Derniers sujets
Les brèves du PIF...Lun 3 Déc 2018 - 7:30Hammett
Nouveau sur Bbox-forumVen 30 Nov 2018 - 10:44PichonD
Prime Video - BBox 4KDim 11 Nov 2018 - 0:06tofoo93
hub hdmiMar 16 Oct 2018 - 17:35pirae
modemMer 26 Sep 2018 - 10:34didier27
Gardez le contact





Facebook
Google+
Twitter
RSS
Forum
Numéros utiles
Pour les futurs clients Bbox:
3106 : depuis un poste fixe ou portable

Pour vos questions techniques (7j/7, de 8h à 22h):
614 : pour votre ligne Mobile et Bbox Bouygues Telecom
1064 : depuis un téléphone fixe

Perte ou vol du mobile:
0800 29 10 00
Publicité
Sondage
Pensez-vous que malgré un marché concurrentiel les tarifs des opérateurs augmenteront ?
Oui, c'est indéniable
47% / 8
Non, trop de concurrence
53% / 9
Publicité
Free Mobile vs Bouygues Telecom... ça attaque !
Sam 8 Sep 2012 - 12:49guilltes

Bouygues Telecom par la voie de son grand patron, Martin Bouygues, a du mal a digérer l'arrivée de Free Mobile sur ses plates-bandes. Free Mobile est devenu la bête noire du PDG du Groupe, qui reproche à son concurrent de casser le marché et d'être à l'origine des déboires financiers de son groupe et, à vrai dire, à écouter M Bouygues, tout est de la faute de Free, y compris un plan de départ volontaire. Free fait office de bouc émissaire idéal...
 

Ce qui visiblement commence à agacer Free,  Maxime Lombardini, directeur général du groupe Iliad, interviewé par BFM TV, qui est sorti de sa réserve afin de répondre aux attaques incessantes du patron de Bouygues:
 
Le meilleur, c'est la critique de Bouygues. Qui nous dit en gros que Free n’investit pas dans le mobile, dans le fixe. Que fait Bouygues ? Ils n’ont pas mis un euro dans la fibre optique. Nous on a mis 700 millions. Ils font quoi ? Ils s’installent sur le réseau de Numéricâble. Dans l’ADSL on a dégroupé 4 500 répartiteurs. C’est des investissements, on a investi dans l’ADSL 3 milliards sur les dix dernières années. Bouygues il fait quoi ? Il va s’installer sur le réseau de SFR. Ils ont fait 600 répartiteurs et puis après ils utilisent celui de SFR (...) c’est un groupe que je connais bien, j’y ai travaillé 15 ans ! (...). Il y a toujours 2 discours : je suis ultralibéral quand ça m’arrange, et je suis quasi marxiste quand ça m’arrange, parce qu’il y a un concurrent

Les choses ont le mérites d'être claires, le marché évolue et il va bien falloir que Martin Bouygues s'y fasse. En tout cas, le discours qui consiste à placer sa filière Telecom en position de "victime" dessert fortement le dynamisme dont fait preuve les équipes l'opérateur sur le marché.