pas le contenu de ce qui est vendu par Bouygues Télécom à Free. Cela sert surtout à Bouygues de ne pas affaiblir le "petit" dernier.
avatar
Actuellement, Bouygues ne vend rien, puisqu'il n'a pas acheté SFR.
De plus, l'accord indique un prix maximum, ce qui laisse supposer des tractations ultérieures pour définir un prix exact.
avatar
un petit lien frais du Figaro
Par contre, j'aimerai bien savoir ce que pense NM de cette campagne de com orcherstrée par BT, forcé de faire une offre en raison de la date butoir de dépose des offres imposée par Vivendi...

ça va être Dallas durant quelques mois encore Wink
avatar
NM doit faire un peu d'huile. Si BT l'emporte, on peut se demander par qui sera-t-il manger ? La question se pose également pour des Mvno comme Virgin Mobile ou CIC-Mobile.
avatar
@Hammett a écrit:Pour le moment, on ne connaît pas le contenu de ce qui est vendu par Bouygues Télécom à Free. Cela sert surtout à Bouygues de ne pas affaiblir le "petit" dernier.

Si on compare les termes du communiqué de presse de BT :
https://www.bouygues.com/wp-content/uploads/2014/03/Communiqu%C3%A9_9mars2014.pdf

et les termes du communiqué de presse de Free :
http://iliad.fr/presse/2014/CP_090314.pdf

il y a un détail qui peut avoir beaucoup d'importance :
BT parle de la cession "d’un réseau de téléphonie mobile" alors que free parle "du réseau de téléphonie mobile de Bouygues"
Ce n'est pas forcement la même chose. Par contre pour les fréquences ils emploient les mêmes termes.

@+
avatar
"Bouygues télécom le plus grand réseau 4G de France".
Si l'opération aboutie c'est l'ennemi juré et dernier entrant qui va avoir le plus grand réseau 4G de France et Bouygues qui aura le plus petit du coup.
Je ne suis pas certain que les clients apprécient...ni les actionnaires.
avatar
@peper-eliot a écrit:un petit lien frais du Figaro

Et : "Samedi matin, les quatre administrateurs du comité formé pour examiner l'avenir de SFR se sont réunis, en présence du président Jean-René Fourtou. Et de sources concordantes, la balance penchait à l'issue de la réunion en faveur de l'offre présentée par Patrick Drahi."
avatar
Nous verrons bien ; nul besoin de supputer gratuitement  lol! 
avatar
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum