Derniers sujets
Les brèves du PIF...Ven 17 Nov 2017 - 6:52Hammett
souci d eligibilitéDim 29 Oct 2017 - 8:41tobal37
Gardez le contact




Facebook
Google+
Twitter
RSS
Numéros utiles
Pour les futurs clients Bbox:
3106 : depuis un poste fixe ou portable

Pour vos questions techniques (7j/7, de 8h à 22h):
614 : pour votre ligne mobile Bouygues Telecom
611 : pour votre ligne fixe Bbox
1064 : depuis un téléphone fixe

Perte ou vol du mobile:
0800 29 10 00
Publicité
Sondage
Pensez-vous que malgré un marché concurrentiel les tarifs des opérateurs augmenteront ?
Oui, c'est indéniable
57% / 8
Non, trop de concurrence
43% / 6
Publicité
Observatoire des marchés des communications électroniques en France
Lun 1 Mai 2017 - 10:34Hammett

Il y a quelques semaines, l’ARCEP a publié ses chiffres définitifs Observatoire des marchés des communications électroniques en France au quatrième trimestre 2016. Ces statistiques permettent de faire le point sur la facture moyenne mensuelle par client et sur le revenu des opérateurs.  

L’historique de l’évolution de la facture moyenne mensuelle sur le fixe et le mobile (hors taxes)


La facture moyenne (HT) sur mobile et sur le fixe continu de décroitre de 0,3% sur un an (0,6% sur le T3 0,9% sur le T2, 1,6% sur le T1) pour le fixe et de 0,6% sur le mobile (1,8% sur le T3, 3% sur le T2, 1,2% sur le T1). Sur le fixe, le plancher s’approche doucement. Pour le mobile, la tendance est vers la stabilisation, alors que la guerre des promotions fait rage

Revenus des opérateurs
Les revenus (HT) sur le fixe continu de décroitre de 0,1% sur un an (0,3% sur le T3, 0,9% sur le T2, 1,6% sur le T1) pour le fixe. La montée en charge du très haut débit permet de compenser les autres secteurs en baisse. 2017 sera-t-il le point de bascule vers la hausse ?

Pour les revenus (HT) des opérateurs sur le mobile (hors m2m), c’est stable par rapport au T3, c’est une hausse de 0,08%, après une hausse de 2,9% sur le T3, une hausse de 0,3% sur le T2, baisse de 1,5% sur le T1. Sur un an, la hausse et de 1,8%. Après une baisse de 2,4% pour l’année 2015 et de 6,7% sur l’année 2014. Les revenus des opérateurs s’approchent du point d’équilibre, mais c’est loin d’être encore stable. Le fond de la piscine a certainement été touché.